la peur

Il y a de nombreuses années déjà, au cours d’un séjour au Liban pour des raisons professionnelles, c’était la guerre, il y avait des snipers, des bombes, des voitures piégées et autres douceurs. Ce qui m’avait étonné c’était les réactions et les pensées des habitants plongés dans cet univers violent.
Ils étaient capables de reconnaitre au bruit avant l’impact si cela allait tomber sur eux ou plus loin. Lorsque je dis plus loin cela veut dire à peine plus loin, peut-être à 200 mètres seulement de l’endroit où ils se trouvaient, au delà de cette distance cela n’inquiétait plus personne cela tombait ailleurs et ils vous disaient « oh c’est loin! » c’est pas pour nous. La vie continuait comme si de rien n’était, les jeunes sortaient au restaurant et en boite le soir sans que leurs parents ne s’inquiétent plus que des parents parisiens. Ils s’étaient habitués à vivre avec ces menaces qui demandaient des mesures particulières comme de dormir loin des fenêtres ou à festoyer dans les parkings… Mais ils n’avaient plus peur, ils étaient prudents c’était tout. Leur calme et leur détachement impressionnait le visiteur que j’étais et me rassurait, et sans doute par un phénomène d’osmose, je n’avais plus peur moi-même…
La peur est un moteur de manipulation efficace, mais, la nature humaine s’adapte vite et il arrive qu’elle se retourne contre ceux qui en abusent.
cordialement Camille

Publicités

lecteur et spectateur

Nous sommes de plus en plus envahis d’hémoglobine, de violence, d’alcool et de drogue. Personnellement, Je préfère la beauté à la laideur, la santé à la maladie, la bonne éducation à la vulgarité et la gaité à la tristesse.
Cette violence, cette agressivité, ces images de menaces, de violences et de morts qui envahissent nos écrans ne contribuent sans doute pas vraiment à installer un climat paisible et serein dans notre société. Toutes ces angoisses, ces catastrophes, cet aspect négatif de la vie ne sont sans doute pas indispensables pour créer de l’audimat et raconter un évènement. Ce qui intéresse le lecteur dans un roman, c’est bien sur ce qui va arriver, mais surtout, comment cela va arriver. Le spectateur quant à lui, se contenterait souvent d’images d’espoir plutôt que d’entendre en boucle ressasser des catastrophes.
cordialement Camille

thriller

Si vous avez envie de vous faire maltraiter, allez voir un thriller. Un thriller, c’est fait pour faire peur, dans le genre ce film ne déroge pas à la règle, les scènes de violence s’enchainent jusqu’à la fin. Les décors sont bien choisis, les acteurs sont bons, le scénario bien structuré, de l’action jusqu’au bout, soutenue par une musique bien adaptée aux images avec des dialogues qui tombent justes. Une bonne mise en scène.
Et pourtant, il laisse un certain malaise.
Lorsque l’on sort de la séance on est un peu oppressé, on se retire à l’intérieur de sa coquille. Le sujet peut en être banal, avoir un lien avec la réalité, être bien traité…
Mais, je me demande si c’est un film à voir?
Pourquoi pas, mais certainement pas par n’importe quel public, à fuir pour les jeunes déjà trop habitués à la violence au quotidien. Quel est son titre ? je ne vous le donnerai pas, « on parle de Carmen sur les remparts de Séville sans jamais la voir ». Il y a beaucoup de films dans le même genre, mais tous ne sont pas aussi bien réussi…
cordialement Camille

i have a dream

C’est un 28 Août 1963 que Martin Luther King fit son discours : « I have a dream » dont les quatre mots du titre sont passé à la postérité.
Le rêve de Martin Luther King est loin d’être devenu réalité. Les agressions, les violences, marquent notre société qui tend chaque jour à regresser et à devenir plus sauvage, moins civilisée, et pourtant le développement des technologies n’a jamais été aussi rapide ni aussi brillant.
À la société Romaine, a succédé une époque obscure, le moyen âge… Il semblerait que « la civilisation » passe par des cycles dont elle n’a pas toujours à être fière. À toutes les époques, il y a toujours eu un envahisseur qui apportait la violence et l’ignorance avant que la société ne rebondisse. L’empire Romain détruit par les hordes venues du nord de l’Europe de l’est, puis le pré-moyen âge, miné par les raids des vikings et autres peuples qui par leurs agressions ont contraint les villages à se fortifier etc.
Cordialement Camille

policier

Je regardais dernièrement un épisode d’une série policière : Monk. Cette série recueille mon assentiment, car peu d’images « marketing » avec de la violence, du sordide etc. comme l’on trouve dans la majorité des séries américaines histoire d’émouvoir par le côté obscur le spectateur, mais aussi de banaliser auprès de la jeunesse la violence et le sordide, ce qui ne tire pas notre société par le haut.

Toutes les chaines françaises sont envahies par les « soap » américains, ces feuilletons sans surprises qui contribuent à installer un age mental ne dépassant pas 14 ans chez les spectateurs.

Veut-on par tous les moyens rendre la population idiote pour la manipuler plus facilement ?
Cordialement Camille

Stop

la dérive de l’information-spectacle et des réseaux sociaux amène à la diffusion d’une video montrant le meurtre de deux journalistes aux états-unis.

Ce fait divers triste devient en raison d’images frappantes un sujet majeur. Peut-on accepter sans réagir cette course à l’information morbide ?

Doit on tolérer ces dérives? n’est-ce pas dangereux? Cette violence qui pénètre dans les foyers n’est elle pas la première cause qui entraine des jeunes de moins en moins agé à commettre des actes de violence impensables il y a encore quelques années.

La responsabilité des médias n’est elle pas en cause ? Faut-il se mobiliser pour ne plus accepter que cela soit diffusé ?
cordialement Camille