Soyons heureux

141907 – 41/195
La lecture de romans peut constituer une remarquable thérapeutique pour résoudre certains de nos problèmes. Le plus difficile est de trouver celui qui convient au bon moment.
C’est en lisant « stupeur et tremblement » de la romancière Belge Amélie Nothomb , que je me suis rendu compte que tout ce que subissait son héroïne dans le roman pouvait constituer une excellente thérapeutique pour quelqu’un qui souffrirait de harcèlement au bureau en comparant la souffrance de l’héroïne avec celle que subit une victime dans la vie.
Pour ceux et celles qui adhèrent à cette idéologie moderne qui considèrent que la science est un outil pour tout prévoir, ils oublient que l’on peut toujours a postériori trouvé des causes à ce qui s’est passé, mais par exemple, les attentats du 11 septembre à New York sur les deux tours jumelles ont surpris tout le monde. Mais, cet évènement imprévisible a bel et bien existé.
En fait, croire que l’avenir est largement prévisible c’est se rendre malheureux inutilement. Car, le hasard existe bel et bien et il est plus important que les soi-disant prédictions.
Alors pourquoi se culpabiliser. Soyons heureux ici et maintenant sans se tourmenter pour un avenir imprévisible et incertain. Je sais, le réchauffement climatique… Mais demain n’appartient à personne.
Notre vision du monde est parcourue par de nombreux courants qui varient avec chaque époque. Ces différentes tendances peuvent être ramenées dans l’écriture à quatre grandes options :
le classicisme, le romantisme, le baroque et le précieux. Elles jettent un éclairage intéressant sur les différents styles artistiques actuels.
L’homme se déporte vers le rationnel le réalisme et l’ordre social : C’est le classicisme.
L’homme se tourne vers sa subjectivité, ses sentiments et entre en lutte contre la société : c’est le romantisme.
Quand l’homme se tourne dans une autre direction, il se matérialise en insufflant une âme à la matière : c’est le baroque.
Lorsque nous avons une opposition entre la raison et l’émotion et le réalisme contre l’imagination nous avons le genre précieux.
Ces quatre tendances sont notre univers littéraire. Mais en réalité on peut construire deux types de récits : soit des illiades, soit des odyssées. Ils entrainent deux types de scénarios et deux types de héros. Mais, la question qui se pose toujours est : Le héros est-il adapté à son environnement? Après quel bonheur coure t-il ?
Cordialement Camille Saintonge

Publicités

Nos émotions

121907 – 39/195
Nos émotions ne sont pas si nombreuses que cela et, l’intrigue d’un roman c’est l’exposition d’une émotion principale qui est un fil conducteur. Qu’il soit question d’une tentative audacieuse où l’on va retrouver l’objet de la tentative et l’adversaire qui veut la faire échouer ou d’un enlèvement qui va faire intervenir un ravisseur, la chose ou l’individu ravi, et le gardien, les schémas depuis la nuit des temps restent les mêmes.
Seules les émotions qui constituent l’intrigue changent avec les possibilités qu’offrent toute intrigue.
L’intrigue a toujours trois volets au moins, dans une énigme par exemple, il y a celui qui s’interroge, celui qui cherche et la problématique.
Le lecteur ignorant tout de l’histoire et curieux, cherche avec le héros à résoudre le problème et s’absorbe tellement dans cette recherche (l’auteur fait tout pour cela) que l’on pourrait croire qu’il en va de sa vie. C’est le combat de l’intelligence contre ce qu’a voulu celui ou celle qui est à l’origine de l’énigme.
Quelque soit l’émotion qui est à la base de l’intrigue elle existe depuis la nuit des temps et a déjà été utilisée dans l’écriture un nombre considérable de fois. Mais, elle n’a pas été encore écrite par vous.
Goethe déclarait qu’il s’inspirait de ce que d’autres avaient écrits avant lui pour bâtir ses intrigues et il faisait de même pour certaines scènes qu’il avait trouvé inspirantes chez d’autres auteurs.
Vous avez le choix entre une dizaine de milliers de personnages rien que dans la littérature grecque que vous pouvez faire évoluer sous vos yeux en relisant ces textes anciens. C’est déjà énorme pour l’espace dédié à un roman et si vous ajoutez à cela les principaux textes publiés depuis ces temps anciens jusqu’à nos jours un auteur ne manque pas de matière pour s’inspirer.
On retrouve dans tout ce qui a été écrit y compris la bible, le défilé des 36 émotions qui font se mouvoir les êtres humains.
Cordialement Camille Saintonge

