Utilisez les enjeux

Ci-dessous les cinq enjeux d’un antagoniste.
1 – Des enjeux de fin du monde
L’antagoniste veut détruire le monde, il veut répandre un virus mortel sur toute la planète, il veut déclencher une catastrophe nucléaire de grande ampleur…
2 – Des enjeux internationaux.
L’antagoniste intervient à un niveau élevé pour mettre en oeuvre des ressources qui opposent les pays. L’antagoniste se réduira alors à une seule personne. Pendant la seconde guerre mondiale l’ennemi n’était pas l’Allemagne, mais, Hitler.
3 – Des enjeux nationaux
Il manipule alors des forces nationales qui s’opposent. Par exemple, un chef d’état affronte des rivaux politiques qui s’opposent à sa vision nationale. L’antagoniste est alors partie prenante et active dans le conflit.
4 – Des enjeux publics
Lorsque des conflits entre différentes factions les opposent. L’antagoniste a alors des actions quotidiennes et permanentes pour manipuler des groupes, salariés, ouvriers… et intervient en faveur d’un groupe ou d’un autre pour contribuer à faire s’affronter les différentes factions et faire pencher la balance du côté qui lui convient.
5 – Des enjeux personnels
Lorsque l’antagoniste intervient lors d’un conflit ou d’une rivalité pour protéger ses intérêts au détriment des personnages importants de l’histoire, parfois pour atteindre un objectif poursuivi également par un personnage clé de l’histoire (retrouver un trésor, retrouver un personnage…)
Lorsque pour chacune des catégories d’enjeu ci-dessus vous avez une idée d’antagoniste, regardez avec attention vos différents antagoniste possibles et demandez-vous pour chaque enjeu différent :
Quel est le but de mon antagoniste?
Qu’est-ce qui motive mon antagoniste?
Que se propose t’il de faire, quel est son plan pour atteindre son objectif?
Cette réflexion sur votre antagoniste va vous fournir les fondations de votre histoire.
Mieux vous comprendrez les forces qui font que votre antagoniste va s’opposer à votre protagoniste, plus vous serez en mesure de développer un conflit qui aura du sens, sera réaliste et préparera une aventure interessante pour votre protagoniste.
Cordialement Camille Saintonge

écrire à partir d’un thème

181906 – 13/195
Mon héros a beaucoup de dettes qu’il envisage de rembourser. Pour ce faire il a accepté une mission dangereuse qui va lui rapporter une forte somme.
Mais, un obstacle surgit à l’improviste, une saisie arrêt des impôts vient de tomber sur son compte en banque et le bloque.
Que va t-il faire pour atteindre son objectif? Pourquoi et comment en est-il arrivé là?
Va t’il tenter de gagner du temps et négocier des délais qu’il n’est pas sur d’obtenir?
Va t-il changer son mode de vie qui la conduit à cette situation?
Va t-il poursuivre sa course en avant et emprunter pour calmer le jeu et continuer? Pourra t-il emprunter ?
Va t-il entreprendre des actions que la morale réprouve pour augmenter son revenu?
Va t’il chercher d’autres solutions possibles?…
Quelle que soit la solution retenue, quels obstacles va t’il devoir affronter pour éviter la catastrophe, et, parviendra t’il à l’éviter?
Quelle va être sa réaction face à cette situation, sera t’il plus actif, déprimé, abattu, envisagera t-il le suicide?
Quel dilemme va se poser à lui face à ces différents choix?
Quelle solution va t-il choisir pour sortir de cette situation? et, va t-il en sortir?
Il a vécu dans un univers du paraitre, et, pour ce faire il a creusé sa dette, mais, ne peut-il pas trouver son bonheur autrement, ne peut-il pas se contenter être pour trouver son bonheur?
À t’il besoin pour être heureux de tous ces gadgets et autres produits de consommation pour être heureux? Ne peut-il pas se contenter de choses simples qui sont les petites joies de chaque jour, n’est-il pas passé à côté de son bonheur ?…
Voici posé en quelques lignes une idée d’histoire sur le thème du paraitre et de être…
J’ai utilisé ce thème dans mon roman « l’or de Sihanouk ».
Cordialement Camille Saintonge

