Le sauvetage

L’antagoniste a pris quelque chose que le protagoniste veut sauver ou récupérer. En général, dans ce genre d’intrigue : le bon sauve quelqu’un victime d’un méchant.

Ce genre d’intrigue est centré sur le protagoniste, qui veut récupérer une personne, sa motivation est importante, c’est le moteur qui le fait avancer…

L’antagoniste est souvent un méchant, qui kidnappe un proche du héros. L’antagoniste n’est pas forcément physiquement présent dans l’histoire, mais il crée des obstacles que le héros doit surmonter. Il n’a pas vraiment d’importance en lui-même, mais, par la tension qu’il produit en s’opposant au héros.

La victime est la partie la moins importante, en général, elle est réduite à un personnage ou un groupe de personnages qui jouent un rôle mineur dans l’histoire.

— Acte un : la séparation. On établit qui est le héros, quels sont ses liens avec la victime, on présente le méchant alors qu’il enlève la victime.

— Acte deux : la poursuite.

— Acte trois : la confrontation entre le héros et l’antagoniste et la réunion entre le héros et la personne enlevée ou le groupe.
cordialement Camille

Publicités