incontournable

Le point central de votre roman se situe comme son nom l’indique à la moitié de votre roman. C’est un moment clé de l’intrigue, il est incontournable.
Certains auteurs commencent à réfléchir au point central avant de commencer à écrire la première ligne. C’est à partir de cet instant que le protagoniste commence réellement à combattre les forces de son adversaire. Il faut donc réfléchir à l’évènement qui va pousser le protagoniste à changer sa façon d’agir et à donner au roman une autre direction. C’est un moment capital dans votre récit. Le protagoniste sait à ce moment tout ce qu’il doit savoir pour affronter son adversaire avec succès. Un évènement nouveau, inattendu vient bouleverser sa façon de penser et d’agir, c’est parce que cet évènement lui apporte la « lumière » qu’il change sa façon d’agir ce qui va modifier l’intrigue.
cordialement Camille

C’est parce que le protagoniste a mis le revolver dans un tiroir plus tôt dans le récit qu’au moment de la résolution si le protagoniste le prend et s’en sert pour éliminer l’antagoniste votre lecteur trouvera que cette fin était inévitable.
C’est en combinant cette préparation anticipée avec suffisamment de complications dans la trame de l’histoire destinées à distraire le lecteur de ce qu’il attend que l’auteur peut leur offrir l’opportunité de fins multiples parce qu’alors il n’est jamais en mesure de prédire quelle fin sera la bonne. C’est délicat, mais, lorsque que c’est fait comme il faut, cela peut faire la différence dans le succès de votre livre.
cordialement Camille

Publicités

Les points de confrontation

Il y en a deux qui se produisent dans la seconde partie du roman qui se divise en deux. L’un se produit au milieu de la moitié de la deuxième partie entre le début de la seconde partie et le milieu de la seconde partie (le point central qui précède le second point d’intrigue qui découle du point central et donne une nouvelle direction au récit). L’autre a lieu dans la seconde partie à la moitié de cette seconde partie entre le point central et le troisième élément d’intrigue qui conclut la seconde partie pour introduire le Climax.
Les points de confrontation, sont, l’occasion pour l’antagoniste de faire voir au lecteur sa puissance et sa capacité à mettre des bâtons dans les roues du protagoniste pour le faire échouer.
cordialement Camille