Le Falun Dafa

281906 – 28/195
Depuis cinq mille ans les chinois pratiquent cette discipline pour améliorer la santé. Ils sont des dizaines de milliers dans les parcs et sur les places publiques à s’adonner au falun dafa et l’on ne compte plus le nombre de personnes qui nous disent avoir bénéficié de ses bienfaits.
Cinq figures à pratiquer, pas une de plus. Rien d’autre n’est nécessaire en dehors du temps que vous consacrez à sa pratique. Tout le monde peut faire ses exercices Simples. Il suffit de consacrer un peu de son temps pour profiter de ses bienfaits. C’est gratuit, aucun équipement particulier n’est nécessaire.
Vous avez forcément croisé dans un lieu public des adeptes de cette discipline, car, des millions de personnes s’y adonnent dans le monde. Cette « gymnastique » ancestrale apporte santé et bonheur…
Commencez à pratiquer les exercices de Falun Dafa et vous en sentirez rapidement les bienfaits. Fini le stress et les angoisses, votre confiance en vous sera renforcée, et, si vous souffrez d’une maladie considérée comme incurable par la médecine traditionnelle, vous serez certainement surpris de constater que votre santé s’améliore au fil des séances. C’est comme tout, il suffit parfois seulement d’y croire, et, de toute les façons que risquez-vous d’essayer?
J’ai écris un ouvrage sur le sujet qui décrit les exercices à pratiquer. Cette publication est disponible sur Internet dans un format PDF que vous pouvez télécharger gratuitement sur le site « escapadeclubinc.org » et commencer à pratiquer.
Une version papier sera bientôt disponible, qui elle sera payante, frais d’impression obligent.
Vous trouverez toutes les informations sur cette discipline dans le magazine gratuit « escapade club ». Pour recevoir le magazine il suffit de se rendre sur le site « escapadeclubinc.org »
cordialement Camille Saintonge

Écrire pour les autres

251906 – 27/195
Pour reprendre l’expression consacrée à cette activité dont la formulation n’est plus pratiquement correcte « être le nègre de quelqu’un » mais que tout le monde comprend.
C’est pourtant une activité qui n’a rien de péjoratif et qui peut même s’avérer porteuse d’un revenu qui permet à leurs auteurs d’en vivre en toute liberté et de pratiquement n’importe où à condition d’avoir une liaison internet qui fonctionne et un ordinateur.
J’ai trouvé une expression sur internet pour qualifier cette activité: « le prête-plume », pourquoi pas, mais, il n’y a pas la-dedans le même contenu, car celui qui écrit pour les autres ne prête rien, il facture son travail et se fait payer d’avance. Mais, il faut bien accepter l’hypocrisie de la société actuelle si l’on ne veut pas choquer ceux et celles qui se nourrissent de tout ce qui est négatif.
Parfois je me demande si les gens qui sont assidus à une religion ne le sont pas pour se faire pardonner les saloperies qu’ils font aux autres au quotidien et compensent par un comportement de croyant inconditionnel en se donnant toutes les apparences de la vertu outragée pour tout ce qui n’est pas politiquement correct…
Vraiment l’âme humaine a des côtés obscurs.
Cette activité freelance fait partie des actions que l’on peut entreprendre pour travailler de n’importe où.
Mais, c’est une activité difficile, car, elle demande non seulement de savoir écrire, mais, d’avoir une organisation personnelle très développée. Une fois le client trouvé il faut définir la tâche à accomplir, la diviser en une multitude de sous-taches qui au fur et à mesure de l’avancement des travaux vont faire l’objet de la facturation au client. La communication entre celui qui fait et le client doit être d’une grande qualité et permanente. Ne pas oublier que l’accord du client est indispensable pour éviter les malentendus et éviter de très nombreux retours. De plus il faut comprendre ce que veut le client pour pouvoir lui donner satisfaction , ce qui n’est pas toujours ni facile ni évident.
Cordialement Camille Saintonge

la van-attitude

231906 – 26/195
De quoi sagit-il? Rien de bien exceptionnel, mais, un mouvement qui prend de plus en plus d’ampleur aux Etats-unis et qui progressivement envahit le vieux continent.
Le vide créé par l’absence des valeurs universelles remplacées par le culte de l’argent à créé un mal-être en forte progression aux USA et des cadres supérieurs et autres champions candidats à la course aux revenus croissants se sont mis à se poser des questions sur la finalité de leurs comportements dans la vie.
Plus ils gagnaient, plus leur désir d’accroitre leurs revenus augmentait sans qu’ils soient jamais satisfaits. En réalité, ils n’étaient pas heureux, et, s’offrir le dernier objet connecté à la mode leur laissait un goût amer.
Or, tous les êtres humains recherchent le bonheur, chacun a le sien, mais, quel qu’il soit il consiste à satisfaire ses besoins qui sont très différents des désirs.
Cette prise de conscience pousse de plus en plus d’individus à réfléchir à leurs besoins plutôt qu’à succomber à leurs désirs, la plupart du temps créés et suscités par la consommation de masse et la mondialisation, et à se tourner vers ce dont ils ont besoin pour être heureux.
Ce courant de pensée à poussé des nantis à vendre ce qu’ils possédaient pour vivre d’une autre façon. C’est la Vanlife attitude.
Pourquoi vanlife, parce que les adeptes du van ou motorhome ne cesse d’augmenter pour vivre une vie plus près de la nature avec moins de pollution, moins de contraintes et plus de liberté.
D’autres se sont tournés vers la voile et ont acheté un bateau pour y vivre, voyager et découvrir de nouveaux horizons.
D’autres enfin se sont satisfaits en changeant d’activité et en consacrant leur temps à quelque chose où ils s’épanouissaient, refusant de courir après un revenu important et préférant une activité moins lucrative, mais, qui leur convenait mieux, et, surtout où ils trouvaient leur bonheur…
Cordialement Camille Saintonge

