toujours plus vite

Il semble que la vitesse soit devenue un élément qui prend de plus en plus d’importance dans notre vie. Prenez le métro, les gens courent et se précipitent comme si leur vie en dépendait, pourtant il y a un métro toutes les cinq minutes et peut-être moins, pourtant les gens courent dans les couloirs et commencent leur journée dans le stress de ne pas attraper le métro qui part. Est-ce si important? pourquoi ne pas marcher tranquillement et en profiter pour observer ce qui se passe autour de nous.
Les rames de métro sont remplies de visages graves, tristes, se rendent ils tous à un travail qui ne leur plait pas? certains probablement mais pas tous. Il y en a obligatoirement qui aiment ce qu’ils font. Cette ambiance de catastrophe est la règle, les soucis et les obstacles à franchir sont notre lot à tous, mais, il y a des solutions à rechercher et à trouver, pourquoi tant de douleurs sur tous ces visages?
Dans le passé, les gens travaillaient beaucoup plus longtemps, étaient ils plus malheureux? Sans doute pas. Il y a encore une cinquantaine d’année, les gens déménageaient à chaque fois qu’ils changeaient de travail pour trouver un logement proche de leur lieu de travail où ils pouvaient se rendre en marchant tranquillement, aujourd’hui celui qui a un travail doit s’accrocher car, il n’est pas certain d’en retrouver un autre si il perd celui qu’il a. Plus question de déménager, les logements sont chers et pas facile à trouver. Les jeunes gens s’endettent sur trente ans au lieu de vingt dans le passé pour devenir propriétaire et nourrir un système bien pervers fait pour que les sociétés puissent distribuer des sommes astronomiques à quelques uns.
Progrès? certainement pas en terme de quiétude, on habite à un bout de Paris, on travaille à l’autre, et on a du mal à arriver à la fin du mois, pourtant on court toute la journée et peut-être aussi dans son sommeil…
cordialement Camille

vive le quebec libre

C’est le 24 Juillet 1534 que Jacques Cartier découvre le golfe du Saint-Laurent et prend officiellement au nom du roi François premier possession des terres qu’il appelle « la Nouvelle-France ».
Personnage contesté, Jacques Cartier n’a pas bénéficié de la faveur des « historiens » aussi reste t’il peu connu.

Le 24 juillet 1967 : En visite officielle à Montréal, le Général de Gaulle lance son « Vive le Québec libre ». Est-ce une coïncidence ? Je l’ignore, mais ce qui est certain c’est que ces quatre mots proclamés au cours d’une visite officielle ont eu un impact important sur les habitants du Québec pour le rapprochement Franco-Canadien, n’oublions pas cette devise : « je me souviens ».
cordialement Camille

à la découverte du vinaigre

C’est le week-end, profitons en. Je viens de lire un ouvrage que j’ai bien aimé, pas du tout un roman, mais un livre pratique de qualité car il n’utilise pas les techniques de marketing habituelles à tous ces ouvrages, qui font des promesses qu’ils ne tiennent pas… Lui, ne promet rien mais il donne beaucoup, c’est :
« le vinaigre malin » de michel Droulhiole aux éditions LEDUC S.
J’y ai découvert beaucoup de choses sur le vinaigre, des trucs et astuces au quotidien, des vertus que j’ignorais, comment faire son vinaigre, la multiplicité des vinaigres, des recettes…
Je ne suis pas un grand cuisinier, mais j’aime de temps en temps faire la cuisine et j’ai trouvé des idées intéressantes que j’ai hâte de mettre en application.
cordialement Camille

Le vieux chinois

Je pensais aujourd’hui à un vieux chinois avec lequel j’ai travaillé dans le passé. Il contrôlait discrètement de très grandes entreprises de part le monde et avait un budget important pour éviter que son nom apparaisse quelque part. Il se déplaçait sur une bicyclette sans âge pour se maintenir en forme.

Il me disait souvent : N’oubliez jamais que si l’on vous fait signer un accord, c’est parce que les gens qui veulent ce document n’ont pas l’intention de tenir leurs engagements qu’ils vont chercher à contourner, sans cela ils n’auraient pas besoin de ce papier. Mais, il vous prêtent leurs intentions.

