la clé du besoin et du désir

281905 – 2/195

Le besoin c’est ce que le héros doit accomplir en lui-même pour améliorer sa vie. Pour réussir il doit en général dépasser ses faiblesses et évoluer d’une façon ou d’une autre.
Au début de l’histoire le héros ne doit pas savoir ce dont il a besoin. Il doit avoir un besoin psychologique et un besoin moral, c’est à dire apprendre à se comporter correctement avec les autres.
Son problème doit être simple et bien spécifique. Pour que il y ait un besoin moral il faut que le héros blesse au moins une personne au début de l’histoire. Le besoin moral découle du besoin psychologique. Le besoin psychologique du héros l’amène à s’en prendre aux autres.
Une méthode consiste à prendre une qualité du personnage, puis à le rendre tellement accro vis à vis de cette qualité que celle-ci devient une faiblesse, exemple: il est tellement économe qu’il en devient radin…
Faire la même chose avec une valeur du personnage auquel il croit, et, trouver la version négative de cette valeur.
Le désir, c’est ce que le héros souhaite obtenir, c’est son objectif dans votre histoire.
C’est la ligne directrice de votre histoire, il est lié au besoin, exemple: un animal sauvage a faim, il a alors besoin de manger. Si il voit une biche passer il a envie de la manger. Si il réussit à l’attraper et à la manger il n’aura plus faim et l’histoire est terminée.
Ces deux étapes besoin et désir forment le début de votre histoire. Sans oublier que pour votre personnage lorsque il veut satisfaire son besoin, il doit pour y parvenir surmonter une faiblesse interne qui l’empêche d’y arriver au début de l’histoire. Son désir est un objectif extérieur. Une fois que le héros a pris conscience de ce désir il choisit d’accomplir des actions pour atteindre son objectif. Le besoin et le désir du héros font avancer l’histoire. Votre lecteur va poursuivre avec vous et avec votre héros sa course pour satisfaire ce désir au cours des divers rebondissements, retours en arrière…
Le désir du héros, c’est ce qu’il souhaite dans l’histoire, pas dans la vie.
Cordialement Camille Saintonge

Publicités

Renaissance

261905 – 106/193
Il y a une expression populaire qui dit: « renaitre c’est mourir un peu ».
La renaissance du protagoniste intervient au début de la troisième partie. C’est le moment où il s’interroge sur ce qu’il veut vraiment.
C’est un tournant dans l’histoire. Il doute de sa capacité pour atteindre son but. De cette réflexion va sortir une décision qui va changer sa vie. Il va être confronté au prix à payer pour atteindre son but. Sa réflexion doit concerner son besoin vital dont il va prendre réellement conscience et poursuivre son changement et son but à atteindre.
Son changement va le pousser vers le combat final contre son adversaire et à être prêt à mourir pour empêcher l’antagoniste d’atteindre son but.
Il vient de sortir des griffes de l’antagoniste et se croyait perdu, ce qui, l’a fait réfléchir sur ses motivations, ses valeurs, ses besoins, l’enjeu que représente son but et, il fait son choix à mesure de sa prise de conscience qui annonce son changement final.
Dans le chapitre suivant, il va affronter dans un combat à mort son adversaire, c’est le moment le plus intense de votre roman: le climax.
Il va soit gagner soit perdre et après cette « lutte » votre roman est terminé. Il ne vous reste plus qu’à apaiser votre lecteur et à lui donner une ouverture sur ce qu’il va advenir à votre héros et à expliquer tout ce qui a besoin de l’être, tous les détails un peu obscurs de votre récit. Tout doit être résolu.
Cordialement Camille Saintonge

