avec ou sans plan

Robert Ludlum, le romancier américain rédige des synopsis de plus de cent pages qu’il modifie et réécrit souvent plusieurs fois. Son synopsis est tellement détaillé que dés qu’il en est satisfait son roman est terminé. ses scènes sont détaillées en courtes phrases et comportent la totalité de ce qui va se passer dans la scène qu’il n’a plus qu’à développer.
Stephen King au contraire écrit d’instinct, sans faire de plan. Lorsqu’il commence son roman il ne sait pas ou il va. Il va faire évoluer ses personnages et son intrigue, mais il le fait au fur et à mesure de l’avancée de sa réflexion et de son écriture.
Ces deux grands auteurs américains ont des méthodes différentes, c’est que la méthode d’écriture d’un roman n’obéit qu’à une seule règle : utilisez la méthode qui vous convient le mieux à vous. Pour ma part j’utilise une méthode qui est un mélange de ces deux méthodes. (voir sur amazon « comment réussir son roman en 10 étapes simples »).
cordialement Camille Saintonge

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.