Comportement des personnages

Les personnages se manifestent, par des comportements, la formulation d’idées et l’expression d’émotions. Toutes ces manifestations constituent le caractère de votre personnage. Celui-ci change et évolue, en fonction des contextes, des événements marquants de sa vie ou tout simplement du temps qui passe.
Mais derrière les manifestations variables de son caractère, le fait d’avoir un centre préféré et de l’utiliser dans une certaine direction (intérieure, extérieure ou les deux) reste constant. Le déséquilibre ainsi créé caractérise l’ego (ou fausse personnalité du personnage). L’ego se manifeste principalement par un mécanisme d’évitement qui représente ce que cherche à éviter à tout prix votre personnage : conflit, colère, reconnaissance de ses besoins, échec, banalité, vide intérieur, déviance, souffrance, faiblesse.
Cachée par le masque du caractère, par le déséquilibre et la souffrance de l’ego, la vraie personnalité représente la possibilité d’utiliser de manière équilibrée et d’exprimer son énergie personnelle sous sa forme la plus vraie et la plus noble.
Une conséquence fondamentale est qu’on trouve dans chaque type de personnage des gens peu recommandables et d’autres parfaitement accomplis. C’est une des forces et une des particularités du roman que le même personnage puisse vivre des personnalités du niveau le plus psychotique au niveau le plus sain.
cordialement Camille

Publicités

les thèmes

Pour trouver un thème, il suffit de se poser des questions et d’y répondre avec ses croyances et ses convictions, c’est l’univers de chaque auteur, cet univers, les lecteurs et lectrices qui en partagent les convictions constituent son lectorat. L’univers de chaque auteur est sa marque de fabrique et les histoires qu’il y développe appartiennent à un genre, mais, on y retrouve ses convictions, ses valeurs, ses croyances, ses motivations, les enjeux qu’il veut mettre en avant etc.
Ècrire de la fiction, c’est se poser des questions et l’une des questions que connait tout auteur est : que se passerait-il si ?. La réponse peut déboucher sur toute une série d’idées de roman.
Et si les bouleversements climatiques entrainaient une montée des eaux de un mètre ou plus, Paris serait-il au bord de la mer? Que resterait-il de la France ? Où se déplacerait le golf stream? Quelle serait la nouvelle zone climatique tempérée ? …
cordialement Camille

Raconter

Beaucoup d’auteur se racontent leur histoire avant d’en établir la structure, ils s’endorment sur leur idée de roman se réveillent avec et toute la journée ils y pensent. Mais peu nombreux sont ceux qui racontent leur histoire sur le papier ou dans leur ordinateur.
Pourtant coucher « sur le papier ou dans un fichier » vos idées est un outil et une aide d’une rare efficacité. Sur le papier ou dans un fichier informatique vous pouvez décrire chaque scène comme elles vous vient, il ne vous restera plus ensuite qu’à les mettre dans un ordre qui vous convient. Vous aurez noté ce que vous voulez dire dans la scène, son objectif, le lieu ou elle se déroule, les personnages, le point de vue…
Il y a environ 80 scènes de 1000 mots dans un roman, en les ayant raconté et si vous avez noté vos observations vous aurez une vue globale de votre roman et vous saurez ce que vous devez améliorer et ou modifier
cordialement Camille

un carnet à idées

Ouvrez un carnet à idées pour planifier votre quête et armez vous d’un crayon et d’une gomme pour n’en laisser échapper aucune. N’attendez pas que l’inspiration arrive, allez la chercher en prenant le temps de flâner, en changeant d’activité, tondre la pelouse, écouter de la musique, promener le chien, paresser… peuvent être une mine à idées, fixez vous des objectifs, aussi petits qu’ils soient, ils sont une source pour trouver des idées, mais surtout n’oubliez pas de les noter dans votre carnet. Donnez une priorité à votre écriture chaque jour que vous choisissiez un nombre de mots quotidien à écrire ou que vous définissiez une durée d’écriture quotidienne et tenez vous y, ne vous laissez distraire de cet objectif en aucun cas, la régularité dans votre habitude d’écrire permet à vos idées de jaillir.
cordialement Camille

nourrir sa créativité

Pour que vos doigts courent sur le clavier de votre ordinateur, il est sage de nourrir votre créativité. L’inspiration est un don et comme tous les dons elle doit être traitée avec gratitude et responsabilité. Pour être inspiré chaque jour, faites attention aux détails. les gens lisent des romans de fiction car, ils veulent découvrir des expériences de vie, et une histoire c’est avant tout beaucoup de petites choses qui la font vivre. regardez la couleur du ciel juste avant que le soleil se lève derrière l’horizon, sentez l’odeur de la pluie qui tombe sur le gazon…
Regardez au de la des clichés, élargissez vos horizons, recherchez l’ésotérique et ces petites pépites de la vie quotidienne.
Faites confiance à votre subconscient et laissez le travailler à votre place, il vous apportera la solution que vous recherchez pour faire avancer votre intrigue.
cordialement Camille

décalage horaire

Suivant le lieu d’ou je met en ligne un article, il s’affiche dans le blog avec un certain décalage dans le temps. Je publie mes articles pour qu’ils soient en ligne à 1h du matin heure française pour qu’ils soient visibles dans l’hémisphère nord aux amériques et en Europe chaque jour à la même heure, ces espaces territoriaux sont ceux où j’ai le plus de lectrices et de lecteurs. Peu de décalage horaire avec l’Afrique francophone, L’asie et le pacifique suivent le rythme. Mais, de temps en temps vous constaterez que suivant l’heure où vous consultez le blog csaintonge l’article du jour n’est pas toujours présent, alors qu’en revenant quelques heures plus tard il s’affiche comme déjà en ligne depuis plusieurs heures. C’est le fruit du décalage horaire et, comme mon logiciel me permet de choisir une date de publication je met en ligne différents articles mais très souvent à des dates qui ne se suivent pas, ce qui explique ce phénomène.
cordialement Camille

actualité

durant toutes ces années, j’ai très rarement fais entrer les évènements de l’actualité dans ce blog. Peut-être cinq ou six fois sur plus de 1600 articles. Mais, je me devais de faire un commentaire pour Charles Aznavour qui nous a quitté il y a une semaine à l’âge de 94 ans après 72 années de carrière. Ses chansons sont particulières, car elles racontent une histoire mais surtout « elles font voir ». Par exemple lorsqu’il chante « la mama » on est nous aussi au chevet de la mama, dans « comme ils disent » il nous dresse un remarquable portrait, son premier grand succès « je me voyais déjà » est particulièrement vivant, « la bohème » et tant d’autres de ses chansons sont des modèles pour un écrivain pour faire voir une histoire en peu de mots sans nous la raconter.
cordialement Camille