intimité

Un personnage qui défend son intimité est quelqu’un qui est concerné par les relations individuelles. Par chaque amitié individuelle. Ils veut passer du temps seul avec tous ceux qui lui tiennent à cœur, à parler aussi intimement que possible: «Qu’est-ce qui se passe? Comment vous sentez-vous? Sur une île déserte, ils voudraient une autre personne avec eux. Une seule … qui serait tout aussi impliquée dans la relation qu’ils le sont eux mêmes.
Pour une histoire d’amour si votre héros et votre héroïne font pencher la balance vers l’intimité et qu’ils veulent la même intimité en même temps, vous aurez deux personnes s’embrassant et se tenant la main. Mais supposons qu’un personnage veuille cette intimité avec non seulement son amour, mais aussi avec l’ami d’à côté et le frère de l’autre côté la ville et le patron et la serveuse et la grand-mère … il va y avoir un conflit? un personnage qui fait pencher le plateau des tendances vers l’intimité est idéal pour un roman d’amour!
cordialement Camille

Publicités

Les faiblesses fatales

LES FAIBLESSES FATALES
Tous les protagonistes ont des faiblesses fatales suivant leur type. Si chacun de nous pouvait s’asseoir et écrire neuf livres où les héros et les héroïnes apprennent ces neuf choses:
Surmonter la colère avec de la tolérance,
Dépasser la fierté avec de l’abandon,
Triompher de la tromperie avec de l’honnêteté,
Dépasser l’envie avec une juste appréciation,
Remplacer l’avarice par le partage,
Dépasser la peur avec la prise de risque,
Remplacer la gourmandise avec de l’engagement,
triompher de la luxure avec des compromis
et transformer la paresse par de l’action
Nous aurions chacun des livres avec une fin heureuse différente. La plus grande valeur pour un écrivain est de laisser les types de personnalité, les sous-types et les défauts fatals inspirer des idées … c’est le plaisir de l’écriture. Vous trouverez les types de personnages et leur faiblesses fatales sur Amazon dans « comment créer un héros inoubliable » de Camille Saintonge.
Je souhaite ce genre de plaisir à chacun d’entre nous qui écrit et lire comment tous nos personnages ont surmonté leurs faiblesses fatales.
cordialement Camille

3 valeurs

Une des raisons pour lesquelles des individus appartenant au même type sont différents c’est qu’il existe trois grandes valeurs que chacun de nous valorise de façon différente et dans des quantités variables:
la conservation de soi, l’intimité et le social.
Celui ou celle qui étudie pour réussir un examen, fait de l’auto-préservation, ce que j’ai appelé conservation de soi. Quand on parle d’un dîner pendant des heures, c’est de l’intimité. Et quand on est parmi une foule de fans et que l’on encourage l’équipe locale, c’est du social. Nous faisons les trois choses mais à des moments différents et avec une intensité plus ou moins grande.
L’écrivain va donc avoir à gérer ces trois valeurs qui vont venir modifier les caractéristiques de ses personnages et leurs réactions vis à vis d’une situation donnée.
Idéalement, ces trois valeurs ont toutes le mêmes poids dans notre vie, mais la plupart d’entre nous ont tendance à se tenir plus dans un domaine que dans les autres. Ce sera une source de grande force parce que nous y sommes bons, mais ce sera aussi une source de grande faiblesse parce que nous avons négligé les autres valeurs. Mais une grande faiblesse est une bonne chose quand il s’agit de créer des personnages! Alors, comme dans la vie réelle, voyez quel choix a privilégié votre héros ou votre héroïne.
cordialement Camille

