action, inaction

Vos personnages se définissent par leurs actions. Ce n’est pas ce qu’ils sont réellement, mais leurs actions qui les précisent aux yeux des lecteurs.
c’est facile d’énoncer les intentions d’un personnage, aussi nous devons être vigilants de ne pas en abuser, car le lecteur n’est pas toujours interressé par un long détail pour planifier et expliquer ce que le héros a l’intention d’accomplir. Ce qui l’intéresse d’avantage, c’est ce qu’il fait dans l’instant, et, ceci parce qu’il est beaucoup plus captivant de voir comment il se sort d’un conflit délicat ou d’une situation périlleuse que d’écouter le récit d’un spectateur qui tranquillement assis en fait une analyse. L’action captive beaucoup plus que l’inaction.
cordialement Camille

Publicités