facteurs clé

Lorsque votre structure commence à prendre forme, il est important de garder en tête cinq facteurs clé :
motivation, désir, but, conflit et thème.
Plus tôt vous les identifierez et serez en mesure de vérifier que votre intrigue correspond, plus facile sera votre travail d’écriture.
Motivation, désir et but
Les personnages dans un roman sont ce qu’ils font. comme les êtres humains dans la vie. Les lecteurs veulent comprendre vos personnages en découvrant ses actions, mais, c’est ce que veut un personnage qui est le plus important.
Les êtres humains ne sont pas toujours capables d’agir dans le sens de leurs intentions, que celles-ci soient bonnes ou mauvaises, mais ces intentions sont aussi puissantes et il convient de les définir car les actes entrepris par le personnage peuvent être plus ou moins bien interprétés. Un personnage est ce qu’il fait mais également ce qu’il veut faire.
cordialement Camille

Publicités

blessures émotionnelles

Les désirs, les besoins, les valeurs et les émotions sont tous des secteurs à explorer pour le romancier, mais l’une des zones les plus captivantes concerne les blessures émotionnelles.
Depuis combien de temps ne parlez vous plus de vos objectifs ou pire refusez vous d’essayer de réaliser votre rêve parce que vous croyez que vous échouerez ?
C’est le fruit de vos blessures émotionnelles. Mais la vie est quelque chose de douloureux et toute les leçons qu’elle nous donne ne sont pas toutes positives. Les personnages dans les histoires ont eux aussi subi des blessures émotionnelles qui les ont traumatisé et qu’ils ne peuvent pas oublier. Ces expériences négatives causent des dégâts à un niveau psychologique. Ces blessures viennent souvent de l’environnement proche, un membre de la famille, un amant, une maitresse, un mentor, un ami…
Ces blessures ont des répercussions qui font évoluer les individus. Les personnages de romans subissent les mêmes épreuves difficiles et eux aussi évoluent . Les gens sont le résultat de leur passé et si nous voulons que nos personnages soient réalistes pour nos lecteurs nous avons besoin de connaitre leur passé.
cordialement Camille

Les personnages

L’écrivain manipule à son gré les personnages de son histoire. Concevoir les personnages d’une histoire est une tâche longue mais c’est probablement aussi la plus passionnante.
Trouvez comment chaque personnage doit se comporter et réagir : adolescent, adulte, enfant, … suivant son passé, son éducation, l’époque où il vit, ses traits de caractère, … Pour cela vous devez bien choisir les mots et sa façon de parler.
Un héros doit être intéressant, sympathique et conflictuel (tiraillé entre ses forces et ses faiblesses). Introduisez le désir ardent du héros dès le premier chapitre, transformez le héros en une personne meilleure tout au long du livre. Donnez lui un désir ardent, une grande faiblesse, et une qualité essentielle
Ne mentionnez jamais directement l’âge des personnages, faites-le déduire par le lecteur
Un bon héros a de bonnes intentions, est respectueux et a de l’empathie. Poussez le héros à reconnaître, à identifier et à accepter sa principale faiblesse et sa principale force
cordialement Camille

faire vivre ses personnages

faire vivre ses personnages

Une fois que l’auteur a choisi ses personnages il doit montrer aux lecteurs qui ils sont. Ecrire un roman consiste à créer des images, pour son lecteur par le biais d’images, faire comprendre au lecteur qui est le personnage ? Bien entendu, son physique, ses vêtements, son décor de vie, vont véhiculer de nombreuses informations.
Un personnage se définit essentiellement par ses actions et réactions au cours de l’histoire. L’action va révéler au lecteur les désirs, les motivations sécrètes du personnage. En découvrant les buts qu’il se fixe et les moyens qu’il met en œuvre pour les atteindre, le lecteur va connaître le personnage et le comprendre.
L’attitude d’un personnage face à l’existence, face à son entourage et face aux évènements de l’histoire illustre sa personnalité mieux que n’importe quel discours. Mais, un personnage n’est rien sans une intrigue. L’auteur crée des enjeux et des obstacles assez exceptionnels pour que le héros puisse briller.
Ce qui caractérise le personnage, ce n’est pas ce qu’il raconte, c’est sa manière de parler. Chaque personnage doit avoir sa propre manière de s’exprimer.
Si l’auteur a créé une intrigue forte, originale, pleine de rebondissements, ses personnages seront forcément transformés par l’expérience qu’ils ont vécu. La fiction imite toujours la réalité. Ce qui rend un personnage profondément attachant, c’est qu’il est un être humain qu’il hésite, échoue, se trompe… il mûrit avec l’expérience.
Le personnage qui nécessite la caractérisation la plus poussée, c’est le protagoniste de l’histoire. Mais c’est la même chose pour chacun des participants de l’intrigue. Chaque personnage doit faire avancer l’intrigue en créant un conflit.
Cordialement Camille

