Pourquoi lisez-vous?

301911 – 15/197
Le salon du livre de Boulogne-Billancourt a lieu en décembre et comme de très nombreuses personnes de la commune, j’ai reçu une brochure de seize pages dans un format 255×350, taille différente de la publicité que l’on est habitué à recevoir dans sa boite aux lettres.
Mon premier sentiment a été de me dire que vraiment le marketing coutait de plus en plus cher en constatant que ce document en quadrichromie avait été tiré à soixante dix mille exemplaires si j’en croyais ce que l’on pouvait lire dans l’ours.
Bien entendu, je me suis empressé de l’ouvrir pour en lire le contenu. C’était le programme « des rencontres » proposées à l’occasion de cette manifestation, mais surtout des rédactionnels pour vendre les ouvrages des auteurs présentés.
Après une lecture minutieuse, aucun des thèmes des ouvrages présentés ne m’attirait pas vraiment.
Pour faire court je dirais que j’étais déçu. Moi qui lit plus souvent trois livres chaque semaine plutôt que deux, je n’étais pas accroché.
Pourtant des éditeurs connus, des prix littéraires obtenus s’étalaient au fil des pages, alors, comment pouvais-je ressentir un tel vide?
Je me suis posé la question suivante:
Toi qui lit des ouvrages de tous les genres, qui lit des auteurs de différentes époques tant français qu’étranger, qui n’a aucune idée préconçue sur ce que tu lis, que cherches tu dans tes lectures?
J’ai réalisé alors que si je lisais beaucoup et que j’aimais lire, mes motivations dans le choix de mes lectures étaient de trois sortes:
L’évasion, pour passer un moment agréable dans un avion ou un autre transport, une salle d’attente…
La soif d’apprendre et de découvrir, je choisissais alors des thèmes spécifiques que ma curiosité avait envie de découvrir.
Le hasard, lorsque aucune de mes deux principales motivations n’avait guidé mon choix.
À ma surprise, les prix littéraires ne rentraient pas dans mes motivations de lecture et je n’en lisais que par hasard, ouf, je comprenais.
cordialement Camille Saintonge

une histoire sans idée

291911 – 14/197
C’est une autre façon pour écrire une histoire sans avoir une idée de départ, mais, à partir d’un personnage que l’on a envie de voir vivre et évoluer.
On va pouvoir imaginer l’histoire aussi bien d’un joueur de flute que de celle d’un peintre ou d’un inventeur, ou tout autre personnage qui vous intéresse. On va donc partir pour trouver notre histoire du personnage de votre choix. Ce peut être un jaloux, quelqu’un qui a une revanche à prendre, un amoureux, un aventurier, un bon père de famille, une personnalité qui vous inspire, une coupure de presse… C’est votre envie qui décide
Les points clés du personnage principal vont apparaitre en se posant la question : Qui est-il au milieu de l’histoire, quel genre de personne est-ce? Que doit il devenir à la fin du récit, quel va être son évolution? Comment se voit-il lui même au milieu du récit, quels sont ses doutes, ses aspirations, ses réticences, ses besoins, ses valeurs?
Dans quelle mesure le milieu de l’histoire est-il un moment critique dans la vie du héros que vous avez choisi, qu’à t’il découvert sur lui même, sur son travail, ses croyances?
Voyons maintenant comment élaborer les points clés de l’intrigue. Comment et pourquoi le héros est-il prêt à accepter de mourir à la fin de la seconde partie, quelles forces internes et externes sont en conflit? Quels sont ses ennemis? Comment prend il conscience de tous ces éléments? Quels choix va t’il faire et pourquoi?
Développez à partir de ces éléments le concept sommaire de l’histoire, c’est l’histoire de… qui veut… mais tel chose ou personne… l’empêche de réaliser son désir, et commencez à imaginer des solutions possibles, des enjeux, des motivations, des obstacles, et, décidez le genre de livre que vous voulez écrire.
Commencez à écrire un résumé de votre histoire et surtout finissez votre résumé. Vous serez alors parvenu à créer la souche d’un récit que vous n’aurez plus qu’à développer.
Cordialement Camille Saintonge

