nourrir sa créativité

Pour que vos doigts courent sur le clavier de votre ordinateur, il est sage de nourrir votre créativité. L’inspiration est un don et comme tous les dons elle doit être traitée avec gratitude et responsabilité. Pour être inspiré chaque jour, faites attention aux détails. les gens lisent des romans de fiction car, ils veulent découvrir des expériences de vie, et une histoire c’est avant tout beaucoup de petites choses qui la font vivre. regardez la couleur du ciel juste avant que le soleil se lève derrière l’horizon, sentez l’odeur de la pluie qui tombe sur le gazon…
Regardez au de la des clichés, élargissez vos horizons, recherchez l’ésotérique et ces petites pépites de la vie quotidienne.
Faites confiance à votre subconscient et laissez le travailler à votre place, il vous apportera la solution que vous recherchez pour faire avancer votre intrigue.
cordialement Camille

Publicités

choisir

Lorsque je recherche un nouveau livre à lire, il y a quelques petites choses qui déterminent mon choix.
L’une d’elle qui ne demande qu’un rapide coup d’oeil sur la première page consiste à vérifier que l’auteur fait voir plutôt que raconter.
Faire voir, ne pas raconter est l’un des principes principaux d’une fiction narrative. C’est cette technique qui permet aux lecteurs de vivre les expériences et les évènements de l’histoire plutôt que de les observer par le biais d’une narration
Faire voir au lecteur se qui se passe implique d’utiliser des verbes d’action qui font appel à tous les sens. Faire voir invite le lecteur à s’impliquer à rentrer dans le contexte de l’histoire en faisant appel à sa propre imagination.
Faire voir, dramatise. Raconter décrit les choses ou les évènement comme seulement possibles, mais cela n’évoque pas « la joie » d’un personnage cela dit seulement qu’il est « heureux »
Raconter, résume.
cordialement Camille

persévérance

On parle peu de la persévérance et de la patience, cependant c’est essentiel. C’est l’addition des échecs qui crée la réussite. On apprend de ses erreurs en prenant de l’expérience, c’est pourquoi la « visualisation » de la réussite permet d’imaginer les étapes nécessaires au succès. Mais, rares sont ceux qui réussissent au premier essai, ce peut être le fruit du hasard, de la chance… Dans tous les cas pour durer, même dans les cas les plus favorables, il faut persévérer et ne pas redouter les traversées de désert, elles font partie du succès. La vie est un fleuve tranquille seulement pour celui qui aime se battre et cela à chaque instant de sa vie. Personnellement, je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui voulait vraiment quelque chose et qui ne l’ait pas obtenu. La véritable difficulté c’est que beaucoup de personnes ne savent pas ce qu’elle veulent vraiment, ou, se trompent sur leurs véritables désirs. Nous voulons tous et toutes être heureux, mais chacun à sa façon. Dans un roman le héros au cours du récit va transformer son « défaut » pour en faire un outil pour atteindre son objectif final et, si il ne l’atteint pas dans cette histoire, il l’atteindra dans une autre… Mais, nous aimons tous et toutes les histoires qui finissent bien, alors terminons nos romans avec du bonheur.
Cordialement Camille

dans la cuisine

Je viens de trouver un nouvel endroit pour écrire, et J’en suis le premier surpris. Il est inconfortable, je suis assis sur une petite chaise qui n’est pas du tout faite pour que l’on y séjourne longtemps, mais c’est ainsi.
C’est un endroit aussi surprenant pour moi qu’il va l’être pour vous, C’est la paillasse dans ma cuisine. J’y pose mon ordinateur portable, je branche mon micro et, je dicte. Je l’ai découvert un matin où je me suis réveillé avec une idée qui me tarabustait. Impossible de prendre le temps de prendre le petit déjeuner, il fallait que j’écrive immédiatement.
C’est ainsi que je me suis installé dans ma cuisine pour gagner du temps. Car par expérience je sais qu’une idée que l’on ne note pas tout de suite est une idée perdue. pas de conclusions hâtives, je n’y passe pas mes journées, mais, de temps en temps je viens y faire un tour pour écrire.
cordialement Camille

Changement

Quand l’envie de changement vous prend, faut-il hésiter ? Non, mais, changer pour vivre une expérience nouvelle n’implique pas de s’en aller en claquant la porte. Il faut se préparer si l’on veut réussir sa nouvelle expérience.

Lorsque l’on quitte une zone de confort ce n’est pas pour régresser, mais au contraire, pour rebondir, et, qui dit rebondir d’y aller plus haut.
Le départ quelqu’il soit doit être un tremplin pour sauter dans un nouvel environnement en exploitant au maximum les nouvelles opportunités qui se présentent.

Une seule action a le pouvoir d’en déclencher une multitude d’autres. Celui qui écrit sait qu’il n’y a pas d’effets sans causes. C’est cet enchaînement de cause à effet qui permet de progresser, de devenir meilleur…
cordialement Camille

faire vivre ses personnages

Une fois que l’auteur a choisi ses personnages il doit montrer aux lecteurs qui ils sont. Ecrire un roman consiste à créer des images, pour son lecteur par le biais d’images, faire comprendre au lecteur qui est le personnage ? Bien entendu, son physique, ses vêtements, son décor de vie, vont véhiculer de nombreuses informations.

Un personnage se définit essentiellement par ses actions et réactions au cours de l’histoire. L’action va révéler au lecteur les désirs, les motivations sécrètes du personnage. En découvrant les buts qu’il se fixe et les moyens qu’il met en œuvre pour les atteindre, le lecteur va connaître le personnage et le comprendre.

L’attitude d’un personnage face à l’existence, face à son entourage et face aux évènements de l’histoire illustre sa personnalité mieux que n’importe quel discours. Mais, un personnage n’est rien sans une intrigue. L’auteur crée des enjeux et des obstacles assez exceptionnels pour que le héros puisse briller.

Ce qui caractérise le personnage, ce n’est pas ce qu’il raconte, c’est sa manière de parler. Chaque personnage doit avoir sa propre manière de s’exprimer.

Si l’auteur a créé une intrigue forte, originale, pleine de rebondissements, ses personnages seront forcément transformés par l’expérience qu’ils ont vécu. La fiction imite toujours la réalité. Ce qui rend un personnage profondément attachant, c’est qu’il est un être humain qu’il hésite, échoue, se trompe… il mûrit avec l’expérience.

Le personnage qui nécessite la caractérisation la plus poussée, c’est le protagoniste de l’histoire. Mais c’est la même chose pour chacun des participants de l’intrigue. Chaque personnage doit faire avancer l’intrigue en créant un conflit.
Cordialement Camille