Syracuse

Profitons des vacances pour faire une escale au sud-est de la Sicile, Syracuse est une ville d’un peu plus de 100 000 habitants. Fondée au 8 ème siècle avant J.C. par les Grecs.

C’est une escale sympathique pour celui qui navigue dans ces eaux, avec une grande baie bien protégée. On jette y l’ancre devant le centre historique d’Ortigia.

Et, l’on file à terre pour se laisser emporter par le charme de ses ruelles étroites. On flâne en se laissant guider par ses envies. On se perd un peu et on se laisse surprendre par le spectacle animé de la rue. On tombe sur un marché qui vous donne envie de tout acheter, on rêve d’espaces infinis, devant de grands voiliers en escale…
cordialement Camille

trop chaud

Nous sommes le 24 Aout et il fait à paris une température vraiment exotique : 37°celsius. Ce post paraitra le 9 octobre, la température ne sera sans doute plus la même.

Mon front est couvert de transpiration et j’ai envie de rien faire. Accablé par la chaleur, je regarde le ciel, bleu sans un nuage. C’est trop chaud pour moi, et sans doute également pour de nombreuses personnes qui comme moi trouvent que 25°c, c’est largement suffisant pour passer de bonnes vacances et ne pas être assommé par la canicule.

Dans tous les cas on a pas le choix, j’espère seulement que ce petit rappel qui passera en octobre vous réchauffera si il fait froid et qu’il pleut des cordes.
cordialement Camille

tout recommence

Voilà, c’est fini. La période des vacances est terminée, beaucoup ont déjà repris le travail depuis le début de la semaine. Satisfait de retrouver des habitudes ou au contraire mécontent. On repart sur un nouveau pied, avec des projets, des idées, des envies à satisfaire, l’espoir d’une meilleure année, ce moteur qui nous fait avancer, nous fera encore fantasmer pendant les onze prochains mois…
Dis moi ce qui est important pour toi, que je devine les choix que tu vas faire pour nourrir ton ambition… Car c’est à partir des valeurs qui sont propres à chacun de nous que nous bâtissons nos projets qui vont contribuer à satisfaire notre ambition et à déterminer nos objectifs.
Cordialement Camille

schéma de la nouvelle

Il y a dans les aventures d’Arsène Lupin un ouvrage intitulé « les confidences d’Arsène Lupin ». Ce recueil est constitué par une série de petites nouvelles très courtes.

En relisant Maurice Leblanc j’ai constaté qu’une série de petites nouvelles regroupées sous un même titre pouvait représenter un ouvrage intéressant et pratique pour les vacances où le temps dont on dispose est plus court. De plus cela permet d’utiliser une série de petites histoires, écrites avec en arrière pensée l’idée que certaines histoires étaient susceptibles d’être développées pour peut être devenir des romans. Mais, pourquoi ne pas les utiliser comme elles sont ?

Schéma narratif de la nouvelle
Situation initiale :
présentation du personnage principal, lieu, époque, décor, etc.
Élément déclencheur ou perturbateur :
modification de la situation initiale, l’événement duquel découle la suite de la nouvelle (temps surtout au passé simple).
Péripéties :
actions faites par le personnage principal et par les personnages secondaires (temps au passé simple) qui vont permettre l’évolution psychologique du personnage principal.
Dénouement ou résolution ou chute :
met un terme aux actions et surprend généralement le lecteur.
Situation finale :
résultat, fin du récit.

1) Entre le début et la fin de la nouvelle, une transformation psychologique s’est opérée chez le personnage principal.
C’est cette concentration qui explique la grande tension dramatique présente dans de nombreuses nouvelles.
2) La concentration de l’action impose un nombre limité de personnages. La plupart du temps, la nouvelle en présente un seul.
La description physique et psychologique de ce personnage est réduite au maximum. Il arrive même qu’on ignore son identité. Le personnage n’a alors ni nom, ni âge, ni statut civil. Il est juste, il , elle ou je , sans plus.
Lorsqu’un personnage central est décrit, son physique reflète parfaitement ce qu’il est. Le personnage devient alors un type humain très précis. Quant à la psychologie du personnage, elle sera dévoilée par son comportement. Les autres personnages, ceux qui gravitent parfois autour du héros, sont traités de façon encore plus succincte.
3) Les lieux dépeints dans la nouvelle sont en général peu nombreux et esquissés seulement. Ils ont cependant une grande importance. Chaque élément devient significatif.

