roulette

La roulette n’a ni conscience ni mémoire. Elle obéit à des règles de mathématiques dont fait partie la loi de poisson. Mais, il n’existe aucun système, ni aucune martingale pour vous garantir un gain régulier. Le casino à des règles de rendement pour les gains et des plafonds de mises pour que le hasard reste le maitre du jeu.
Une vraie méthode consisterait non pas à faire sauter la banque, mais à assurer le gain d’une seule mise…
Le casino s’enrichit non pas avec le joueur occasionnel qui joue à l’intuition beaucoup et souvent gros, mais, avec le joueur qui est convaincu qu’il a mis au point un système pour triompher du hasard. Celui-ci joue à chaque fois qu’il peut et tant qu’il a une pièce dans sa poche, inconsciemment, il aime le jeu, parfois il gagne, mais, ne rattrape jamais tout ce qu’il a perdu et continuera à perdre dans le temps.
Si j’écris ces quelques lignes sur la roulette c’est qu’il y a en ce moment sur internet des sociétés « américaines » qui profitent de cette addiction au jeu pour attirer des gens simples et naïfs à jouer. C’est bien sur à l’issue d’un plan marketing conçu pour appâter le chaland. Ces plans à la limite de l’abus de confiance ne s’embarrassent pas de morale. Je regrette que notre législation ne mette pas un frein à l’usage de ces nombreuses pratiques douteuses qui nous viennent d’outre-atlantique.
cordialement Camille

Publicités

Prenez la plume

J’ai voulu profiter de cette période de fin d’année, de ce mois de décembre où tout est un peu différent du reste de l’année pour écrire une série de petits articles pour dire à ceux et à celles qui ont envie d’écrire et qui hésitent : que, tout le monde peut écrire, il suffit de se lancer dans cette merveilleuse aventure qu’est l ‘écriture. Allez y, vous découvrirez un monde extraordinaire, celui de votre imagination et, elle n’a que les limites que vous lui imposez. Le temps ne compte plus et l’espace est infini, lorsque l’on prend sa plume, n’hésitez plus à découvrir votre environnement personnel qui n’appartient qu’à vous, où vous seul pouvez pénétrer et vous ressourcer…
Cordialement Camille

La pêche à l’inspiration

Le fait de tout noter dans un petit carnet vous permet de vous rappeler de vos émotions. Vous pourrez relire les notes que vous avez prises, ce qui vous permettra de vous en servir le jour où vous en aurez besoin. Ce peut être le point de départ d’une nouvelle histoire plus longue et peut être même la source d’un roman.
Rappelez vous que pour trouver des idées il faut aller les chercher. Plus vous aurez de matière, plus cela sera facile. Laissez libre cours à vos pensées. Privilégiez dans vos notes la quantité à la qualité, il sera toujours temps de faire le tri. Relisez les et corrigez pour améliorer vos écrits et apprendre de vos erreurs.
Inspirez vous d’un personnage historique, du nom d’une station de métro, racontez un épisode de l’histoire que cela vous inspire.
Cordialement Camille

écrire chaque jour

Il faut écrire tous les jours, que vous racontiez votre vie ou celle de vos proches, que vous évoquiez des anecdotes du quotidien, peu importe du moment que vous écrivez.
Commencez par de courtes histoires, expliquez pourquoi, comment, dans quelles circonstances les faits se sont produits. Ensuite attaquez des projets plus importants comme des nouvelles et ainsi de suite. Votre imagination est comme un muscle, elle va grandir comme le muscle grossit à force d’entrainement.
L’imagination se travaille et la mémoire est faites pour oublier, alors ne sortez plus sans toujours avoir un carnet de notes et de quoi écrire à portée de la main. Il y a matière à écrire partout, dans les transports en commun, décrivez des situations, imaginez où va une personne, d’où elle vient, pourquoi, quel est son métier, où va t’elle… racontez son histoire.
Cordialement Camille

votre inspiration

L’inspiration s’entraine et se provoque, elle ne vient pas d’elle même. C’est une question de conditionnement de soi. Toute activité est bénéfique à l’inspiration, que ce soit promener votre animal favori, faire des courses ou vous entrainer à la salle de sport, tout est bénéfique, un parfum, un regard, un objet, un plat que vous mangez, tout est susceptible de susciter et provoquer votre inspiration.
Imprégnez vous de littérature quelle qu’elle soit. Lisez régulièrement, trouvez des sujets dans vos lectures, étudiez la façon dont les histoires que vous lisez ou que l’on vous raconte sont construites. Cerise sur le gâteau, il suffit d’écrire pour débloquer et désacraliser l’écriture.
Cordialement Camille

comment retravaillez vos écrits

Faites une liste de vos idées, ensuite écrivez un permet jet qui sera le brouillon, relisez vous, et enfin réécrivez votre texte.
Mettez sur le papier ou sur votre ordinateur tout ce qui vous passe par la tête relatif à votre projet d’écriture. Puis, triez et rassemblez dans un plan qui fera coïncider l’ensemble.
L’étape de rédaction du brouillon vous permet de voir ce qui fonctionne, ce qui mériterait d’être modifié, ce qui est trop long ou pas assez détaillé.
La réécriture est l’occasion de donner de la force à votre intrigue.
C’est par ce biais que vous rencontrerez votre style, il va se forger avec le temps et l’expérience, il prend naissance dans vos envies, vos lectures, votre personnalité, vos expériences, vos rencontres… Il évolue et se peaufine, par la lecture vous le nourrissez. C’est en écrivant que l’on apprend à écrire.
Cordialement Camille

Maitrisez vos sujets

Maitrisez vos sujets d’écriture, pour cela laissez parler votre plume en écrivant avec le plus de clarté possible. Allez droit au but, soyez simple et direct, n’hésitez pas à user de descriptions elles donneront de la vie à vos histoires. Faites des recherches lorsque c’est nécessaire.
Pour découvrir votre plume, il faut libérer l’écrit. Qu’importe la qualité du début car cela s’améliorera avec le temps. Ne cherchez pas la perfection mais, la production. Lisez encore et toujours, des classiques, des contemporains et faites le avec gourmandise et, écrivez.
La pratique quotidienne de l’écriture est un élément essentiel. Peu importe ce que vous écrivez, l’important est de le faire. puis, de laisser faire le temps.
Cordialement Camille