Musique

C’est la fin du mois et ma routine d’articles est remise en place. Mes problèmes informatiques persistent, mais, j’ai malgré l’obstacle, mis en ligne mes vingt sept textes, alors j’en profite.
J’écoute « miss perfumado » un CD de Césaria Evora cette chanteuse du cap vert. Ne m’en voulez pas de vous parler de musique populaire, mais j’adore.
Communiquer avec vous mes lecteurs et mes lectrices que j’adore également, c’est aussi de temps à autre vous faire partager les petites choses du quotidien qui mettent du soleil dans ma vie de tous les jours. j’enchaine mon intermède musical avec « piensa en mi » une chanson de Luz Casal… Toutes ces chansons datent de plusieurs années, et, pourtant je trouve toujours autant de plaisir à les écouter. Bon week-end.
Cordialement Camille

évaluez les enjeux

écrire, c’est pour l’auteur se poser des questions.
et si … et pourquoi …? Les questions de base à se poser pour écrire une histoire originale et unique qui vous ressemble.
Mais, pour évaluer les enjeux, c’est dans les chaussures de votre protagoniste que vous devez vous installer.
demandez vous ce qui l’intéresse dans le monde qui l’entoure, qu’est-ce qui le touche émotionnellement ? Comment allez vous faire voir la passion qui l’anime pour défendre les valeurs auxquelles il tient, et, jusqu’où il est prêt à aller pour défendre ses valeurs ? Comment l’antagoniste peut-il menacer les valeurs du protagoniste ? Faites une liste des dix pires choses qui puissent arriver à votre protagoniste?
En répondant à ces questions vous pourrez fouiller dans la tête de votre héros pour y trouver les enjeux de sa quête mais aussi pourquoi il se lance dans cette aventure…
cordialement Camille

Le plus beau rêve

Le plus beau rêve, c’est celui que l’on est en train de faire. Le moment ou l’on a déjà un objectif, mais, on ne sait pas encore comment on va s’y prendre pour l’atteindre.
On cherche à évaluer les obstacles, tout ce qui est ou qui se dressera sur notre route pour nous empêcher d’atteindre notre but. On a beau savoir que dans le meilleur plan il y a des anicroches, on peaufine, on fait un plan B puis un plan C. Quand on est enfin prêt à se lancer, on y croit, c’est merveilleux.
Lorsque enfin on abandonne notre zone de confort pour rentrer dans cette aventure virtuelle, on ressent un petit pincement au coeur parce que l’on réalise que dans tous les rêves, la meilleure part est celle de la construction du rêve, quand notre imagination nous projette dans le rêve et nous fait visualiser un tableau du bonheur qui sera le notre en le réalisant.
Dans un roman, il en va de même pour le protagoniste de l’histoire qui découvre à la fin de l’histoire que les épreuves qu’il vient d’affronter l’ont fait changer et que peut-être l’objectif qu’il voulait atteindre n’était pas ce qui lui tenait le plus à coeur, et n’était pas ce dont il avait besoin pour être heureux…
Cordialement Camille

comment découvrir votre thème

Quel est le conflit intérieur du personnage principal ? Il peut se manifester par un paradoxe, le personnage veut traverser la manche à la nage, mais, il a peur de l’eau… on voit dans cet exemple simpliste que pour atteindre son but : traverser la manche à la nage, il va devoir résoudre son problème intérieur : pourquoi a t-il peur de l’eau ?… Les thèmes du courage et de la peur vont donc traverser l’histoire tout au long du récit.
Quelle optique du personnage principal évolue au cours des évènements de l’histoire ? Comment et pourquoi ?
Comment le personnage principal va t’il démontrer ses convictions et ses attitudes au début et à la fin de l’histoire ?
Y a t-il un symbolisme particulier qui peut renforcer le thème et l’attitude du personnage ?
Les symboles les plus puissants sont ceux qui découlent naturellement de votre histoire.
cordialement Camille

