la colère

La colère. C’est le défaut des perfectionnistes qui se fâchent quand eux-mêmes ou quiconque ne cherche pas la perfection. Imaginez un héros dont la vie a consisté à défendre ce qui est juste et bon, à respecter les normes les plus élevées possibles pour lui-même et pour tous ceux qui l’entourent, et qui devient furieux lorsque les gens ne respectent pas ses normes de perfection – il est particulièrement contrarié quand il ne respecte pas ses propres normes de perfection. Il va se fâcher contre lui-même lorsque cela se produira, et bien sûr, cela se produira. Donc, il ne grandira que lorsque qu’il réalisera (peut-être avec l’aide d’une héroïne, mais peut-être seul) qu’il doit abandonner sa colère et être plus tolérant, et pardonner l’imperfection qu’il porte en lui-même et celle de tous les autres.
cordialement Camille

Publicités

solidarité

Quel beau mot pour tous ceux et toutes celles qui ont envie de lui donner un sens en faisant quelque chose pour les autres.

Avec les années les organisations de solidarité se sont multipliées, certaines pas toujours vraiment tournées vers les autres, mais dans l’ensemble la notion d’assistance à des groupes de personnes défavorisées ou affligées d’un handicap n’a fait que croitre.

La jeunesse est de plus en plus sensible à ces actions généreuses dans une société ou les ambitions, la course au pouvoir de certains dans des formes les moins acceptables, les mensonges d’état, les manipulations, les abus de toute sorte… contribuent à faire de moins en moins rêver la nouvelle génération qui recherche à donner un sens à sa vie, que certains trouveront dans les actions de solidarité.

Cette générosité reste de plus le meilleur outil pour lutter contre l’émergence de nouvelles factions dont l’agressivité croît au fur et à mesure que leurs populations défavorisées grandissent en nombre avec des ressources qui diminuent.
cordialement Camille