le second point de confrontation

Le protagoniste à fait ses plans et il va très vite se retrouver confronté à son antagoniste. C’est le second point de confrontation avec l’ennemi. Mais cette fois c’est différent car le héros est prêt pour l’affrontement, vous devez montrer la puissance et la force de l’antagoniste et faire découvrir au lecteur les dangers auxquels va se trouver exposé le protagoniste.
Le lecteur à l’issue de cet exposé doit se poser la question : le protagoniste parviendra t-il à vaincre l’antagoniste. Cette scène prépare la suite de votre roman et est déjà une introduction à la troisième partie de votre roman et au combat final où le héros va ou gagner ou perdre…
cordialement Camille

Publicités

comment garder le fil d’un roman

J’ai voulu avec cet article dicté démontrer que l’on pouvait écrire rapidement. La difficulté c’est que :
On ne maîtrise pas le texte c’est-à-dire que le logiciel est susceptible de taper un petit peu n’importe quoi parce que l’on a pas été clair dans ses paroles parce que l’on a été imprécis dans ses mots. Comme on ne revient pas en arrière on peut avoir un texte complètement désordonnés qui va demander des corrections multiples et cela va prendre un temps considérable.
C’est un petit peu l’inconvénient de la dictée mais il y a d’excellents logiciels sur le marché. J’utilise un logiciel qui n’est pas très cher mais qui est malgré tout efficace. Mais lorsque l’on dicte sans revenir en arrière et sans regarder on peut avoir des surprises.
198 mots dictés et après une correction d’une durée de 5minutes il reste 130 mots
On peut donc dicter l’équivalent d’une scène de 1500 mots en 30 minutes, d’un chapitre avec 4 scènes en deux à trois heures, d’un roman corrigé de 80000 mots en 30 jours.
cordialement Camille

augmenter votre production

Vous pouvez facilement écrire 5000 mots chaque jour avec un peu d’entrainement. Pour augmenter votre capacité à écrire il faut mesurer le nombre de mots que vous écrivez chaque jour.
combien de temps pouvez-vous consacrer chaque jour à écrire votre roman? La réponse à cette question va vous permettre de déterminer en combien de temps vous pouvez écrire le premier jet de votre roman d’environ 80000 mots.
Si vous écrivez durant une trentaine de minute chaque jour vous devez pouvoir écrire votre roman premier jet en un mois. Mesurez combien de mots vous écrivez à chaque fois que vous le faites, notez à quelle heure vous avez commencé et à quelle heure s’est terminé votre période d’écriture et surtout combien de mots vous avez écrits.
Pour augmenter votre cadence utilisez la méthode de production sans correction cela vous permettra d’écrire plus et petit à petit vous écrirez plus de mots. Pensez que si vous écrivez 250 mots en 10 minutes cela représente 1500 mots par heure, c’est environ le nombre de mots nécessaire pour écrire une scène.
L’avantage de cette méthode c’est d’arriver à écrire par scène puis par chapitre ainsi, vous restez motivé et vous avez une vue d’ensemble de votre roman dont vous ne perdez pas le fil. Vous effectuerez les corrections et les ajouts plus tard lors de la seconde phase lorsque vous réécrivez votre roman.
cordialement Camille

Le protagoniste fait ses plans

C’est à partir de la seconde moitié de la deuxième partie que le protagoniste va se lancer dans le combat contre son adversaire. Il dispose maintenant de l’information, de la connaissance, des appuis qui lui sont nécessaires pour se battre réellement contre l’antagoniste.
Il va dresser son plan pour se battre contre son adversaire, il a réalisé que si il ne le combattait pas il ne serait pas en mesure d’atteindre son but, sa méthode a changé et le roman prend une nouvelle direction, le protagoniste va passer par une nouvelle voie. À ce stade il sait qu’il a un adversaire et il l’a localisé ou est sur le point de la faire il va donc différer son but pour lutter contre l’antagoniste pour pouvoir atteindre son but.
cordialement camille

une routine d’écriture

Adopter une routine pour écrire, c’est écrire plus régulièrement. Choisissez un moment dans la journée qui vous convient et que vous pouvez mettre en oeuvre chaque jour. Commencer par une mini durée, par exemple cinq minutes. Tout le monde peut consacrer cinq minutes par jour pour écrire si il veut vraiment écrire, et ceci quelque soit ses occupations.
Supprimer toutes les distraction susceptibles de venir perturber votre scéance, téléphone, internet, mail… ouvrez votre ordinateur et votre traitement de textes ce temps de mise en route ne compte pas dans vos cinq minutes. Lorsque vous êtes prêt : lancez-vous dans l’écriture sans vous arrêter, ne corrigez rien, ne revenez pas en arrière, votre but c’est d’écrire, vous corrigerez plus tard, produisez pendant cinq minutes. Si vous dictez votre texte, c’est encore mieux, produisez, ce qui compte c’est la quantité, pas la qualité.
Au bout de cinq minutes vous aurez écrit un paragraphe et surtout vous serez arrivé au bout de votre idée. Les corrections vous prendront un certain temps plus tard, mais vous pourrez faire cela n’importe quand, pas besoin de se sentir motivé ou inspiré et à partir de la matière vous rédigerez facilement un bon texte.
cordialement Camille

les marqueurs

Découper un roman en seize tranches pour faciliter sa rédaction. Ce découpage vous permettra une meilleure vue d’ensemble de votre roman et surtout vous permettra de n’avoir qu’environ 5000 mots à écrire par tranche ce qui représente une bonne scéance de travail.
Une première partie de quatre chapitres une seconde partie de huit chapitres que vous pouvez ceindre en deux parties de 4chapitres chacune, une troisième partie de quatre chapitres.
Ces tranches sont des marqueurs pour canaliser votre imagination et vous permettre une plus grande concentration sur les points de passages obligatoires de votre roman.
Cette méthode n’est pas la seule, mais son application est possible aussi bien pour les « planificateurs » que pour ceux et celles qui « écrivent d’instinct « .
cordialement Camille

second point d’intrigue

Le second point d’intrigue conclut la première moitié de la seconde partie. C’est une nouvelle direction dans l’aventure.
Le protagoniste change sa façon de faire et aborde les problèmes dans leur réalité, il a découvert quelle était sa fausse croyance. Ce second point d’intrigue va lui permettre de non plus réagir à ce qui lui arrive mais à élaborer un plan nouveau pour atteindre son but.
Il termine la première moitié de la seconde partie, l’apprentissage du protagoniste est terminé, il sait tout ce qu’il doit savoir pour aborder sa phase de combat et poursuivre son changement et son évolution. Il ne va plus subir et se contenter de réagir devant les obstacles qu’il rencontre sur sa route, mais va pouvoir élaborer une stratégie pour atteindre son but.
cordialement Camille