la fin de l’occident

241905 – 100/193
la fin de l’occident
Lors de la première guerre mondiale, lorsque les États Unis sont entrés en guerre, le monde occidental avait sa morale, des traditions, sa culture… Alors il s’est mis à côtoyer un univers différent, celui de l’Amérique. Le choc de ces deux mondes différents a transformé notre société, comme le monde romain avait bouleversé la Gaulle en lui apportant son goût pour l’art et la culture…
C’est un retour dans le passé qui s’effectue depuis une centaine d’années sous l’influence américaine.
Les anciennes valeurs qui avaient permis à l’Europe de devenir plus civilisée sont devenues désuètes et ne font plus partie des aspirations des jeunes générations qui, ne cherchent plus à s’épanouir pour trouver le bonheur, mais, préfèrent le profit et le paraitre.
L’univers de l’argent remplace progressivement toutes les autres valeurs et il modifie notre société en profondeur.
L’être existe de moins en moins et bientôt lorsque l’on demandera à quelqu’un : « qui êtes vous? » il faudra se satisfaire de la réponse:
– Je gagne XXX par an!
Que vous soyez généreux, courtois, jaloux, vindicatif, cultivé, dépourvu de morale, ambitieux, pervers… N’aura plus aucune importance, seule comptera votre capacité à augmenter vos avoirs et tout s’y rapportera.
Ce constat se fait facilement en se rappelant que à la fin de la seconde guerre mondiale, les américains ont protégés de nombreux criminels de guerre nazis parce qu’ils pouvaient leur être utiles pour accroitre leur pouvoir et leurs avoirs.
George Bush n’a pas hésité à mentir pour s’emparer du pétrole Irakien sans être jamais inquiété malgré les morts que cela a entrainé…
La politique, le pouvoir et l’argent baignaient dans cet univers, mais, de plus en plus il s’étend dans toutes les couches des sociétés occidentales, causant la fin de l’occident qui nous a vu grandir pour le remplacer, mais par quoi? Et les hommes en sont-ils plus heureux?
Cordialement Camille Saintonge

Auteurs du XIX°

221905 – 98/193
Si vous aimez lire, n’hésitez pas à plonger dans le vivier des innombrables auteurs du XIX° et début du XX° siècle. Les auteurs y sont très nombreux et de qualité. Certes, peu sont connus de nos jours, mais la notoriété n’est pas un gage de qualité. Je dois vous avouer humblement que j’ignore pourquoi ils sont tombés dans l’oubli, pas plus que je ne sais pourquoi les quelques auteurs qui nous sont connus le sont.
En général, ils n’ont pas eu une production supérieure aux autres, ce qu’ils ont écrit n’était pas meilleur que ce que produisaient les autres. Objectivement, aucune raison pour cette différence de notoriété qui a permis à quelques uns de rester connus au XXI° siècle.
En réalité, la différence, c’est l’univers de ces auteurs. L’auteur qui a un univers « public » est en recherche de notoriété et, c’est ce que l’on constate au travers des auteurs de ces époques.
Seuls, ceux ou celles qui étaient en recherche de notoriété sont passés à la « postérité ».
Aujourd’hui, la notoriété est indissociable de l’univers de l’argent. Américanisation oblige.
La télé-réalité qui attire des jeunes sans qualifications particulières en est une parfaite démonstration. Ils font le plein sur Facebook, twitter et autres, reçoivent des revenus publicitaires qui leur permettent de vivre confortablement, et, peuvent sans écrire une ligne publier des ouvrages qui vont se vendre…
Le marketing est devenu incontournable pour gagner de l’argent et acquérir une certaine notoriété. Pensez-y, et ne vous cantonnez pas aux auteurs connus ou qui sont en train de le devenir ou le deviendront.
Lisez des auteurs inconnus ou pas connu du passé. Il y a beaucoup à apprendre. N’oubliez pas que le succès n’est pas une garantie de talent, il y a de plus en plus de personnes qui ont du succès grâce à des plans marketing efficaces et puissants.
Pensez que sur Amazon pour être visible il faut que de nombreuses personnes mettent des commentaires et des étoiles pour accéder au sommet de la visibilité.
Rappelez-vous que des sociétés existent en Inde et dans d’autres pays, où des gens sont embauchés pour cliquer toute la journée sur des likes ou déposent des commentaires élogieux pour créer artificiellement les célébrités de demain en échange d’un salaire de misère.
Cordialement Camille Saintonge

réponses

201905 – 105/193
J’entendais il y a peu de temps un chroniqueur déclarer que les réponses que fournissait le président Macron à ceux et celles qui les posaient ne leur donnaient pas satisfaction.
Cela m’a fait penser à un post que j’avais mis en ligne en 2016 où figuraient des réponses à des questions qui avaient valu à leur auteur un zéro.
Pourtant, elles étaient pleines d’humour elles.
Je vous soumet ci-dessous les questions et les réponses.
Amusez-vous un peu à leur lecture et souriez.

