Le plaisir et la paix de l’âme

161908 – 7/194
Le plaisir et la paix de l’âme
Est-ce que ce ne sont pas des aspirations légitimes lorsque l’on veut trouver le bonheur?
Le plaisir, c’est ce qu’on aime à bah condition de ne pas créer de douleurs aux autres. C’est donc agréable.
Quand à la paix de l’âme, pour la trouver, c’est apprendre à se débarrasser du sac à dos qui pèse sur les épaules de chacun de nous. C’est se débarrasser du stress, des soucis, des inquiétudes, des agressions de toutes sortes, c’est enfin retrouver une âme déshabillée de tout ce qui l’encombre, comme on enlève ses vêtements on dépouille son arme de tout ce qui l’encombré et lui pèse.
On se retrouve comme neuf, sans aucune autre préoccupation que celle de prendre du plaisir à vivre l’instant présent. Rien ne peut plus nous affecter. Il n’y a de la place que pour le plaisir de vivre de véritables moments de bonheur.
Vous avez côtoyé des gens qui ne veulent pas ou ne savent pas prendre du plaisir? Ne faites pas comme eux, dans tous les événements, comme dans tous les hommes il y a toujours quelque chose de bon dont vous pouvez profiter.
Je relisais dernièrement un vieux livre de Dale Carnegie : « Comment se faire des amis » écrit il y a plus de 50 temps, et, j’ai trouvé qu’il n’avait pas pris une ride. Pour recevoir il faut donner. Vous avez sans doute remarqué que dans une soirée, il y a des gens vers qui vous vous sentez naturellement attiré. Vous ne les connaissez pas toujours, mais vous préférez-vous retrouvez dans leurs parages plutôt que dans celui des gens grincheux qui ne trouvent jamais quelque chose qui ait grâce à leurs yeux.
On dit qu’une femme que l’on fait rire est déjà à moitié conquise. Je ne sais pas si c’est vrai, mais, j’ai constaté que c’est une attitude qui permet de passer une très bonne soirée, tandis que d’autres se morfondent et broient du noir.
Nous vivons dans une société très beaucoup de barrières et d’obstacles, et pourtant il faut oser les transgresser pour plus de plaisir et de bonheur. Faites ce qui vous fait plaisir à condition que cela ne fasse de mal à personne.
Ce n’est pas toujours facile, mais, il est important de faire taire les sentiments qui vous bloquent et vous empêchent d’être heureux. Ce que peuvent penser les autres les regarde, ne vous encombrez pas de suppositions. Demandez et il vous sera donné. Car, si vous ne le faites pas, comment voulez-vous que les gens sachent comment vous faire plaisir.
Demandez à la vie de vous apporter du bonheur et elle vous l’apportera. Mais, n’oubliez pas de dire merci.
Cordialement Camille Saintonge

les enjeux

Comment maintenir les enjeux à un niveau aussi élevé que possible?
Sauf dans le cas où vous organisez une période d’accalmie au milieu de la tourmente pour mieux amplifier les désastres, évitez les scènes paisibles où les personnages sont heureux et en paix, car, elles interrompent le flot dramatique et de surcroit elles deviennent vite ennuyeuses pour le lecteur.
Créez une timeline pour votre histoire. Même si votre héros a un but fort et puissant, car, le lecteur perdra sa motivation à lire si votre héros dispose de tout son temps, mettez lui la pression, donnez lui une date limite pour atteindre son but, et des conséquences graves si il n’est pas dans les temps. Accrochez vos lecteurs et gardez les motivés pour lire la suite de votre histoire. Vous pouvez même au cours du récit avancer la date pour atteindre l’objectif…
cordialement Camille

