une pose

Il est parfois nécessaire de faire une pose, c’est ce que je viens de faire après plus de 1600 articles mis en ligne, j’ai éprouvé le besoin de faire évoluer mes routines personnelles, j’ai consacré beaucoup plus de temps à la lecture, à l’aquarelle, au piano et cela m’a apporté beaucoup de plaisir. Je n’ai pas pour autant cessé d’écrire, c’est une passion dont je ne peux me passer, mais j’ai écrit autre chose que des articles dont j’ai une grande quantité en stock. Un souci avec un internet qui coupait sans arrêt m’a contraint de changer mes habitudes. Je me suis même demandé si l’installation de la fibre n’était pas la responsable indirecte de ces coupures. Je l’ignore encore aujourd’hui, mais internet va mieux sans toutefois être parfait. Mon matériel date de plus de trois ans et, je soupçonne une obsolescence programmée pour booster les ventes, mais ce n’est qu’une hypothèse de ma part pout tenter de trouver une explication raisonnable à ces coupures.
cordialement Camille

Publicités

comment garder le fil d’un roman

J’ai voulu avec cet article dicté démontrer que l’on pouvait écrire rapidement. La difficulté c’est que :
On ne maîtrise pas le texte c’est-à-dire que le logiciel est susceptible de taper un petit peu n’importe quoi parce que l’on a pas été clair dans ses paroles parce que l’on a été imprécis dans ses mots. Comme on ne revient pas en arrière on peut avoir un texte complètement désordonnés qui va demander des corrections multiples et cela va prendre un temps considérable.
C’est un petit peu l’inconvénient de la dictée mais il y a d’excellents logiciels sur le marché. J’utilise un logiciel qui n’est pas très cher mais qui est malgré tout efficace. Mais lorsque l’on dicte sans revenir en arrière et sans regarder on peut avoir des surprises.
198 mots dictés et après une correction d’une durée de 5minutes il reste 130 mots
On peut donc dicter l’équivalent d’une scène de 1500 mots en 30 minutes, d’un chapitre avec 4 scènes en deux à trois heures, d’un roman corrigé de 80000 mots en 30 jours.
cordialement Camille

Quelle chute !

J’avais trainé à prendre mon petit déjeuner et je devais me presser à ecrire mon article pour mon blog avant de sortir. Mon emploi du temps de la journée était serré, j’avais un rendez-vous important pour commencer ma journée, et, je ne voulais pas arriver en retard.
Je me dirigeais vers la porte de mon bureau, lorsque quelqu’un sonna à la porte. C’était un livreur qui m’apportait un livre que j’avais commandé. L’arrivée de cet ouvrage me fit plaisir, car je l’attendais depuis plusieurs jours. Je le sortais de son emballage et parcourais la table des matières, tombais sur le titre d’une section qui m’interessait et commençais à lire. Quelques minutes plus tard mon téléphone se mit à sonner. Je répondais à mon interlocuteur, et, heureusement je consultais ma montre. Le temps s’était écoulé sans que je m’en aperçoive.
C’était ennuyeux, car, je ne savais pas quant j’allais trouver Le temps pour ecrire.
Tout en me hâtant vers mon rendez-vous je réfléchissais. Plongé dans mes pensées j’évitais de justesse une Voiture dont le chauffeur m’insulta copieusement. Trop en retard pour rentrer dans une altercation verbale, je m’engouffrais dans l’escalier du métro pour le dévaler.
J’étais occupé toute la journée jusqu’au soir tard, J’hésitais à reporter l’écriture de mon article au lendemain.
J’étais encore en haut de l’escalier, lorsque je pris la décision de le rédiger durant mon trajet dans le métro. C’est à cet instant que mon pied glissa et que je loupais une marche …
Voici un exemple de l’écriture d’une scène complète à réécrire et à améliorer, Mais, qui contient tous les ingrédients nécessaires à une scène.
Cordialement Camille

un oubli

L’inconvénient des articles que l’on programme à l’avance, c’est que parfois on oublie d’en valider la publication et ils restent sous la forme de brouillons, donc invisibles pour le visiteur ou la visiteuse sur wordpress.

Je vais sur mon site chaque jour, mais je me contente souvent de regarder le trafic du jour ainsi que les likes et les commentaires, et, j’oublie de jeter un coup d’oeil à la case « à paraître prochainement » ou s’inscrivent les cinq articles suivants programmés.

C’est ce qui m’est arrivé le 20 novembre bien qu’il y ait de nombreux articles en ligne. L’oubli est réparé mais il s’affiche avec cinq heures de retard par rapport à mes habitudes. L’avantage, c’est que je peux glisser cet article pour fournir des explications et décaler les articles suivants d’une journée.
cordialement Camille

paresse

Écrire 27 articles par mois sur mon blog est une de mes routines, j’écris chaque matin un ou plusieurs articles, parfois j’ai plus de deux mois d’avance, je les planifient et je les met en ligne de temps en temps par tranche de cinq.
Lorsque mon avance est confortable je remplace le blog par des petites histoires que je n’utilise pas toujours et que je stocke également en attendant de m’en servir.
Je fais parfois également de la réécriture car j’ai la mauvaise habitude d’écrire des romans premiers jets que je laisse dormir et qui ne peuvent qu’y gagner en qualité en étant reécrit. J’en ai comme ça une bonne vingtaine d’avance qui ne demandent plus qu’un peu de sueur.
Parfois je place des premiers jets en ligne.
J’hésite souvent, mettre un premier jet en ligne ou attendre de le réécrire ?
Je produit beaucoup mais il faudrait maintenant que je mette en route une routine de réécriture, car, j’ai trop de premiers jets qui dorment dans un disque dur.
cordialement Camille

aventure en mer

J’avais envie d’écrire un article sur une aventure en mer, une traversée de l’atlantique, mais, cet article s’est avéré beaucoup plus long que je le prévoyais. J’aime que mes textes soient courts pour ne pas voler de temps à mes lectrices et lecteurs et j’avais encore beaucoup à écrire avant qu’il soit terminé. J’en faisais donc un petit résumé de la première étape qui était déjà d’un millier de signes, que je mettais en ligne dans mon blog. Puis, tout naturellement je poursuivais mon récit car je ne parvenais pas à m’arrêter. C’est ainsi que le récit terminé je décidais de tout réécrire et d’utiliser la trame de cette aventure marine pour en faire un roman que j’appelais : « cap à l’ouest ». Ce roman est maintenant en ligne sur Amazon kindle ( Asin
cordialement Camille

Le blocage

Bien sûr je savais ce que je voulais, il s’agissait pour moi d’écrire un maximum d’articles pour prendre de l’avance sur mon blog. J’aimais bien avoir un à deux mois d’avance, c’est-à-dire une cinquantaine d’articles.
Il me fallait trouver un maximum d’idées et à les développer pour en faire des articles.
Déjà j’utilisais un micro pour dicter mes textes ce qui accélèrait notablement le nombre de mots que j’étais susceptible d’écrire en une journée.
Qu’elle était donc l’obstacle qui freinait ma créativité? Je devais absolument le découvrir pour pouvoir le franchir. C’est ainsi que cet article est né. Je venais de découvrir qu’un blocage peut-être sujet à la création d’un article.
Non seulement je venais d’écrire un article mais il allait entraîner la création de plusieurs autres dans la foulée.
Cordialement Camille