L’écriture de nouvelles n’est pas un exercice facile, mais, c’est l’outil idéal pour participer à de nombreux concours d’écriture. Il y a des concours de nouvelles dans toutes les communes de France.
cordialement Camille

sauméjan

Arrivée de clandestins en Lot-et-Garonne : le climat se dégrade à Sauméjan
PAR GUERRECIVILEENEUROPE le 19 NOVEMBRE 2015 • ( 3 )
wpid-saumejan-village-de-82-habitants-accueillera-40-migrants_3326960_800x400-2015-11-20-09-13.jpg
Benoît Faccioni, directeur de l’Airial, le village vacances de Sauméjan, est inquiet. Il y a une dizaine de jours, les habitants de ce village de 82 âmes ont été informés de l’arrivée de 40 migrants (la date n’est pas encore connue) qui seront logés au sein de son établissement. (…) J’ai peur que les gens ne s’en prennent au centre de vacances. » (…)
Le maire de Sauméjan, Francis Da Ros, a lui aussi été apostrophé. « On m’a pris à partie sur le marché en me demandant si “mes” migrants étaient arrivés. Les gens confondent tout. » (…) « Les gens pensent que nous avons choisi de faire venir les migrants à l’Airial, rapporte Benoît Faccioni. Or, nous avons été réquisitionnés par la préfecture. »
Créée en fin de semaine dernière, la page Facebook contient deux vidéos montrant son créateur. L’homme qui affirme avoir « 25 piges » (…) appelle « à réagir tous les armes à la main et à affronter ce genre de problème. » Il mentionne les attentats de « Charlie Hebdo » et du vendredi 13 novembre, et reprend sa litanie : « Il faut réagir […], on ne s’en sortira pas sinon. Et là, ils font quoi ? Ils font venir des migrants, là chez nous dans le Lot-et-Garonne, à Sauméjan. Mais tu es un malade ou pas ? » (…)
(…) cet appel « à prendre les armes » a trouvé un écho, car 199 personnes ont « aimé » la page. Certains commentaires vont dans son sens. Une femme affirme qu’« ici on n’en veut pas, on ne supportera jamais ce qui s’est passé à Calais, ils amènent la violence. En plus, beaucoup ne fuient pas la guerre, ils veulent une vie meilleure chez nous alors que déjà beaucoup de Français sont très pauvres et vivent dans la misère. »
(…) Le créateur du groupe interpelle le premier édile du village : « M. Francis Da Ros, maire de Sauméjan, cela ne vous inquiète pas de faire entrer des personnes qui vont nous piller, qui vont semer la pagaille dans nos campagnes ? Vous y gagnez quoi de faire ça ? (…)
Du côté de la gendarmerie, il est difficile d’interdire ce genre d’échanges sur les réseaux sociaux. Les militaires y gardent néanmoins un œil. « Si la teneur des propos relevait d’une infraction, cela pourrait déclencher l’ouverture d’une enquête de gendarmerie », conclut-on chez les militaires.
Source : http://www.sudouest.fr/2015/11/19/ambiance-deletere-2190235-3603.php

le premier mois

Je me suis échappé de la capitale pour retrouver au bord de la mer une température plus agréable. Je ne regrette pas. Je respire et je ne suis plus ligoté par cette chaleur lourde qui enlève toute envie d’entreprendre quoi que ce soit.

Les vacanciers font le plein de soleil, mais dans les bureaux l’atmosphère et l’humeur ne sont pas laborieuses. Les gens ont la tête ailleurs.

