Pierre Nord

Je relis en ce moment les ouvrages de Pierre Nord qu’on ne trouve qu’en occasion et difficilement.
Pierre Nord (de son vrai nom André Brouillard) militaire et romancier français né le 15 avril 1900 au Cateau-Cambrésis (Nord) et mort le 9 décembre 1985 à Monaco.
Sa ville étant occupée par les troupes allemandes de 1914 à 1918, il se livre à la collecte d’informations pour les alliés en observant les mouvements de trains allemands. Arrêté par l’occupant à Saint-Quentin en 1916. Condamné à mort, il est gracié en raison de son jeune âge et envoyé dans un Strafbataillon (bataillon disciplinaire).
La fin de la guerre lui permet de reprendre ses études. Élève à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr de 1920 à 1922 (promotion de la Devise du Drapeau), il entame une carrière d’officier des chars. Admis à l’École supérieure de guerre de 1932 à 1934 et diplômé de l’École libre des sciences politiques, il se distingue lors de la guerre du Rif au Maroc où il est blessé.
Il entre au bureau de l’Etat-major des Armées chargé du recueil et de l’analyse du renseignement. Il publie son premier roman en 1936 : Double crime sur la ligne Maginot. C’est un roman policier situé dans le contexte militaire d’une ligne Maginot qui évoque déjà la future drôle de guerre. Son deuxième ouvrage, Terre d’angoisse en 1937 est un roman d’espionnage inspiré de ses souvenirs du premier conflit (la ville de Saint-Quentin y est rebaptisée Saint-Quorentin). Ses deux livres auront un grand succès et seront immédiatement adaptés au cinéma.
Redoutant le pacifisme et le défaitisme, il se rapprochera des réseaux militaires d’extrême droite. Alain Griotteray, dira de lui :  » Catholique et conservateur, c’est avant tout un nationaliste passionné ».
Il publiera de très nombreux romans policiers, d’aventure et surtout d’espionnage (plus de une centaine). Ses romans, très documentés, ont pour héros récurrent le colonel Dubois, maître-espion tranquille inspiré d’un ancien chef du contre-espionnage français. Leur action, se déroule sur les divers théâtres d’opérations de la guerre froide et de la décolonisation, mais sont d’une lecture passionnante.
Ses premiers ouvrages sont parus dans la collection Le Masque aux éditions des Champs-Élysées. Par la suite, Pierre Nord est resté fidèle aux éditions Fayard. Ses livres, difficiles à trouver, n’ont pas été réédités depuis plusieurs décennies. Son engagement nationaliste guère de mode aujourd’hui, lui a sans doute valu cette mise à l’écart malgré la qualité et le talent de ses ouvrages.
Cordialement Camille

Publicités

Le récit de voyage

Les récits de voyage sont aussi anciens que la littérature. Déjà dans l’antiquité grecque Hérodote nous a apporté des témoignages qui nous permettent d’en savoir plus sur cette époque.
Les archéologues actuels qui veulent retrouver une cité perdue lisent ces textes de voyage…
Aujourd’hui le développement du film et de la photo numérique apportent un plus au récit de voyage.
Le récit de voyage doit aujourd’hui sortir des sentiers battus, il doit être personnel et vécu si l’on ne veut pas qu’il soit ennuyeux. Il faut décrire le pays, les monuments, la population, les villes, les sites, les coutumes… Il faut parler du pays et pas de soi se concentrer sur la vision externe: les sites, les monuments, les gens… Il faut apporter un complément en décrivant les atmosphères, les contacts avec les gens, les coutumes, les spectacles, les bruits, les odeurs les saveurs…
Le clair-obscur d’une ruelle, l’explosion de couleur d’un souk de teinturiers, l’odeur des épices… C’est parce qu’il est un être singulier affronté à une civilisation nouvelle que le voyageur-écrivain peut apporter un témoignage.
Il faut écrire par scènes, pour arracher un évènement à l’oubli et le faire revivre « au présent » devant les lecteurs. Le vrai visage de la vie n’existe que dans le présent. Une scène se déroule devant nous ici et maintenant. Il convient de rassembler ses souvenirs pour les rendre vivants. Une bonne scène est axée sur une péripétie, une découverte ou une révélation, un désastre ou un bonheur intense. À cela s’ajoute la surprise quand un élément imprévu survient et le suspense lorsque le but étant fixé le personnage ne sait pas s’il pourra l’atteindre à cause des obstacles qui s’accumulent sur sa route.
Entre ces éléments dramatiques un résumé dit de la voix du narrateur qui constitue un lien entre les scènes et donne au récit son unité et sa continuité
cordialement Camille

l’obstacle

Tous les obstacles dans un roman entrainent des réactions de la part de l’antagoniste, mais, ces réactions elles mêmes obligent le héros à réfléchir et à se poser des questions. Les catastrophes dans un roman jouent le rôle du psychanalyste en obligeant le héros à aller plus loin dans sa réflexion et à le contraindre à prendre une décision qu’il n’aurait pas pu prendre si l’obstacle ne s’était pas présenté. Le protagoniste ne progresse que dans la difficulté et la douleur, comme chacun de nous dans la vie réelle. Le roman est à l’image de la vie, notre imagination ne fait que reproduire des circonstances de la réalité.
cordialement Camille