le héros et l’adversaire

161906 – 12/195
le héros et l’adversaire doivent être semblables, mais, avoir des univers différents.
De l’affrontement entre ces deux univers, va jaillir l’histoire. Chacun ayant sa conception du monde qui l’entoure et une façon de s’y comporter. Chacun va agir de façon différente pour atteindre ou pas le même objectif. Seul l’un des deux peut arriver à ses fins.
Il est de même important de se demander quelles causes vont avoir pour effet la prise de conscience du héros et l’amener à changer. Par quel processus va t’il passer pour évoluer et se transformer en quelqu’un d’autre de complètement différent?
Ce passage se fera t’il brutalement à la suite d’une révélation, ou, le héros glissera t’il lentement d’un état à un autre?
Qu’est-ce qui dans le passé du héros va faire caisse de résonance? Prendra t’il conscience que son désir ne correspond pas à son besoin, et, ses valeurs vont elles changer?
Changera t’il ses désirs ou tentera t’il d’adapter ses besoins?
Le déséquilibre entre son désir et ses besoins vont jouer un rôle dans son évolution, va t’il enfin découvrir ce dont il a véritablement besoin pour être heureux et acceptera t’il de changer ou au contraire refusera t’il?
Tous ces différents points vont se retrouver dans la trame de votre récit, et, influencer votre intrigue, qui, suivant le choix que vous faites pour votre héros sera différent.
Dans un roman tout est lié, les personnages, leurs univers, le thème et la position que vous défendez. Il n’y a pas le bien et le mal et le triomphe du bien sur le mal ou l’inverse, mais une thèse qui vous tient à coeur et à laquelle vous croyez dans votre histoire et que vous avez envie de démontrer. Peu importe ce qu’elle est, ce qui compte c’est votre volonté d’expliquer et de développer des arguments non pas pour convaincre, mais, pour expliquer votre choix.
Cordialement Camille Saintonge

Adversaire

11906 – 3/195
L’adversaire cherche à empêcher le héros d’accomplir son désir, mais il a le même objectif que le héros.
C’est parce qu’ils sont en compétition pour le même objectif qu’ils vont s’affronter au cours de votre récit et se battre à mort. C’est une compétition où il ne peut y avoir qu’un gagnant.
Dans un roman policier on peut croire que l’un veut faire arrêter le coupable et que l’autre veut lui échapper. Mais , en réalité ils veulent la même chose, ils ont le même objectif: la version de la réalité qu’ils veulent faire croire aux autres.
Toute personne qui cherche à empêcher le héros d’atteindre son objectif peut être considérée comme un adversaire.
Lorsque le héros élabore un plan, il le fait pour satisfaire son désir d’atteindre son but mais également pour vaincre son adversaire.
L’adversaire doit être doué pour exploiter la faiblesse du héros et il doit vouloir vraiment atteindre son objectif. Il faut également qu’il soit habile et attaque sans relâche la faiblesse majeure du héros et ceci tout au long de votre histoire.
Lorsqu’il y a la confrontation finale entre le héros et l’adversaire, il faut pour l’auteur faire un choix: est-ce que cette confrontation sera physique, ou est-ce cela sera une confrontation de mots? De plus il faut déterminer à l’avance qui va l’emporter des deux. Dans tous les cas l’expérience doit être intense et doit mettre le héros à l’épreuve.
Tout au long de votre histoire, votre héros n’a eu qu’un objectif clair qui amené l’histoire jusqu’au climax. Ce désir de votre héros était intense, il en avait vraiment envie et n’a pas hésité à entreprendre dix, quinze ou vingt actions pour l’atteindre, cette force doit se retrouver également chez l’adversaire.
Cordialement Camille Saintonge

première moitié

La première moitié de la deuxième partie est l’endroit où vos personnages trouvent le temps et l’espace pour réagir au premier point d’intrigue. Ce premier point force le personnage à une réaction irréversible. Cette réaction,conduira à une autre réaction et une autre et une autre, c’est le lancement de votre deuxième partie.
Pour la préparer faites une liste des réactions de votre protagoniste pour faire face au premier point d’intrigue qui vient de le jeter à l’aventure.
Comment votre protagoniste réagit-il pour faire face au nouveau contexte et à son nouvel environnement?
Quelle est sa réaction par rapport à son objectif avant qu’il ne soit lancé dans l’aventure par le premier point d’intrigue?
Son objectif s’est il modifié depuis qu’il a été précipité dans l’aventure?
Comment le protagoniste réagit-il maintenant à la pression de l’antagoniste?
De quelle manière le protagoniste est-il actuellement désavantagé dans son conflit avec l’antagoniste?
Comment l’antagoniste contrôle-t-il actuellement le conflit?
cordialement Camille