Cet homme est mort maintenant et je crois bien que l’honneur et le respect de la parole donnée le sont également. Ces deux notions qui ont caractérisé le passé n’existent pratiquement plus ou si peu que ce sont des valeurs en voie de disparition. L’âme des hommes évolue et les valeurs disparaissent les unes après les autres et ne sont plus de mise que pour une minorité, la mondialisation accélère les processus. Nous entrons chaque jour d’avantage dans des sociétés où le pouvoir appartiendra de plus en plus à des individus médiocres ayant de moins en moins de valeurs.
cordialement Camille

Les dessous de l’univers du voyage

Un voyage doit apporter quelque chose, une transformation, une vue nouvelle, on part avec une idée de l’endroit que l’on va visiter et l’on en revient avec une autre différente, voyager, c’est voir autrement, c’est découvrir d’autres gens, d’autres climats, d’autres saveurs si l’on ne consomme pas que de la cuisine internationale identiques dans tous les pays du monde, c’est s’apercevoir que les hommes et les femmes dans tous les pays du monde aspirent à une seule chose : le bonheur et nous avons tous une idée du bonheur, mais, ce n’est pas toujours la même. C’est cette différence dans les aspirations des peuples qui est intéressante à découvrir et surtout son pourquoi…
Les voyages font partie de mon univers, comme l’aquarelle le piano, l’ésotérisme, la lecture et l’écriture. Je peux facilement passer de l’un de ces sujets à un autre avec toujours beaucoup de bonheur. Le mot s’ennuyer n’a aucun sens pour moi, j’ai toujours quelque chose à faire, quelque chose que je veux apprendre, ma curiosité est insatiable, je butine d’un sujet à un autre, tout m’émerveille, je ne vois pas le temps passer, pour faire bref, je suis un passionné de la vie, je n’ai pas peur de la mort pour autant, car, je crois qu’il y a une vie après la mort et qu’elle est encore plus captivante que celle d’ici bas. Personne n’est parfait.
cordialement Camille

Clergé

IOR, La banque Ambrosio, La banque du Vatican, autant d’instances financières qui depuis bien longtemps donnent une image que l’église se dispenserait sans doute volontiers d’afficher.

Les scandales financiers succèdent aux affaires d’argent.

Le clergé en France n’est pas riche, pourtant il ne manque pas d’argent, et si de nombreuses églises sont vétustes et menacent de s’effondrer, c’est parce qu’elles sont à la charge de l’état qui n’a plus les moyens de les entretenir. Par contre les biens de l’église qui ne sont pas attaché au culte donc à la charge du clergé, se portent plutôt bien.

Les vocations sont en baisse et les salaires des membres du clergé inférieurs à 1000€ par mois en 2016. Mais, de par son implantation dans le monde et le niveau d’instruction de ses prêtres , le clergé reste encore la meilleure source d’information de la planète.

L’information est aujourd’hui un formidable outil pour s’enrichir et l’église dispose d’informateurs partout, c’est sans doute pour cela que sans être riche le clergé français ne manque pas d’argent.
Cordialement Camille

Là ou je suis bien

Il y a une séquence très courte que j’ai quelque fois vue à la télévision, ne me demandez pas sur quelle chaine, je n’en sais rien, et qui s’appelle : « là ou je t’emmènerai ». Sur un principe analogue pourquoi ne pas vous créer un lieu secret.

Un endroit unique qui n’appartient qu’à vous, il est quelque part dans votre tête. Vous y êtes heureux, bien, vous vous sentez protégé, confortable, à l’abri de tout.

Vous y riez, les odeurs sont des effluves que vous aimez, fragrances de conifères à la montagne ou odeur du varech au bord de la mer, le spectacle de la nature de l’autre côté de la baie vitrée qui vous sépare de l’extérieur vous charme et vous laissez échapper un soupir apaisant. Cet endroit vous laisse un goût de pleinitude, de sereinité. Que vous soyez debout ou assis dans un fauteuil confortable, vous prenez plaisir à caresser les accoudoirs ou à toucher les objets délicats qui vous entourent… C’est un lieu unique pour vous ressourcer. Il est à vous et à vous seul.

Et lorsque vous l’aurez bâti et meublé à votre goût et à votre mesure, allez vous y réfugier à chaque fois qu’une émotion viendra vous perturber, il vous suffira de fermer les yeux un instant pour y aller et réfléchir en paix, pour vous détendre, pour faire un choix difficile, pour luter contre une colère qui vous envahit… Vous pouvez vous y rendre dans la rue en marchant aussi bien que pendant une réunion interminable où vous vous ennuyez, en fait quand vous voulez.

Vous verrez quel bienfait ce sera pour vous et comme vous vous sentirez bien en retrouvant votre quotidien après un séjour dans votre endroit secret.
cordialement Camille