la réécriture

261904 -50/193
La réécriture
C’est toujours une tâche délicate car elle sort l’auteur de sa zone de confort.
En effet, lorsque l’auteur écrit un roman, il sait où il en est dans son récit, ses chapitres servent un but déterminé et il lui convient de l’atteindre.
Mais, réécrire un texte c’est souvent le transformer pour l’améliorer, c’est modifier une scène en fonction des personnages qui en font partie, c’est parfois changer le point de vue parce que l’on s’est aperçu qu’elle deviendrait plus vivante, plus réelle en faisant raconter l’histoire par un autre personnage.
Dans une scène, il y a ce que voit le personnage principal de la scène et ce qu’il fait après avoir vu ou entendu quelque chose.
Cette façon d’aborder l’écriture d’une scène dans la réécriture est susceptible de lui apporter de très nombreuses modifications qui vont souvent la rallonger, il deviendra donc nécessaire de supprimer tout ce qui n’apporte rien dans la progression du récit.
C’est parce que le personnage principal de la scène voit le nageur en train de se noyer qu’il va agir ou non pour le sauver…
Cette façon d’envisager l’écriture d’une scène la rend plus vivante, plus réelle. On va pouvoir faire voir au lecteur ce qui se passe comme si il y était au lieu de lui raconter ce qui s’est passé.
Si c’est une scène où l’on décide de mettre un dialogue, les échanges entre les participants vont nous révéler des comportements, des attitudes… Qui vont éclairer le lecteur et lui faire ressentir qui est vraiment ce personnage. On pourra même s’apercevoir que le lieu où se déroule la scène pourrait être différent et qu’alors cela changerait la vision et l’impression que peut en avoir le lecteur.
Les lieux sombres de petites taille se prêtent beaucoup mieux au drame que les grands espaces lumineux…
cordialement Camille Saintonge

Ce qui va changer en 2015

Où des changements seraient ils bienvenus?

Les salaires : une augmentation de notre niveau de vie serait appréciée, mais même si on peut en rêver même très fort, ce n’est pas gagné pour cette nouvelle année.

Les retraites : ce serait bien que tous les retraités puissent vivre de leur retraite, mais ce n’est pas demain la veille.

Les loyers : les prix démentiels pratiqués en particulier dans les grandes villes pourraient stagner, voire diminuer, si une volonté politique s’exprimait sur le sujet…

Les prix : le souci,c’est que nous avons l’habitude de les voir augmenter d’année en année et que seule une récession pourrait les faire baisser ce qui ne serait pas vraiment un avantage au niveau national. Mais la situation économique de notre pays est si mauvaise, que l’hypothèse n’est pas à écarter.

L’emploi : il peut s’améliorer si l’état laisse s’épanouir les initiatives individuelles sans les harceler de paperasses en tout genre.

Je cesse ma divagation en forme de gueule de bois. Bonne année 2015.
Cordialement Camille