Les mois de juillet et d’août sont les mois de vacances et la spécificité française qui veut que au mois d’août la vie économique s’arrête se confirme.

Médecins en vacances, entreprises semi-fermée avec une équipe réduite au minimum pour vous encourager à revenir en septembre, administrations en sommeil, petites structures en fermeture annuelle.

Comme chaque année à la même époque, la France s’arrête jusqu’en septembre. Le mois de septembre est vraiment le premier mois de l’année.
cordialement Camille

juillet aout

Le blog continue durant les vacances, mais plus lentement et avec des humeurs des états d’âme, des petites histoires et des anecdotes pour vous distraire, plus des éléments pratiques comme celui-ci : comment faire un résumé

1ère Partie sur 2
Retenez l’idée centrale du livre que vous lisez : exemples
l’idée centrale raconte comment le pouvoir de l’argent est une force maléfique ou comment les actions d’une personne insignifiante peuvent changer le monde.

Prenez des notes.
Vous devrez prendre des notes au fur et à mesure de votre lecture, de façon à vous y référer lorsque vous serez prêt à commencer le résumé. Cherchez les « qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Pourquoi ? » qui vous donneront les bases à aborder dans votre résumé.

Trouvez les personnages principaux.
Vous devrez savoir de quoi et de qui parle l’histoire et vous devrez aussi déterminer quels personnages ne sont pas importants dans le récit. Si vous lisez une histoire qui contient énormément de personnages, vous ne devrez pas faire apparaître chaque personnage.

  • Une histoire telle que « Le petit chaperon rouge » est facile à résumer, car vous avez seulement quelques personnages : le petit chaperon rouge, sa grand-mère, le loup et le bûcheron.

Retenez le lieu.
Il s’agit de l’endroit où les évènements se produisent. Cela peut être compliqué à faire apparaître si l’histoire que vous lisez se déroule dans plusieurs lieux différents. Si c’est le cas, vous devrez être plus large.

  • l’exemple d’Harry Potter : les principales actions se déroulent à Hogwarts, donc vous pourrez écrire quelque chose comme « l’école des sorciers de Hogwarts au Royaume-Uni ».
  • Pour une histoire comme Le seigneur des anneaux, qui se déroule sur de larges espaces du territoire, vous pouvez mentionner que ça se passe dans la Terre du Milieu, puis noter quelques lieux importants comment la Comté, le Mordor et le Gondor.
  • Notez l’élément perturbateur de l’histoire.

Il s’agit du principal problème auquel les personnages vont devoir faire face. Mais il ne s’agit pas nécessairement d’un méchant.

  • ◦ Si vous résumez par exemple l’Odyssée, l’élément perturbateur arrive lorsque Ulysse tente de rentrer à Ithaque. Toute l’histoire est guidée par ce désir de revenir dans son royaume, malgré tous les obstacles qui se dressent sur sa route.

Notez les principaux évènements du déroulement de l’histoire.
Ce sont les parties les plus importantes de l’histoire. Vous n’avez pas besoin de noter tout ce que fait un personnage. En fait, c’est exactement ce que vous ne devez pas faire ! Cherchez simplement les évènements en rapport avec l’élément perturbateur ou qui permettent de le résoudre.

  • Cela peut sembler plus facile pour une histoire plus courte telle que « Le petit chaperon rouge », mais vous devez quand même relever uniquement les moments les plus importants comme lorsque le petit chaperon rouge rencontre le loup, qu’il s’apprête à se faire dévorer, car il confond le loup avec sa grand-mère et l’apparition du bûcheron.

Notez la conclusion.
C’est le gros évènement qui répond à l’élément perturbateur de l’histoire et qui résout tous les problèmes. Même dans un livre qui fait partie d’une série, il y a généralement une sorte de conclusion.

  • Dans le petit chaperon rouge, la conclusion est l’apparition du bûcheron qui vient sauver la petite fille et sa grand-mère.

cordialement Camille