écrire un livre en un mois

sur Amazon – ASIN : B07CNQHWFT
ECRIRE UN LIVRE EN UN MOIS – La méthode Simenon
couvjpeg-2018-05-31-09-57.jpg

Publicités

s’amuser à écrire

Les actions, les lieux, les personnages, les objectifs, les conflits, les catastrophes, les réactions, les décisions, les pensées…
Si vous aimez faire des résumés et des listes, préparer votre écriture va devenir très ludique. Les: Qui, ou, quoi, quand, comment, pourquoi, combien… vont vous permettre de meubler vos récits et vous y prendrez beaucoup plus d’intérêt et surtout de plaisir. Que ce soit pour écrire un récit de voyage, raconter une anecdote, écrire une scène de roman, raconter la vie d’un de vos ancêtre… Tout va devenir prétexte à écrire, même la tête des voyageurs dans le métro va devenir inspirante si vous imaginez leur profession, où il se rendent, leurs pensées, comment ils font ceci ou cela, qui ils sont…
cordialement Camille

l’auto préservation

Quelque soit le type de votre personnage il peut être concerné par l’auto-préservation. Est-ce que la famille dispose d’assez d’eau pour faire face à la période de sécheresse qui vient d’être annoncée? Comment va payer les frais de scolarité des enfants? Y a-t-il un endroit dans ce chalet de vacances où ils peut avoir de l’intimité? Où va t’il trouver les fruits de mer qu’il veut déguster à midi? Ces personnes sont préoccupées par les problèmes de survie de base … la survie du corps ou de l’esprit ou les deux. S’ils étaient échoués sur une île déserte avec beaucoup de matériel de survie, tout irait bien sans se poser de questions.
Comment, dans un roman, ce trait d’auto-préservation peut-il fonctionner? Ce n’est pas ce que vous attendez d’un personnage de roman typique, non? Dans un thriller d’aventure, oui, vous voulez que votre héros ou votre héroïne sauve le bateau qui coule et élude les pirates qui vous ont assaillis … mais sur le plan émotionnel, cette auto-préservation peut être un trait de caractère qui va vous permettre de construire un conflit interne. Imaginez quelqu’un qui essaie de préserver son bien-être, sa santé mentale, son cœur, en ne tombant pas amoureux. Imaginez la tension qu’il va ressentir en tombant amoureux, en résistant… L’auto-préservation est un trait pratique pour un personnage de roman.
cordialement Camille

le contenu d’une scène

Quelle est l’utilité de cette scène?
Que voulez vous dire dans cette scène?
Quels sont les participants?
Quel est l’objectif de chacun des personnages?
Où se passe cette scène?
Quel est son ton?
Quel problème va se poser?
Quelle catastrophe cela va t-il entrainer?
Comment allez vous la résoudre?
Quelle sera la réaction du personnage principal de la scène?
Quelle décision prendra t-il?…
En répondant à ces questions vous disposez de la matière utile et nécessaire pour écrire facilement un premier jet de votre scène et la découper en mini morceaux que vous pourrez rédiger d’une traite sans vous prendre la tête. Vous faciliterez d’autre part votre réécriture qui s’en trouvera allégée et donc plus rapide.
cordialement Camille

tendance sociale

Le type à tendance sociale. est concerné par la communauté dans son ensemble. Il ne s’intéresse pas tellement à ce qui se passe en lui-même ni à ce qui se passe chez une personne particulière, comme il l’est avec ce qui se passe dans tout le groupe. Ce groupe peut être son église, ses collègues … quoi que ce soit, il aime faire partie du groupe. Il veut son équipe entière sur cette île déserte.
Vous pouvez imaginer le conflit pour un roman d’amour? Le père est une personne sociale, alors que la mère est une personne d’intimité, et ils sont mariés depuis quarante ans. Mais le mardi soir, quand elle veut qu’il l’accompagne au cours de gymnastique, il veut qu’elle l’accompagne au groupe de chant de l’église … Conflit.
Aucune tendance n’est meilleure ou pire que les autres. Tout le monde doit être concerné par le Moi, le Nous Deux et le Nous Tous afin d’avoir une vie vraiment équilibrée. Mais il peut y avoir conflit entre les tendances de vos personnages et (heureusement pour nous les écrivains) ce conflit laisse place au changement. Parce que ce changement doit se produire pour que ces personnages permettent une fin heureuse à votre histoire.
Le changement peut venir de deux façons. L’une est d’apprendre à faire des compromis, l’autre façon est qu’ils peuvent surmonter quelque chose …
Ce type de croissance individuelle ne peut se produire qu’à la condition qu’une personne ait quelque chose à surmonter. Ils ont besoin d’un « défaut fatal » pour être intéressants, et nous avons besoin que nos personnages surmontent quelque chose pour conclure avec une fin heureuse.
cordialement Camille

Le balisage

Baliser son écriture, ce n’est rien d’autre que mettre en application les règles préconisées par René Descartes dans son discours de la méthode et faciliter l’écriture de votre roman.
un roman c’est environ 80000 mots en une première partie de 20 000 mots une seconde de deux fois 20 000 mots et une troisième de 20 000 mots.
Le balisage va consister à utiliser des marqueurs pour faciliter votre écriture. Ainsi la première partie peut se diviser encore en deux le marqueur en sera l’évènement déclencheur qui se situe environ à la moitié de cette première partie. C’est déjà plus facile de n’avoir que 10 000 mots à écrire. Mais, c’est encore long pour une séance d’écriture. Il faut donc encore diviser. il y a une accroche, une présentation des personnages, de leurs buts, des enjeux, du thème, de l’environnement, du ton… Le balisage va donc consister à structurer cette tranche d’écriture en au moins cinq parties. Ainsi vous aurez des séances d’écriture de 2000 mots. Suivant la vitesse et le nombre de mots que vous êtes en mesure d’écrire dans une séance cela devient beaucoup plus facile. Si vous préparez votre écriture, vous allez faire un résumé et noter pour chaque séance ce que vous voulez inclure et vous pourrez donc ainsi écrire vos scènes de façon indépendantes, et aussi bien à une terrasse de café que dans le métro ou ailleurs.
cordialement Camille