influenceurs et fake-news

42001 – 25/197
Vendre des consommateurs à des annonceurs, c’est ce que proposent les « influenceurs » qui sont payés en fonction du nombre de lecteurs de leurs tweets.
Ils ont beaucoup de lecteurs, certains payent même des sociétés intermédiaires en Inde et ailleurs dont le seul objectif est d’augmenter le nombre de visiteurs vrais ou faux. D’autres utilisent de la publicité sur Facebook etc.
Cette nouvelle tendance qui correspond à la philosophie de l’avoir pour être emboite le pas aux auteurs de fake-news qui perçoivent de la même façon des revenus importants pour leurs fausses nouvelles.
Courtes, avec parfois de l’humour, ces fakes-news sont prisées par toute une clientèle jeune qui n’hésite pas à les reprendre et à les envoyer à leur tour à leurs listes, dans l’espoir de pouvoir attirer des visiteurs et devenir eux aussi des influenceurs.
Cette nouvelle vague de publicitaires en herbe contribue t-elle à développer les ventes des annonceurs qui les paient? ou bien, y a t-il un turnover important des annonceurs? Des contrats longue durée? Un mélange de tout cela?
En tout cas ils sont nombreux et nombreuses, et, beaucoup viennent de la télé-réalité qui malgré son nom n’a rien de réel mais obéit à un scénario dont l’objectif est de faire de l’audimat.
Là encore on est dans la culture de l’avoir au détriment de l’être. Cette culture qui nous vient des États-unis est à l’image de la société de consommation de masse qui asservit en douceur et qui fonctionne suivant le principe: annoncer, vendre, surveiller.
Mais, un autre monde est possible. Aux États-unis nombreux sont ceux et celles qui refusent ce système et ont choisi d’autres voies pour s’épanouir et trouver leur bonheur.
Les choses et les systèmes ne se détruisent que de l’intérieur et on assiste aujourd’hui à un rejet de ce monde de la surconsommation un peu partout dans le monde.
Cordialement Camille Saintonge

des excuses

Des excuses

envahi par le petit commerce de google

Je m’excuse auprès de mes lecteurs et lectrices pour la publicité qui s’affiche sur mon blog. C’est le fruit du petit commerce de Google et je n’y suis pour rien. Décidément il y a quelque chose qui échappe au marketing à l’américaine : C’est que l’on peut être vraiment allergique à ces méthodes. J’ai pourtant refusé d’utiliser les réseaux sociaux pour éviter d’attirer des visiteurs qui ne m’intéressaient pas, motivés seulement par la curiosité. À mon grand regret cela n’a pas suffit puisque voilà mon blog assailli par de la publicité, sauf si je consent à payer pour ne plus en avoir. Heureusement une page se tourne sur l’hégémonie américaine.
cordialement Camille

wordpress

Il y a sur wordpress, une rubrique « ce qui est chaud » et un onglet nouveau. En cliquant sur cet onglet une série de titre « d’articles » en français. Ce qui me surprend après en avoir lu plusieurs c’est que j’éprouve le sentiment de n’y trouver que de la publicité et c’est assez désagréable.
J’y reviendrai de temps en temps pour voir si cela est toujours semblable. J’avais déjà eu ce sentiment il y a quelques temps déjà à un moment où la politique faisait rage et ou certains articles revenaient régulièrement.
C’est en tout cas, en ce qui me concerne, une bonne façon pour me faire oublier de lire ce qui est chaud sur wordpress. L’idée me semblait bonne au départ, dommage que le petit commerce s’en mêle.
cordialement Camille

