lecteur et spectateur

Nous sommes de plus en plus envahis d’hémoglobine, de violence, d’alcool et de drogue. Personnellement, Je préfère la beauté à la laideur, la santé à la maladie, la bonne éducation à la vulgarité et la gaité à la tristesse.
Cette violence, cette agressivité, ces images de menaces, de violences et de morts qui envahissent nos écrans ne contribuent sans doute pas vraiment à installer un climat paisible et serein dans notre société. Toutes ces angoisses, ces catastrophes, cet aspect négatif de la vie ne sont sans doute pas indispensables pour créer de l’audimat et raconter un évènement. Ce qui intéresse le lecteur dans un roman, c’est bien sur ce qui va arriver, mais surtout, comment cela va arriver. Le spectateur quant à lui, se contenterait souvent d’images d’espoir plutôt que d’entendre en boucle ressasser des catastrophes.
cordialement Camille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.