le secret des mots forts

Le secret des mots forts, c’est qu’ils sont magiques et qu’ils ont le pouvoir de capter l’attention du lecteur, de susciter son intérêt, de faire naitre son désir et de le conduire à l’action.
Il existe des centaines de mots forts. Le mot gratuit est l’un d’eux, qui n’aime pas ce qui est gratuit ? Le mot simple en est un autre, personne ne veut se compliquer la vie. Nous voulons tous des choses faciles à obtenir, faciles à faire, faciles à apprendre et nous voulons tout cela rapidement. Nous voulons savoir comment faire puisque c’est rapide et si cela nous donne du pouvoir, c’est encore mieux, surtout si cela a été testé avant et que c’est éprouvé. Voilà qui est magique, qui, nous procure une agréable surprise et qui nous rend heureux.
cordialement Camille

Les gestes qui parlent 1

Nous vous proposons dans cette série de découvrir des gestes qui nous trahissent.
Les gestes spontanés que nous faisons ont un sens profond. Ils nous révèlent les états d’âme et la réalité d’un personnage et nous rendent visibles ses impressions et son désir profond. Ils enrichissent notre connaissance des hommes. Savoir les reconnaitre et les mettre en lumière dans nos descriptions donnent à notre écriture une plus grande richesse et à nos personnages plus de vie. Ils révèlent nos sentiments et notre ressenti. Ils sont un complément utile à un dialogue à une situation et expriment le ressenti réel d’un personnage qui peut être différent de ce qu’il dit. S’en servir pour écrire c’est révéler la fourberie, l’engagement, la véracité d’un personnage…
(à suivre)
cordialement Camille

Les envies mènent le monde

Les envies mènent le monde
Lorsque l’on fait quelque chose sans en avoir envie, les éléments et les circonstances, nous donnent raison. Vous avez souvent entendu cela et peut-être vous même avez-vous prononcé cette phrase ou une du même genre : J’ai fais telle chose, mais j’en avais pas vraiment envie, et, j’avais raison parce qu’il m’est arrivé telle déconvenue.

Mais à l’inverse, lorsque vous avez vraiment envie de quelque chose, le chemin se dégage de ses obstacles au fur et à mesure que vous avancez, comme si quelque chose voulait vous encourager à atteindre votre désir.

C’est que les vibrations que nous émettons à notre insu sont comme des aimants. Nous attirons ce que nous émettons. Soyez triste et vous ne rencontrerez que des gens tristes, soyez plein de gaieté et vos rencontres se passerons sous les meilleurs cieux…

Les vibrations que nous émettons s’attirent ou s’éloignent. C’est la raison pour laquelle vos désirs sont très importants, car en désirant fortement quelque chose vous suscitez une visualisation de votre désir qui va se répandre dans l’univers. Plus votre désir est clair et précis plus vous aurez de probabilités de le satisfaire. Faites en l’expérience sur des choses simples, vous constaterez que cela fonctionne.

Lorsque l’on bâtit un plan pour atteindre un objectif, on ne fait rien d’autre que de se projeter dans le futur. Plus cette projection est concrète, plus il sera aisé d’atteindre ses objectifs à cinq ans, un an, ceux du mois prochain, ceux de la semaine suivante, de demain.
Si vous voulez écrire un roman, c’est une aventure d’au moins 40000 mots dans laquelle vous vous lancez. Vous devez prévoir de façon réaliste en combien de temps vous allez les écrire. Si vous faites cela vous constaterez qu’en écrivant une heure chaque jour il vous faut x jours pour y arriver. Ce sera le premier acte positif pour y parvenir.
cordialement Camille http://www.camillesaintonge.com