un monde nouveau

C’est vers l’âge de 8 ans que Greta thunberg la jeune militante écologiste à entendu parler du changement climatique. Elle a lu des livres et regardé des documentaires sur l’effondrement des espèces et la fonte des glaciers. L’épuisement des énergies fossiles entraine la fin de notre monde actuel à plus ou moins long terme. Une hausse supplémentaire de la température, quoi que nous fassions devient inévitable, le climat change, les catastrophes naturelles de grande ampleur sont de plus en plus nombreuses.
On ne compte plus les travaux scientifiques qui prédisent un changement radical de la Terre à l’horizon 2040, 2060 et 2080.
Cela signifie pour nos enfants des chocs qu’il leur faudra encaisser, l’omniprésence de la mort, des formes de vie qui disparaîtront pour toujours. Mais l’homme dispose de ressources importantes et il est temps d’envisager un autre monde.
Le mook francophone phoenix que vous trouverez sur le site « escapadeclubinc.com » est gratuit et propose à ses lecteurs et à ses lectrices de découvrir des solutions déjà mises en oeuvre par des groupes de personnes ou individuellement : le commerce équitable, les monnaies alternatives comme le bitcoin et autres, vivre sur un bateau, dans un camping car, dans une yourte etc.
si vous ne le recevez pas encore allez maintenant vous inscrire sur le site « escapadeclubinc.com »pour le recevoir, il est gratuit. votre prénom et un mail valide suffisent.
Si vous aussi vous croyez qu’un autre monde est possible, faites suivre ce mail aux membres de votre liste et rejoignez nous sur le mook francophone phoenix : escapadeclubinc.com
cordialement Camille Saintonge

le héros parfait

Tous les auteurs rêvent de créer le héros parfait. Et de lui faire rencontrer l’héroïne parfaite. En fait, nous voudrions que notre héros et notre héroïne soient les meilleurs, les plus merveilleux, les plus courageux, les plus beaux, les plus …
Mais ce n’est pas possible.
Parce que si vos deux personnages principaux sont à cent pour cent intrépides et beaux et honnêtes et gentils et tout le reste, non seulement ils sembleront incroyables au lecteur, mais il n’y aura aucun conflit dans leur relation.
Or, nous devons avoir un conflit. Pas seulement un conflit externe lié à sa situation actuelle, comme la prise de contrôle d’une entreprise ou un enfant kidnappé ou des pillards dans une guerre civile, mais un conflit interne qui empêche toute personne d’être parfaitement heureuse et satisfaite d’elle même.
Parce que si vous avez un héros qui est complètement satisfait de lui-même et de sa vie à partir de la page 1, et complètement satisfait de l’héroïne à la page 2… Vous pourriez quand même avoir une belle histoire d’entreprise, mais vous n’auriez pas beaucoup de romance. Pour un grand roman d’amour, vous devez avoir un conflit entre et à l’intérieur de vos personnages. Il en va de même pour tous les genres d’histoire.
Les conflits les plus marquants sont ceux qui viennent de la propre personnalité des gens. Qu’est-ce qui au sein de la personnalité de votre héros et de votre héroïne, les empêche de tomber amoureux et de se marier à la minute où ils se rencontrent? C’est ce dilemme qui va rendre votre histoire fascinante!
Vous avez besoin du conflit externe entre vos personnages – tout ce qui les maintient à l’écart, comme leurs familles peut-être ennemies, leurs trésors enfouis ou leurs amours convoités. Mais vous avez également besoin du conflit interne à l’intérieur de chaque personnage… Ils doivent surmonter leurs propres problèmes afin de pouvoir grandir et apprendre et changer au cours de votre livre.
Les problèmes personnels sont essentiels, car vos personnages doivent souffrir pour qu’il y ait une victoire à la fin du livre. Vous devez les faire souffrir!
Pour cela, vous avez besoin d’un conflit qui vient non seulement de la situation, mais de la personnalité des personnages… du genre de personnes qu’ils sont.
Nous devons nous assurer qu’ils entreront en conflit non seulement les uns avec les autres… mais aussi avec eux-mêmes.
Cordialement Camille Saintonge