phoenix

La caractéristique de quelqu’un qui sait ce qu’il veut et qui est déterminé à l’obtenir c’est de constater lorsque son plan échoue qu’il faut changer de méthode. C’est ce qui se passe dans un roman au milieu de la seconde partie, le protagoniste change sa façon de faire, il sait tout ce qu’il doit savoir et va alors affronter la partie adverse pour atteindre son objectif.
La mobilisation des gilets jaunes a permis a chaque participant de constater qu’il n’était ni seul ni isolé, il a rencontré et échangé avec des gens de toutes sortes et d’horizons géographiques divers (de toute la France) qui partageaient son mécontentement, d’autres n’étaient pas sur le terrain, mais, ils souhaitaient eux aussi que les choses changent. Les participants au travers de ces épreuves ont pris confiance en eux.
c’était la première moitié de la seconde partie de l’acte deux et le premier pas vers un avenir meilleur. Que nous réserve la suite ? Quelle sera la nouvelle stratégie ? L’avenir nous le dira, car, une telle insatisfaction générale est un phoenix, oiseau légendaire, doué d’une grande longévité et caractérisé par son pouvoir de renaître après s’être consumé dans les flammes. Il symbolise ainsi les cycles de mort, de résurrection et de noblesse.
Le phénix se reproduit lui-même : quand il sent sa fin venir, il construit un nid de branches aromatiques et d’encens, y met le feu, et se consume dans les flammes. Mais tandis qu’il est réduit en cendres et que le brasier se refroidit, on peut voir gazouiller un oisillon au milieu des débris. Il renait.
cordialement Camille

Publicités

Victoire

Lorsque rien ne va plus, que votre moral est au plus bas, que les circonstances et les événements paraissent s’acharner contre vous, Il est temps de reprendre confiance en vous pour mieux lutter et vaincre les obstacles qui se dressent devant vous.
Le moyen le plus simple parce qu’il ne dépend que de vous et de vous seul, c’est d’obtenir une victoire sur vous-même, comme par exemple perdre du poids, perdre ces kilos que vous n’avez jamais voulu affronter, le premier kilo perdu sera une trompette de victoire qui vous redonnera confiance en vous. Vous pouvez également si vous fumez décider de vous arrêter de fumer etc. Toutes ces victoires sur vous mêmes sont des outils efficaces et immédiatement utilisables pour retrouver votre confiance en vous.