les passions

L’écriture, comme toutes les passions est un formidable outil pour s’évader, pour partir ailleurs et occulter le temps d’un instant les obstacles que le vie dresse devant nous pour mieux rebondir ensuite et franchir la difficulté qui se présente. Les passions quelles qu’elles soient nous aident à « lâcher prise », cet état où comme dans un roman à la suite de la troisième catastrophe le héros décide qu’il est prêt à mourir parce qu’il a découvert ce qui est vraiment important pour lui et est prêt à tous les sacrifices, ce qui lui permet de rebondir et d’atteindre son objectif du départ. Vous aussi ayez des passions, elles contribuerons à vous faire découvrir ce qui est réellement important pour vous, car, on se trompe souvent sur soi-même.
cordialement Camille

paradigmes créatifs

La création de votre première phrase pour résumer votre histoire est le premier pas sur 10 pour écrire une histoire.
vous devez trouver le paradigme qui fonctionne pour vous.
L’importance d’être catastrophique, pourquoi votre histoire en a besoin :
parce que c’est :
1- excitant
2- oblige le héros à prendre une décision
3- contraint de donner une nouvelle direction au récit qui change le cours de l’histoire
le lecteur veut cela d’une façon régulière
Vous devez avoir un désastre majeur à la fin du premier quart. Quelle est la pire chose qui puisse alors arriver à votre héros? il doit sortir de sa zone de confort et faire des choses qui lui font peur. Quel est son plan?
au milieu (fin du second quart)
à la fin du troisième quart
Le 3ème désastre force la fin

Résumé de l’histoire en 1 paragraphe de 5 phrases
expliquez la situation et présenter les personnages
        expliquez le premier quart de votre livre jusqu’au premier désastre où le héros rentre dans l’histoire
expliquez le second quart du livre jusqu’au second désastre où le héros change sa façon d’agir
expliquez le troisième quart du livre jusqu’au troisième désastre qui oblige le héros à entrer dans la fin de l’histoire
expliquez le quatrième quart du livre lorsque le héros a sa confrontation finale et gagne ou perd ou les deux

Focalisez-vous sur les désastres et les décisions qui s’ensuivent

Ne cherchez pas à savoir comment vous allez résoudre tous les problèmes. gardez cela pour plus tard. vos vous intéresserez seulement à l’image à ce niveau

 

d’une idée à un roman

La première idée de votre histoire en 25 mots si possible.
1 – donnez le genre du livre que vous voulez écrire.
2 – qui sont les personnages principaux.
3 – que veulent ils faire à tout prix
ne racontez pas la backstory, c’est elle qui vous servira pour améliorer l’histoire
brossez une image de votre livre pour votre audience cible
soyez aussi bref que possible, améliorez plus tard lorsque vous avancerez dans votre histoire en développant vos personnages.

un suspense romantique :
Pendant la France occupée par les nazis une femme tombe amoureuse d’un saboteur américain blessé lors de son parachutage pour faire sauter un dépôt de munitions en Normandie juste avant le débarquement…

idée améliorée, histoire.
Madame X est une jeune veuve dans la France nazie occupée. Monsieur Y est un saboteur américain parachuté qui est tombé dans son jardin. Il s’est cassé la cheville en tombant, trois semaine avant le débarquement. Madame X prend soin de lui et se demande si elle va où non le livrer aux nazis, quand Monsieur Z un milicien les découvre. Madame X est obligée de le tuer. Monsieur Y l’aide à enterrer le corps et madame X décide de protéger monsieur Y. Mais la fille de madame X malade mentale est faite prisonnière par les nazis. Madame X persuade monsieur Y de l’aider à tendre une embuscade durant le transport de sa fille. Ils sauvent sa fille, mais, Monsieur Y a été grièvement blessé. Ils conduisent le camion jusqu’au dépôt de munitions et le font sauter juste à temps avant le débarquement allié…

à encore améliorer… histoire
Madame X est une jeune veuve dans la France nazie occupée. Monsieur Y est un saboteur américain parachuté qui est tombé dans son jardin. Il s’est cassé la cheville en tombant, trois semaine avant le débarquement. Madame X prend soin de lui et se demande si elle va où non le livrer aux nazis, quand Monsieur Z un milicien qui est amoureux d’elle les découvre. Il propose à madame X de garder le silence et de protéger la fille malade mentale, de madame X si elle accepte de l’épouser. Madame X accepte le marché. Madame X persuade Monsieur Z d’aider Monsieur Y à conduire un camion jusqu’au dépôt de munitions. Monsieur Y est mortellement blessé quand ils font sauter le dépôt de munitions juste à temps avant le débarquement allié…
cordialement Camille

trouver votre audience

Votre audience se compose de votre cible potentielle. Vous devez donc la connaitre pour la choisir avec soin. Elle se compose des personnes qui sont susceptibles d’être interressées par votre livre, qu’ils agissent d’hommes ou de femmes, sans tenir compte ni de leur catégorie sociale, ni de leur âge.
choisissez la cible potentielle que vous voulez séduire
écrivez la meilleure histoire que vous pouvez qui correspond à cette cible.
lorsque vous vendez votre livre, ne le markettez que pour votre cible potentielle. Votre cible potentielle en parlera au reste du monde, si, ses émotions ont été intenses. C’est le bouche à oreille dont rêve tout auteur.
Cordialement Camille