vivant

écrire « machin » est un gentil garçon est moins intéressant et surtout nous apprend moins de chose que de lire: « machin » attrapa son porte monnaie dans sa poche et glissa plusieurs pièces dans la main du mendiant au coin de la rue.
Lorsque nous montrons un personnage en action le lecteur tire lui même sa propre conclusion et établit son propre jugement sur, qui est réellement le personnage. Cela lui permet de le visualiser, c’est donner de la vie à un personnage, une certaine personnalité, le faire respirer sur la page, c’est une façon de le faire réagir à une situation ou un évènement d’une façon palpable. Plus généralement d’en faire quelqu’un de vivant comme chacun de nous.
cordialement Camille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.