cordialement Camille

l’arnaque et peut être plus

– Hé!, hé! il y a des années que je ne t’avais pas vu! Je regarde cet homme qui m’interpelle dans la rue, le visage est avenant, mais ne me dit rien.
– Désolé mais je ne te remet pas. Je tutoie moi aussi cet homme qui me donne l’impression de bien me connaitre.
– Tu ne me reconnais pas ? Grand sourire, mais ou travaillais-tu ?
– À la banque du Barter je répond machinalement
– C’est bien ça et tu travaillais avec mon père… Durand, je suis son fils! Oh tu sais qu’il a l’alzeimer maintenant. Dernièrement il va à la banque pour retirer 500€ mais il a rajouté un zéro. Et tu sais ils lui ont donné l’argent. Ils n’ont pas le droit, mais comme il nous connaissent, ils lui ont quant même donné. Je me demande si il faudrait pas que je le mette sous tutelle ou curatelle, en tout cas il faut que je change de banque, il est au crédit lyonnais… Tu es à quelle banque toi?
– crédit unilatéral je dis
– Tu as quoi comme carte de crédit
– une visa
– et tu peux tirer combien avec ça
– 800 € par semaine je répons
– c’est trop pour lui
il enchaine et change de sujet
– Tu as pris ta retraite maintenant?
– oui, je répond
– Moi je travaille chez LVMH dit-il, j’ai un bon poste et dernièrement tu ne sais pas ce qui m’est arrivé, on a un camion transportant que des produits de luxe qui s’est renversé. Bien sur l’assurance nous a remboursé. mais dans les cartons écrasés il restait des choses, tu sais comment c’est. Alors on a fait quelques paquets cadeaux pour des amis, mais à la condition qu’ils s’engagent à ne pas les revendre et à les offrir. j’en ai donné un à ma femme pour son anniversaire. D’ailleurs il m’en reste un que j’ai envie de te donner, mais a une condition que tu me donnes ta parole d’honneur de ne pas le revendre, demande t’il avec insistance, c’est uniquement pour offrir, tu me donnes ta parole, c’est sur, je peux te faire confiance?
oui, je répond
alors viens voir. L’homme m’entraine vers une voiture dont il ouvre le coffre
s’ensuit un longue phase de mise en confiance et de persuasion sur la haute valeur des articles différents qu’il me fait voir dont il me vante les qualités, les marques et en annonce des prix exorbitants mais qu’il me donne à condition que je ne les revende pas et que ce soit pour offrir jusqu’à ce qu’arrive un article qui attise ma curiosité plus que les autres. Il me le donne mais à 50% de sa valeur… etc. Je ne suis ni interréssé ni motivé, quand il s’en aperçoit il prend congé et se sauve en voiture à toute vitesse.
Il aura au cours de son monologue obtenu mon adresse, mon nom, vu ma carte de crédit (en a t’il mémorisé le numéro?), et connaitra le nom de ma banque. et peut être d’autres choses encore que je n’ai pas remarqué.
Le plus surprenant c’est que je n’ai réalisé que c’était une arnaque que immédiatement après son départ, lorsque son monologue a cessé de m’endormir l’esprit.
Je vous ai le plus brièvement possible narré cet évènement réel, car, il est de nature à introduire un incident déclencheur.
cordialement Camille

Le premier pas

Le Premier pas
2013
Le Premier pas
Souvent on désire quelque chose, mais, on ne parvient pas à l’obtenir. On réfléchit, on analyse, l’on se rend compte que l’on dispose pourtant de tous les atouts nécessaires, mais, on ne parvient pas à se lancer.
Pourquoi ?
On trouve toujours mille et un prétextes pour ne pas accomplir ce «premier pas» qui nous permettrait d’atteindre notre but. Tout cela parce que nous manquons de confiance en nous. Il suffirait de peu de choses pourtant, on le sent bien. Mais, le stress, les agressions de la vie quotidienne que l’on subit ont raison de notre envie.
Pourtant nous sommes motivés, mais rien n’y fait, notre enthousiasme est bâillonné, étouffé.
C’est cette attitude qui fait la différence entre l’échec et la réussite.
Nous sommes incapables de faire ce premier pas parce que un brusque changement dans notre vie personnelle ou professionnelle, une déception, une perte douloureuse, une déperdition d’encouragements, de stimulations, un trop plein de soucis, un manque ou un excès de responsabilités … est venu nous mettre en désaccord avec ce qui pour nous est essentiel.
Comment vaincre cette peur inconsciente de l’inconnu et nous lancer ?
1° se poser des questions
Que voulons nous ?
De quoi avons nous aujourd’hui le plus besoin ?
A quoi est-ce que nous attachons le plus d’importance ?
Comment pouvons nous améliorer les choses ?
2° Écrire sur une feuille de papier l’objet de notre désir
3° rédiger en quelques phrases sommaires les moyens que nous comptons mettre en oeuvre pour l’obtenir.
4° S’assurer que nous disposons des éléments nécessaires, écrire en rouge ce qui doit être amélioré.
5° Que nous manque t’il vraiment pour nous lancer ?
L’idée, est de décomposer les tâches en plusieurs sous-tâches pour que le problème soit facile à résoudre et à mettre en oeuvre. Plus les tâches sont simples à accomplir, moins on a de raisons de ne pas agir et de retrouver notre motivation.
Alors donnez-vous les moyens d’avancer, même si votre égérie est en train de ronfler ou aux abonnés absents.
cordialement Camille

besoin d’importance

Il y a des gens dont le besoin d’importance est tel qu’ils deviennent agressifs si l’on ne veut pas rentrer dans leurs polémiques qui ne concernent qu’eux et vous pourriraient la vie si l’on ne s’enfuyait pas à toute jambe pour éviter leurs longs discours stériles.