intelligence-et-courage-2016-12-7-10-42-2019-05-20-08-50.jpg
Cordialement Camille Saintonge

vivre mieux

Pour changer des catastrophes et autres misères qui nous sont diffusées au quotidien par les médias, Appliquez les méthodes de la pensée positive.
Émile Coué de La Châtaigneraie, né le 26 février 1857 à Troyes et mort le 2 juillet 1926 à Nancy, est un psychologue et pharmacien français, auteur d’une méthode de guérison et de développement personnel fondée sur l’autosuggestion.
la « méthode Coué » est familière à tout le monde. Accueillie avec succès aux USA et en Allemagne beaucoup plus qu’en France, la méthode Coué a donné naissance, entre autres, à :

  • La pensée positive
  • L’autosuggestion
  • L’auto-motivation
  • Le training autogène de Schultz
  • La sophrologie
  • L’orientation solution
  • La visualisation

En quoi consiste l’autosuggestion positive?
Il s’agit d’un outil qui permet d’utiliser le potentiel que nous avons en nous: nos pensée, nos émotions, nos comportements, afin de mieux fonctionner au quotidien.  
le cerveau ne fait pas la différence entre ce que l’on vit et ce que l’on visualise. Exemple: Si, quelques jours avant un entretien important, vous vous mettez mentalement dans la situation, et, que vous vivez la scène avec le plus de détails possible, que vous vous voyez détendu, assuré, confiant, au moment de passer ledit entretien, votre cerveau aura l’impression d’avoir déjà vécu ce moment, et vous aidera à vous replonger dans l’état émotionnel que vous aurez créé auparavant.  
Pour que des phrases d’autosuggestion fonctionnement, il est important d’apporter un soin particulier à leur formulation. La phrase doit être tournée de manière positive. Si vous dites par exemple : « je ne veux plus être stressé », le cerveau va retenir uniquement le mot «stress». Il faut donc plutôt se dire « je veux être plus serein ».
Fixez vous chaque matin deux ou trois engagements « faisables », comme : boucler ce dossier, l’essentiel est de réussir à le faire pour soi.
Avant de vous endormir remémorer vous deux ou trois moments positifs de votre journée, et, revivez les, afin de fixer les sensations positives qui y sont associées.  

Au réveil, avant d’ouvrir les yeux, je me dis ‘cette journée va être une belle journée, ça va bien se passer, puis, je souris.
Posez un regard bienveillant sur vous-même, sur les autres, et, sur le monde.
cordialement Camille Saintonge

henri rider haggard

161905
Je lis en ce moment Rider Haggard. Né
dans le comté du Norfolk le 22 juin 1856 et mort à Londres le 14 mai 1925, c’ est un écrivain anglais, grand maître du roman populaire, qui a écrit plus de 180 ouvrages variés.
H. Rider Haggard a créé une mythologie, notamment à travers son héritier Edgar Rice Burroughs le créateur de Tarzan, l’homme-singe, l’un des personnages de fiction les plus connus au monde.
Les romans de Rider Haggard se déroulent dans une Afrique mythique, nourrie de millénaires de fantasmes, de nostalgie, de désir et de peur. Le genre roman populaire
est de plus en prise avec l’inconscient éternel des peuples, entre héros chevalier juste et fée séduisante et fatale dans notre imagerie occidentale. Haggard s’est également essayé (comme son confrère et compatriote Arthur Conan Doyle) au roman historique.
Haggard n’est pas aussi connu qu’à son époque car, ses livres sont peu diffusés.
Allan Quatermain, le héros des Mines du Roi Salomon, a été identifié comme l’un des modèles au personnage d’Indiana Jones dans les films Les Aventuriers de l’arche perdue (de Steven Spielberg et George Lucas).
Pour passer un bon moment de lecture si l’on aime le genre aventures. les mines du roi salomon, Elle, Ayesha sont parmi ses titres les plus connus. Certains romans ont été portés à l’écran et interprétés par des acteurs célèbres, Sean Connery, ursula Andress, stewart Granger…
Cordialement Camille Saintonge