La colère

Il est facile de trouver des idées pour les « défauts fatals » que nos personnages devront surmonter, parce que chacun de nous porte en lui un « défaut fatal »
La faille fatale du perfectionniste est la colère. Les perfectionnistes se mettent en colère quand ils ne courent pas après la perfection. Imaginez un héros dont la vie a consisté à défendre ce qu’il croit être juste et bon, à maintenir les normes les plus élevées possible pour lui-même et pour tout le monde autour de lui, à être juste et furieux lorsque les gens ne respectent pas ses normes de perfection à lui.
Alors, quand il échoue, il se met en colère contre lui-même quand cela se produit, et bien sûr que cela va arriver dans un roman.
Il devra alors pour devenir une personne meilleure, pour changer, abandonner cette colère qui l’envahit, et, être plus tolérant, pardonner l’imperfection qui est non seulement en lui-même mais aussi dans toutes les autres personnes autour de lui.
cordialement Camille

Le perfectionniste

Le perfectionniste. C’est un personnage qui a des normes très élevées aussi bien pour lui-même que pour les autres. Il sait comment les choses devraient être, et il fait de son mieux pour s’assurer que lui même (et le reste du monde) s’y appliquent.
Il ne se pose jamais de question sur ce qui est bien et sur ce qui ne va pas, pas de zones grises dans ce personnage. Sa devise est: «Je travaille pour arriver à la perfection dans un monde imparfait» et son plus grand désir est d’éviter la critique et d’avoir raison.
Maintenant, cela peut être un personnage héroïque … Mais, il est toujours prêt à défendre ce en quoi il croit, conscient de ce qui est bien et mal. Ce personnage dans un souci de perfection n’est jamais trop gros, ni trop quoi que ce soit. Son trait de caractère le plus remarquable est le courage moral …
il a comme tout le monde son « défaut fatal…
Vous trouverez de plus amples informations sur les personnages dans: « comment créer un héros inoubliable » de camille saintonge. En ligne sur Amazon en Juin.
cordialement Camille

Le défaut fatal

Tous ceux et toutes celles qui écrivent des romans, rêvent de créer le héros parfait, et de lui adjoindre l’héroïne parfaite.
En fait, on voudrait que notre héros et notre héroïne soient les meilleurs, les plus merveilleux, les plus courageux, les plus beaux, les plus … Mais, ce n’est pas possible.
Parce que si nos deux personnages principaux sont à cent pour cent intrépides et beaux et honnêtes et gentils et tout le reste, il n’y aura aucun conflit dans leur relation.
Et nous devons avoir un conflit. Pas seulement un conflit externe comme: l’enfant kidnappé ou les pillards de la guerre civile… Mais le genre de conflit interne qui empêche toute personne d’être parfaitement heureuse.
Parce que, il doit y avoir un conflit entre et parmi vos personnages.
Or, les conflits les plus « intrigants » sont ceux qui viennent de la propre personnalité des gens. Qu’est-ce qui au sein de la personnalité de votre héros et de votre héroïne, les empêche de tomber amoureux et de se marier à la minute où ils se rencontrent? C’est cette réponse qui rend votre histoire fascinante!
Bien sûr, vous avez besoin d’un conflit externe entre vos personnages, comme leurs familles ennemies, leurs trésors enfouis ou leurs filles convoitées… Mais, vous avez également besoin du conflit interne de chaque personnage … C’est le « défaut fatal » qu’ils doivent surmonter pour grandir, apprendre et évoluer au cours du livre.
cordialement Camille

Time line

Suivant le logiciel que vous utilisez pour écrire vos romans vous pouvez utiliser une time line pour vous rendre compte exactement du temps que vous avez mis pour écrire votre roman.
La plupart du temps, cette durée que vous attribuez à votre écriture est fausse, et si vous n’y prenez pas garde vous ne pourrez pas tenir les délais que vous vous êtes fixés pour votre écriture. Or, il est impératif de les tenir si vous ne voulez pas vous décourager et perdre votre motivation.
Personnellement pour chaque scène de roman je note la date, l’heure de début, l’heure de fin je rajoute la durée entre parenthèse, le nombre de mots écrits ainsi que le nombre de mots à l’heure. Je sais ainsi avec précision combien de temps j’ai mis réellement pour écrire mon roman. Il m’est ainsi beaucoup plus facile d’évaluer à quelle date sera terminé mon roman et également de savoir combien de temps chaque jour je consacre à son écriture et quelles sont mes heures les plus productives.
Cordialement Camille