Auteurs du XIX°

221905 – 98/193
Si vous aimez lire, n’hésitez pas à plonger dans le vivier des innombrables auteurs du XIX° et début du XX° siècle. Les auteurs y sont très nombreux et de qualité. Certes, peu sont connus de nos jours, mais la notoriété n’est pas un gage de qualité. Je dois vous avouer humblement que j’ignore pourquoi ils sont tombés dans l’oubli, pas plus que je ne sais pourquoi les quelques auteurs qui nous sont connus le sont.
En général, ils n’ont pas eu une production supérieure aux autres, ce qu’ils ont écrit n’était pas meilleur que ce que produisaient les autres. Objectivement, aucune raison pour cette différence de notoriété qui a permis à quelques uns de rester connus au XXI° siècle.
En réalité, la différence, c’est l’univers de ces auteurs. L’auteur qui a un univers « public » est en recherche de notoriété et, c’est ce que l’on constate au travers des auteurs de ces époques.
Seuls, ceux ou celles qui étaient en recherche de notoriété sont passés à la « postérité ».
Aujourd’hui, la notoriété est indissociable de l’univers de l’argent. Américanisation oblige.
La télé-réalité qui attire des jeunes sans qualifications particulières en est une parfaite démonstration. Ils font le plein sur Facebook, twitter et autres, reçoivent des revenus publicitaires qui leur permettent de vivre confortablement, et, peuvent sans écrire une ligne publier des ouvrages qui vont se vendre…
Le marketing est devenu incontournable pour gagner de l’argent et acquérir une certaine notoriété. Pensez-y, et ne vous cantonnez pas aux auteurs connus ou qui sont en train de le devenir ou le deviendront.
Lisez des auteurs inconnus ou pas connu du passé. Il y a beaucoup à apprendre. N’oubliez pas que le succès n’est pas une garantie de talent, il y a de plus en plus de personnes qui ont du succès grâce à des plans marketing efficaces et puissants.
Pensez que sur Amazon pour être visible il faut que de nombreuses personnes mettent des commentaires et des étoiles pour accéder au sommet de la visibilité.
Rappelez-vous que des sociétés existent en Inde et dans d’autres pays, où des gens sont embauchés pour cliquer toute la journée sur des likes ou déposent des commentaires élogieux pour créer artificiellement les célébrités de demain en échange d’un salaire de misère.
Cordialement Camille Saintonge

vivre mieux

Pour changer des catastrophes et autres misères qui nous sont diffusées au quotidien par les médias, Appliquez les méthodes de la pensée positive.
Émile Coué de La Châtaigneraie, né le 26 février 1857 à Troyes et mort le 2 juillet 1926 à Nancy, est un psychologue et pharmacien français, auteur d’une méthode de guérison et de développement personnel fondée sur l’autosuggestion.
la « méthode Coué » est familière à tout le monde. Accueillie avec succès aux USA et en Allemagne beaucoup plus qu’en France, la méthode Coué a donné naissance, entre autres, à :

  • La pensée positive
  • L’autosuggestion
  • L’auto-motivation
  • Le training autogène de Schultz
  • La sophrologie
  • L’orientation solution
  • La visualisation

En quoi consiste l’autosuggestion positive?
Il s’agit d’un outil qui permet d’utiliser le potentiel que nous avons en nous: nos pensée, nos émotions, nos comportements, afin de mieux fonctionner au quotidien.  
le cerveau ne fait pas la différence entre ce que l’on vit et ce que l’on visualise. Exemple: Si, quelques jours avant un entretien important, vous vous mettez mentalement dans la situation, et, que vous vivez la scène avec le plus de détails possible, que vous vous voyez détendu, assuré, confiant, au moment de passer ledit entretien, votre cerveau aura l’impression d’avoir déjà vécu ce moment, et vous aidera à vous replonger dans l’état émotionnel que vous aurez créé auparavant.  
Pour que des phrases d’autosuggestion fonctionnement, il est important d’apporter un soin particulier à leur formulation. La phrase doit être tournée de manière positive. Si vous dites par exemple : « je ne veux plus être stressé », le cerveau va retenir uniquement le mot «stress». Il faut donc plutôt se dire « je veux être plus serein ».
Fixez vous chaque matin deux ou trois engagements « faisables », comme : boucler ce dossier, l’essentiel est de réussir à le faire pour soi.
Avant de vous endormir remémorer vous deux ou trois moments positifs de votre journée, et, revivez les, afin de fixer les sensations positives qui y sont associées.  

Au réveil, avant d’ouvrir les yeux, je me dis ‘cette journée va être une belle journée, ça va bien se passer, puis, je souris.
Posez un regard bienveillant sur vous-même, sur les autres, et, sur le monde.
cordialement Camille Saintonge