Le conflit

rédiger une liste des 10 pires choses qui puisse arriver à votre personnage. Variez l’intensité, évaluez la frustration présente dans vos scènes, notez ce qui est frustrant pour votre personnage dans chaque scène.
La frustration est la clé pour que vos lecteurs poursuivent leur lecture.
Les conflits de personnalité sont le moyen le plus facile pour introduire un peu de conflit parce que l’interaction des personnages est au coeur de toutes les histoires. Mais, ils doivent éclater pour une raison valable pour le lecteur.
Le plus naturel et le plus visible des conflits se produit avec l’antagoniste qui doit créer des problèmes dans l’univers de votre héros.
Ne négligez pas pour autant ceux qui se produisent avec des personnages secondaires dans votre histoire. Les obstacles minuscules qui empêchent le héros d’atteindre son but son tout aussi importants, car, ils introduisent de la tension dans l’histoire.
Les situations qui surprennent sont aussi un bon moyen pour accrocher le lecteur. Augmentez les enjeux en créant une urgence, les combats intérieurs et extérieurs sont également nécessaires, chaque scène doit comprendre un combat extérieur (la réaction physique au conflit) et un combat intérieur (la réaction psychologique et émotionnelle aux évènements)…
Cordialement Camille

un personnage mémorable

Comment créer un personnage mémorable :
Commencez avec une idée claire de qui est le personnage au début de l’histoire. De quoi se soucie-t-il? Que croit-il? Comment se comporte-t-il dans certaines situations?
Commencez avec un personnage imparfait ou incomplêt. Vous montrerez votre personnage principal en train de devenir une meilleure personne tout au long de l’histoire.
Donnez au lecteur des exemples concrets tout au long du livre, mais le plus tôt sur son comportement et des croyances qu’il doit changer.
S’il est abruti ou égoïste, peut-être qu’il se mettra en quatre pour être cruel avec un clochard dans la rue. S’il c’est un lâche, peut-être qu’il geint dans un coin pendant que quelqu’un d’autre est battu et volé.
Donnez au personnage les outils dont il a besoin pour s’améliorer. Cela peut prendre la forme d’un conseil d’un mentor ou même simplement de ses actions, créez une situation qu’il considère comme intenable. Son amélioration doit être lente mais constante tout au long du livre.
Réservez le moment de la révélation pour qu’il coïncide avec le point culminant émotionnel et physique (climax). Ce n’est pas toujours possible, mais quand vous pouvez rapprocher les points culminants des voyages intérieurs et extérieurs, le résultat est explosif.
Prouvez les changements intérieurs du personnage à travers ses actions. Il ne suffit pas de lui faire promettre d’être une meilleure personne; il doit le prouver au lecteur.
Parfois, vous pouvez inverser ses actions antérieures. S’il était cruel avec un clochard dans la rue dans la scène précédente, peut-être qu’il pourrait faire tout son possible pour acheter un repas pour un clochard à la fin de l’histoire…

romans policiers

Elisabeth Spann Craig est considérée aux USA comme l’auteur d’un des meilleurs sites d’écriture.
Comment procède t’elle dans ses romans policiers :
elle rédige un résumé de son histoire qu’elle connait
Puis elle rédige la quatrième de couverture pour avoir un plan focal pour son livre.
Elle présente ses personnages principaux au fur et à mesure où ils arrivent dans son histoire.
Elle présente les suspects et leur interactions avec le personnage qui sera la victime, puis elle découvre le premier cadavre et fait des investigations qui découlent de la découverte du corps (elle pose des questions à chaque suspect)
Puis, elle découvre un second cadavre et elle recommence ses investigations jusqu’à ce que l’enquêteur résolve le problème et confronte l’assassin.
Je fais dit-elle comme si quelqu’un me demandait : et alors que se passe t’il ?
Je n’entre pas dans les détails, juste ce qu’il faut pour expliquer la motivation des personnages et voir certains personnages changer…
cordialement Camille

trouver le bon pitch pour votre histoire

On a une idée, on la couche sur le papier en racontant ce que l’on sait de l’histoire, puis, il faut travailler l’idée.
Ainsi lorsque j’ai écris mon livre « l’or de Sihanouk » j’avais envie de raconter une histoire tirée de la réalité. Les personnages avaient existé, comme le fond de l’histoire, mais il me fallait les adapter à la fiction que je voulais écrire. Le personnage principal avait un but à atteindre, il portait en lui la source d’un conflit qui allait me permettre de le faire évoluer à la fin de l’histoire, j’avais des ennemis puissants prêts à lui mettre des bâtons dans les roue, il était motivé, l’enjeu était important, mais pour mettre tout cela en place dans une intrigue il me fallait renforcer mon histoire. C’est en me posant sans cesse la question : et si … que je suis parvenu à élaborer mon pitch.
cordialement Camille

Le thème

Le thème est un des éléments les plus importants dans une histoire. Comprendre les questions thématiques de votre histoire vous fournira les bases dont vous avez besoin pour prendre toutes les décisions pour choisir comment va se dérouler votre histoire.

