quelle nuit

Ah! Cette nuit du 4 Août il s’en est passé des choses, ce fut Dans la nuit du 4 août 1789, que les députés de l’Assemblée nationale constituante, dans un bel élan d’unanimité, proclamèrent l’abolition des privilèges…

Oui, oui, ils ont été abolis, je sais on ne le dirait pas. Mais le propre de la politique consiste à changer les mots pas le fond.

– Le droit de cuissage lui a été aboli, ? non ?
– Nos présidents successifs ont toujours eu autour d’eux dans les déplacements officiels, pour répondre à leur besoin de détente, lorsqu’ils sont trop stressés ou pour le plaisir, des dames jeunes honorablement connues qui n’ont rien à y faire ?
– Ils sont présidents
– Oui, mais les vieilles dames ne sont pas souvent invitées. Le pouvoir rend beau, jeune… Peut-être qu’avec le nouveau président ça va changer ?
– À moins que les listes ne soient plus diffusées, ou, qu’il y en ait des publiques et d’autres, l’avenir nous le dira.
cordialement Camille

Publicités

dans un avion

Dans un avion ayant atteint son altitude de croisière, le commandant de bord branche le micro et annonce aux passagers :
« Mesdames et Messieurs, nous avons atteint notre altitude de croisière qui est de 12000 m d’altitude. La température extérieure est de -60 degrés, et notre vitesse est de Mach 1. »
Puis, malencontreusement, il oublie de déconnecter le micro, et dit au copilote : « Continue tout seul à piloter l’engin. Moi, je vais aller pisser un coup, et après je vais me sauter la petite hôtesse qui vient d’arriver dans notre compagnie… »
Rouge de confusion, l’hôtesse ayant entendu ce monologue depuis la cabine du fond, remonte le couloir de l’avion pour aller avertir le commandant de la grosse bourde.
Puis, en plein milieu de la carlingue, une vieille dame arrête notre hôtesse et lui dit : « Doucement, vous avez le temps ma petite, il a dit qu’il allait d’abord aux toilettes ! »
trouvé sur internet.