Ce manque de confiance en eux, ce besoin d’exister à tout prix, de démontrer de justifier alors que l’on ne leur demande rien est fatiguant car dés qu’ils croisent une oreille susceptible de les écouter, les voilà parti dans des propos au vitriol sur n’importe quoi et n’importe qui, rien n’arrête leur besoin de se mettre en valeur, croient ils.

Alors quand vous croisez ce genre d’individu, prenez votre courage à deux mains et fuyez pour ne pas vous laisser pourrir la journée.
cordialement Camille

confiance et lâcher-prise

Il y a vraiment deux types d’articles que j’ai envie d’écrire en ce moment. Des articles sur la confiance en soi et des articles sur le lâcher prise.

La confiance en soi gomme les obstacles qui ne sont plus que des épreuves et des épisodes normaux de la vie de chaque jour.

Quant au lâcher-prise, c’est la clé pour vivre sans angoisse. Accepter le pire qui puisse arriver pour triompher.

Dans les romans à la fin de la seconde partie, le héros est prêt à se sacrifier pour défendre une idée plus noble qui lui tient à coeur. Son lâcher-prise lui permet de voir son problème sous un autre angle et le fait qu’il soit prêt à se sacrifier lui donne les ailes de la victoire.
cordialement Camille

une école de la créativité

C’est en Favorisant la confiance en soi et l’autonomie, tout en permettant aux individus d’évoluer à leur propre rythme et en toute liberté que l’on développe la créativité.

La liberté

C’est une notion fondamentale. Il faut être libre de choisir son activité et de pouvoir lui consacrer le temps que l’on veut.

L’autodiscipline

Elle va de pair avec la notion de liberté. Plutôt que d’attendre passivement les corrections d’un tiers, le sujet est invité à repérer lui-même ses erreurs. D’autant que, il ne s’agit pas tant d’avoir « juste » ou « faux » mais de s’exercer à faire mieux pour se perfectionner dans l’activité.

L’action en périphérie

En pratique, il s’agit par exemple de parler moins fort pour inciter l’individu à en faire autant, plutôt que de lui ordonner de le faire.

Le respect du rythme de chacun

Peu importe que le sujet soit rapide ou lent, tant qu’il est concentré. La pédagogie met l’accent sur le respect du rythme de chaque individu, et préconise de ne pas mettre d’étiquettes aux sujets (« tu es lent », « tu es rapide »), au risque de l’enfermer dans ce qualificatif. Le rythme de chacun peut varier en fonction des moments de la journée, de l’activité, des différentes périodes de son développement, les apprentissages se font par à-coups.

L’apprentissage par l’expérience

L’abstraction ne se transmet pas. Tel est le postulat à partir duquel se base la réflexion. Pour s’approprier les concepts, le sujet doit manipuler, de façon tangible et concrète, avec ses cinq sens.

L’activité individuelle

Si quelques activités sont présentées en petits groupes, la plupart se font plutôt en individuel, afin que les individus s’approprient les concepts de façon personnelle.

L’éducation, une aide à la vie
l’individu est potentiellement bon, et il suffit de le respecter pour qu’il le reste. Le respecter, c’est l’inviter à respecter les autres, et donc, le préparer à une vie sociale harmonieuse. Le but de l’éducation est d’aider l’individu à acquérir une discipline intérieure.

Le programme

L’objectif n’est pas d’enseigner un savoir, mais un « savoir-apprendre ». Aussi, il convient d’inciter les sujets à s’intéresser à tous les domaines, à multiplier les nouveautés et les envies de découvrir.