Sans cette base, vous ne serez pas en mesure de rassembler les éléments disparates de votre histoire, de votre personnage et de votre thème dans un ensemble homogène et cohérent.

Les questions thématiques arrivent de suite après avoir déterminé les bases de l’intrigue.
Vous devez comprendre le cheminement interne de vos personnages pour avancer dans l’élaboration d’une intrigue externe qui va catalyser leur voyage intérieur.

Question n ° 1: Quel est le conflit externe de votre histoire?
Regardez l’intrigue que vous avez déjà imaginée. De quoi s’agit-il ? Quelle histoire se cache derrière cette structure ?
● Qu’est-ce que votre protagoniste essaie d’accomplir?
● Pourquoi essaie-t-il cela ?
● Qu’est-ce que l’antagoniste essaie d’accomplir?
● Pourquoi essaie-t-il cela ?
● Quels sont les enjeux (personnels et publics) en cas d’échec du protagoniste?
● Comment le protagoniste devra-t-il évoluer pour être en mesure de vaincre l’antagoniste et atteindre son but?
Vos réponses vont découler du thème de votre histoire.

Question n ° 2: Quel est le conflit interne que cache votre histoire?
En établissant le cadre du conflit externe de votre histoire, vous avez également brossé le cadre de son conflit interne. Le conflit interne de votre protagoniste est la base de son évolution.
● Votre personnage atteindra-t-il son objectif final? Pourquoi, ou pourquoi pas?
● Va-t-il finir en devenant meilleur ou sera t-il pire?
● Comment son changement lui permettra t-il d’atteindre son but?
● Comment ses désirs personnels et ses motivations peuvent-ils évoluer au cours de l’histoire?

Les conflits internes sont fondés sur deux objectifs opposés dans un personnage:
La chose que le personnage veut
● C’est l’objectif du parcours externe.
● C’est un désir conscient de la part du protagoniste.
● Est-ce un désir injustifié (soit parce que c’est un but final nuisible ou égoïste ou parce que le personnage croit aveuglément qu’il va résoudre ses problèmes intérieurs alors que ce ne sera pas le cas).
● est basée sur un mensonge.

La chose dont le personnage a besoin
● est un besoin thématique interne.
● Est souvent un désir inconscient de la part du protagoniste.
● Est un désir sain (qui mènera finalement à la santé, à l’épanouissement, mais, pas nécessairement à la gratification externe).
● Est basée sur une vérité.

Question n ° 3: Thème: Quel est le thème de votre histoire?
Si vous avez répondu aux deux questions précédentes, vous avez votre thème. Transformez le besoin conflictuel de votre personnage en : une thématique universelle.

Pensez à votre thème comme à une route avec un début et une fin bien définis.

Le besoin de votre personnage est la thématique de votre histoire. C’est le cœur de votre histoire.
Commencez à cartographier un moyen d’aider votre personnage à trouver son besoin ou à le rejeter dans la fin de votre histoire. Cela influencera toutes les décisions importantes que vous prendrez à partir de là.
Cordialement Camille

humeur

Région Parisienne, Boulogne, 18 Mars 2018, 8h
Dans trois jours c’est le printemps. La neige vient de s’arrêter de tomber, elle ne tient pas sur le sol heureusement. Elle s’est cristallisée sur le toit des voitures et sur quelques encombrants mis le mauvais jour sur le trottoir et qui y sont restés.
Le ciel est gris, belle journée d’hiver. Un petit vent glacial me brule les oreilles, je suis sorti trop légèrement couvert et j’ai beau hâter le pas je n’ai pas chaud. Ma petite chienne trottine sans trainer et j’ai froid aux mains. J’avais rangé mes gants pour l’hiver prochain lorsque le rayon de soleil qui a duré deux jours était apparu en croyant au printemps. Trop tôt avec ce temps bizarre. Tant pis.
Les contestataires du réchauffement climatique doivent doucement rigoler de ce temps glacial si près du printemps.
Cordialement Camille