Projets

Un grand merci à vous toutes et à vous tous qui suivez ce blog dans sa cinquième année. Que 2018 vous apporte la paix, la serainité et tout le bonheur que vous pouvez désirer pour vous et tous ceux et toutes celles qui vous sont proches. Mes amitiés et ma reconnaissance pour votre fidélité. Bonne année 2018 « Camille »
Le début de l’année, c’est le moment des grandes décisions, de tous ces projets que l’on fait et qui commencent par : cette année, je veux perdre du poids, m’arrêter de fumer, changer de voiture, visiter la nouvelle zélande, me marier, faire du parachute, faire du théâtre, prendre trois mois de vacances, apprendre la musique… et toutes ces envies qui nous prennent au passage de la nouvelle année pour être meilleur, pour changer. C’est aussi l’heure des bilans, combien parmi les projets que j’avais l’an passé en ai-je réalisé ? Essayons de faire mieux cette année et de réaliser la plupart de nos projets.
Cordialement Camille

prophéties

Nostradamus n’a pas donné de dates, rendant très imprécises et périlleuses les interprétations de ses « prophéties », personne n’a d’ailleurs jamais été en mesure de dire si oui ou non il a prédit quoique ce soit… Attentats, églises brûlées, viols, tout y est prédit, même La guerre civile pour 2018.
Ses prophéties s’étendent de 1557 à 2017.
2017 est donc la dernière année à déchiffrer et à observer. Les interprétations sont si nombreuses qu’il existe même des clubs de décodage ! Alors comment savoir si les interprétations sont justes ?
voici les 3 dernières :
10:98 La splendeur claire a pucelle joyeuse, Ne luyra plus, long temps sera sans sel: Avec marchans, ruffiens, loups odieuse, Tous pesle mesle monstre universelle.

10:99 La fin le loup, le lyon, beuf, et l’asne, Timide dama seront avec mastins, Plus ne cherra a eux la douce manne, Plus vigilance et custode aux mastins.

10:100 Le grand empire sera par Angleterre, Le pempotam des ans de trois cens: Grandes copies passer par mer et terre, Les Lusitains n’en seront pas contens.
bonne interprétation
cordialement camille

satisfaire nos besoins

Il m’arrive parfois de me demander dans mes moments de paix profondes, ce que sont mes vrais besoins. Et je me surprend moi-même en constatant qu’en réalité, un toit confortable, une nourriture variée et un peu d’argent pour tout ce qui est superflu suffisent à mon bonheur.
Un peu d’amour et d’amitiés pour compléter le tableau et je suis au paradis. C’est en vérité assez peu de choses que nous pouvons tous avoir, sans qu’il soit nécessaire de devenir l’esclave d’un système que l’on tente de nous imposer dont la seule valeur serait l’argent. Se cultiver, recevoir des amis, lire, peindre, jouer de la musique ou en écouter, faire du sport, ne sont pas vraiment des activités couteuses et cependant elles sont à même de remplir largement nos journées.
cordialement Camille

Les bons sentiments

Tolérance, compréhension, humanisme, liberté, égalité, fraternité… De grandes et belles idées qui tristement et malheureusement se trouvent remises en question par la barbarie de certains.

Faut-il apporter aide et assistance aux immigrés? L’idée est généreuse, mais, quand elle met en péril le fondement même de notre société il convient de revoir sa copie et de dire : oui, on aimerait bien vous donner l’assistance dont vous avez besoin, mais, elle mettrait en péril notre société et demain nous serions peut-être dans votre situation, et alors ?

Qui nous aiderait à nous à survivre dans ce monde sans humanité ?

Voilà l’enjeu pour préserver le peu d’humanité qu’il reste pour pouvoir dans le temps poursuivre la tâche qui incombe à la société française : « continuer à diffuser des paroles de paix et de tolérance ».

C’est un paradoxe ingrat : dire non aux immigrés pour préserver le bonheur et la joie de vivre libre ensemble, tous ensemble.

Y Parviendrons nous ? Les inconditionnels des bons sentiments vont ils oublier les saloperies morales qu’ils commettent au quotidien et ne plus essayer pour un instant de se faire pardonner ?
Cordialement Camille

changer les lois

cela va devenir une urgence si l’on ne veut pas que notre culture, nos habitudes de vie, nos usages ne disparaissent définitivement, ce qu’ils font chaque jour un peu plus.

Noyés sous les flux migratoires, on commence à se poser la question : y a t’il encore un français d’origine sur le territoire.

Notre pays devient un peu plus une copie du patchwork américain et va devoir évoluer très vite pour trouver son nouveau mode de vie, mélange de tous les peuples qui le compose il va devoir trouver de nouvelles valeurs et surtout de nouvelles façons de vivre et de communiquer pour permettre aux différentes communautés de vivre ensemble en bonne intelligence et dans la paix.
cordialement Camille