paul Féval

Le nom ne vous parle sans doute pas, il a pourtant écrit plus de 200 ouvrages. Si je vous dis « le bossu », là vous connaissez. C’est de Paul Féval. Le cinéma, la publicité, le marketing ont ceci de désagréable c’est, qu’ils sont capables de réduire un auteur à un seul livre et c’est bien regrettable. Ce journaliste du XIX° siècle s’est éssayé dans à peu près tous les genres, mais est pratiquement inconnu comme auteur. C’est lui pourtant qui a initié émile Gaboriau à l’écriture de romans. Émile Gaboriau, lui aussi peu ou mal connu est considéré comme le père du roman policier et a lui même inspiré de nombreux grands auteurs.
cordialement Camille

akismet

C’est en regardant par hasard les deux derniers commentaires rejetés automatiquement par akismet wordpress, que j’ai constaté qu’il y avait des gens qui utilisaient les commentaires à des fins « publicitaires ». J’en ai ainsi environ 300 chaque année. Il est rare que j’aille les regarder, mais, c’est tout de même beaucoup pour quelqu’un qui comme moi n’utilise pas les réseaux sociaux et n’utilise aucune des techniques marketing pour éviter ce genre d’inconvénient.
Aucune recherche particulière pour augmenter mon lectorat qui se fait par le bouche à oreille, ce qui me permet d’avoir des lectrices et lecteurs de qualité, une petite communauté d’ami(e)s fidèles avec lesquels communiquer est un véritable plaisir. Je profite de ce début d’année pour vous dire : Merci à vous tous et à vous toutes.
cordialement Camille

cnil

Suite à une expérience que j’ai voulu faire sur les sondages en janvier (durée une semaine) j’ai reçu environ un mois plus tard jusqu’à 898 spams dans une journée. Ces courriers publicitaires n’avaient pas été sollicités et je n’avais souscrit à aucun. Aujourd’hui 5 mois plus tard j’avais encore 7 mails publicitaires dont je me suis désabonné ce matin. Les divers désabonnement auxquels j’ai du me soumettre m’ont pris un mois à raison d’un désabonnement quotidien fastidieux. Ces courriers publicitaires venaient de grandes sociétés ayant pignon sur rue.
Vous trouverez donc ci-dessous un courrier, mais, si vous êtes victime de ce genre de spams publicitaire je vous engage fortement à ne pas hésiter à vous adresser à la CNIL.
C’est en lutant contre ces pratiques abusives que les usagers d’internet parviendront à pouvoir utiliser leurs mails normalement.
cordialement Camille
ci-dessous le courrier :
Madame, Monsieur,
Conformément aux dispositions de l’article 38 alinéa 2 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, je vous remercie de bien vouloir supprimer mes coordonnées de vos fichiers d’envoi de publicités.
Je vous rappelle que vous disposez d’un délai maximal de deux mois suivant la réception de ce courrier pour répondre à ma demande, conformément à l’article 94 du décret du 20 octobre 2005 pris pour l’application de la loi « Informatique et Libertés ».
Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

trop c’est trop

Encore 128 désabonnements à effectuer. 464 messages non sollicités aujourd’hui, c’est gourmand. Tous ces messages arrivent par des centres d’envoi et il convient de se désabonner non seulement des messages de x, y, ou z, mais également des centrales d’envoi. C’est long et pervers, car, le désabonnement comprend souvent plusieurs liens à cliquer pour se désabonner. Je n’ai jamais sollicité ces envois, mais, sans doute cliqué pour recevoir une information et vraisemblablement ce clic devait inclure de recevoir des publicités de tiers, cela inscrit dans de petites lignes minuscules de bas de page que je n’ai pas lu. C’est pénible, car ce clic devait également transmettre à d’autres centrales mon mail. Heureusement trop de pub tue la pub et j’ai reçu tellement d’offres de n’importe quoi que je me désabonne de tout et serai plus vigilant à l’avenir avant de cliquer sur quelque chose.
Je comprend la chute d’audience des sites sur internet, causés par tous ces abus, ainsi que les mails que les gens n’ouvrent plus. Je regrette que ces méthodes pourrissent les courriels bien pratiques pour communiquer.
cordialement Camille