Diviser

Diviser, non pas pour régner, mais pour atteindre ses objectifs. Car, la clé de toute chose se résume à fragmenter un ensemble en une multitude de choses ou d’évènements faciles à accomplir. Tout peut se diviser. Le marin se fixe des lieux intermédiaires pour atteindre un but lointain, des escales qu’il sait pouvoir atteindre facilement, et, de port en port il arrive à sa destination finale. Celui qui écrit un roman fractionne son écriture, et de scène en scène il termine son roman sans perdre sa motivation et en gardant confiance. Celui qui veut perdre du poids se fixe des paliers, perdre, 500 grammes, un kilo maximum chaque semaine. Le fumeur va faire la même chose mais en divisant le temps, ne pas fumer avant telle heure le matin, et fumer sa dernière cigarettes au plus tard à telle heure. Cette méthode offre l’avantage de ne pas être frustrante, puisqu’il n’est pas question de rupture mais d’un décalage dans le temps. L’accoutumance fait le reste. Mais, pour atteindre son but, il faut le connaitre, le fixer et s’y tenir. Il doit être facile à atteindre et réaliste. Il n’y a pas de bons vents pour un voilier qui ne sait pas où il va.
Cordialement Camille

construire un dialogue

Lorsque l’on construit un dialogue entre deux personnes, il est important de se rappeler pourquoi l’on a choisi d’écrire un dialogue, c’est l’utilité du dialogue dans l’histoire en quoi il va faire progresser l’intrigue, quelles sont les informations qui vont être données. Puis, il ne faut pas omettre que les personnes en présence ont chacune un objectif différent et que de cette différence d’objectif va naitre un obstacle ou un conflit qui aboutira pour l’un ou l’autre des participants à une déception que l’on peut considérer comme une catastrophe. Cette première partie du dialogue va créer une situation nouvelle que l’auteur devra gérer car elle va entrainer une réaction de la part de celui ou de celle qui sera confronté à l’obstacle et qui va adapter sa stratégie pour atteindre son objectif par une réflexion qui l’entrainera peut être à modifier son objectif initial…
cordialement Camille

Le plus beau rêve

Le plus beau rêve, c’est celui que l’on est en train de faire. Le moment ou l’on a déjà un objectif, mais, on ne sait pas encore comment on va s’y prendre pour l’atteindre.
On cherche à évaluer les obstacles, tout ce qui est ou qui se dressera sur notre route pour nous empêcher d’atteindre notre but. On a beau savoir que dans le meilleur plan il y a des anicroches, on peaufine, on fait un plan B puis un plan C. Quand on est enfin prêt à se lancer, on y croit, c’est merveilleux.
Lorsque enfin on abandonne notre zone de confort pour rentrer dans cette aventure virtuelle, on ressent un petit pincement au coeur parce que l’on réalise que dans tous les rêves, la meilleure part est celle de la construction du rêve, quand notre imagination nous projette dans le rêve et nous fait visualiser un tableau du bonheur qui sera le notre en le réalisant.
Dans un roman, il en va de même pour le protagoniste de l’histoire qui découvre à la fin de l’histoire que les épreuves qu’il vient d’affronter l’ont fait changer et que peut-être l’objectif qu’il voulait atteindre n’était pas ce qui lui tenait le plus à coeur, et n’était pas ce dont il avait besoin pour être heureux…
Cordialement Camille

résolution des problèmes

Dans un roman, le personnage principal consacre beaucoup de temps à poursuivre un objectif qui est extérieur à sa propre personnalité et qu’il est convaincu de vouloir réellement atteindre. Mais à un niveau plus profond, le roman se bâti sur l’évolution du héros dont d’abord dans son subconscient puis en pleine conscience il va découvrir, puis, poursuivre un objectif qui sera personnel : ce dont il a besoin.
Ce dont il a besoin n’apparaitra visuellement physiquement qu’à la fin de l’histoire. C’est sa réalisation.
Cela ne changera pas les apparences de sa vie habituelle, mais cela modifiera ses perspectives par rapport à lui-même, et, au monde qui l’entoure. Il sera devenu plus compétent pour résoudre les problèmes extérieurs qui se présenteront à lui.
cordialement Camille

but conflit revers

Tout objectif doit rencontrer un ou plusieurs obstacles avant d’être atteint pour motiver le lecteur pour qu’il ait envie de poursuivre sa lecture. C’est parce que le lecteur se demande ce qui va se passer, comment le héros va franchir cet obstacle et s’il le franchira qu’il tourne la page. Il veut savoir.
Mais l’obstacle ne sera pas franchi facilement et il y aura un conflit entre les participants de la scène, ils ne sont pas du même avis, ne défendent pas le même intérêt etc.
Le héros va rencontrer trois échecs successifs. Poursuivi, on l’a vu disparaitre dans le vide de la falaise,et, on se demande si il est mort, mais, il y avait une petite corniche à laquelle il s’est accroché à une petite branche. On est rassuré, il est en vie. Mais la branche à laquelle il s’est accroché menace de se casser etc.