roman fantastique

Les romans fantastiques font recettes depuis la nuit des temps, ils racontent des phénomènes que l’on est incapable d’expliquer d’une façon raisonnable et rationnelle. Les miracles de la Bible en sont un exemple parmi beaucoup d’autres, car si l’on sait ce que l’on sait, on ne sait pas ce que l’on ne sait pas.
Il suffit que quelqu’un ait constaté ou cru constater un phénomène surprenant pour qu’il considère qu’il a une existence réelle et que notre goût de la rationalisation va chercher une explication en faisant sortir un lapin du chapeau.
Il existe tellement de phénomènes que l’on ne comprend pas. Parfois les progrès de la science permettent d’expliquer ce qui hier était mystérieux. Mais, il reste une place importante pour que notre imaginaire s’en donne à coeur joie. Tout est dans l’hypothèse que l’on accepte ou pas. La solution, elle, explique tout si on accepte l’hypothèse de départ, car elle est sans appel. C’est comme ça, et, il n’y a pas à discuter.
cordialement Camille

Publicités

attendre

On passe sa vie à attendre, attendre qu’il fasse beau, attendre dans les administrations, attendre les vacances, attendre la fin du mois, attendre que nos projets prennent forme, attendre celle qu’on aime, attendre que l’enfant paraisse, attendre qu’il grandisse, attendre les résultats d’un examen, attendre que cela aille mieux, attendre que le feux rouge passe au vert, attendre l’heure du déjeuner… Je pourrai écrire des pages entières sur tout ce que l’on attend au cours d’une vie avant d’en attendre la fin.
Attendre même une minute que c’est long, pourtant les années passent si vite qu’on ne les voit pas passer, c’est le paradoxe de la vie.
cordialement Camille

parole à cooky

Ce matin en promenant ma petite chienne Cooky je me suis livré à un exercice de créativité.
Je me suis imaginé être dans la peau de ma petite chienne Yorkshire et je lui ai donné la parole.
Elle s’appelle Cooky et le matin nous sortons faire une promenade. Elle n’a pas de laisse et marche librement à côté de moi. Pour traverser un endroit susceptible d’être dangereux pour elle, je la prend sous le bras.
– Je m’arrête pour l’attendre pour traverser pour ne pas le contrarier. Il va encore me prendre sous le bras et me poser de l’autre côté de la chaussée. il ne passe jamais personne sur cette route et j’entend tellement mieux que lui. Hier encore il se serait fait rouler dessus par une trottinette si je ne l’avais pas prévenu. Il faut vraiment que j’aie de l’affection pour lui…
Imaginez une histoire avec votre animal de compagnie ou votre poisson rouge, donnez la parole aux animaux qui vous entourent ou à un objet.
cordialement Camille

Quiproquo

L’erreur sur la personne est d’un usage fréquent dans les romans.
Chez Agatha Christie par exemple il y a très souvent des quiproquos qui une fois découverts rendent une histoire qui paraissait complexe, très limpide.
L’auteure de romans policiers s’est amusée avec les histoires de jumeaux dans plusieurs de ses romans. Dans de nombreuses enquêtes faites par Hercule Poirot, un personnage se substitue à un autre, mais, cette erreur sur la personne peut aussi être une confusion sur des objets, deux initiales vues dans un miroir qui une fois vue à l’endroit modifient un indice. L’utilisation d’un déguisement qui fait prendre au lecteur un personnage pour un autre, voir, un homme qui se déguise en femme ou l’inverse…
cordialement Camille

Les lieux

Les lieux et les endroits sont le théâtre et les témoins des évènements constituent un élément important dans l’histoire. Ils jouent un rôle crucial en addition des personnages.
Vous devez mettre des détails sur les lieux ou les endroits qui sollicitent les sens du lecteur. Créez une ambiance particulière pour chaque lieu
Essayez de créer des endroits surprenants et hors du commun (exemple : une bibliothèque bruyante, …)
Résistez à l’envie de débuter votre livre par la description d’un lieu ou d’un endroit, même si cela a une place importante dans l’histoire
Changez fréquemment de lieu ou d’endroit pour les scènes de l’histoire est plus intéressant pour le lecteur que de rester toujours au même endroit. Si vos personnages restent toujours au même endroit, veuillez à ce que cela serve l’attrait et l’intérêt de l’histoire.
cordialement Camille

seul

comment attirer les jeunes, sinon en leur déclarant qu’ils sont exceptionnels, qu’il n’y a pas de différence entre eux qu’ils soient de droite ou de gauche, qu’ils sont l’essence d’un avenir plus juste. Les discours nébuleux contribuent souvent à développer des passions irrationnelles, et, l’histoire nous a appris que mettre la jeunesse en marche au pas cadencé peut être une façon de la faire avancer et de la manipuler.
La propagande formatera t’elle cette jeunesse en une force puissante? Le culte de la personnalité parviendra t’il à s’installer dans la société sans faire de vagues?
L’important pour l’homme seul, conscient de ces dérapages, c’est d’agir en conformité avec sa conscience, et de faire sa part pour éviter le pire, même si c’est infime. Quand chacun fait sa part, tout devient possible pour contribuer à atteindre le meilleur pour tous.
cordialement Camille

dialogue et narration

Essayez de solliciter au moins 3 sens du lecteur à chaque chapitre. C’est ce qui fait la différence entre être un simple spectateur et vivre la situation avec les personnages. Essayez de solliciter les 5 sens autant que possible.
Les dialogues doivent divertir, informer, rendre la lecture confortable, et sonner vrais. Narration et dialogue semblent être opposés et pourtant ce sont 2 choses complémentaires. L’une ne va pas sans l’autre. Si le dialogue a pour objectif de mettre le lecteur au contact des personnages, la narration aide surtout à la compréhension de ce qui est raconté. Les dialogues doivent divertir, informer, rendre la lecture confortable, et sonner vrais
La voix narrative doit bien convenir à votre lecteur cible (exemple : évitez un langage « jeune » si votre roman est destiné aux adultes)
La narration à la première personne offre toujours un point de vue limité à ce que le personnage sait et voit. En utilisant un narrateur omniscient, prenez garde à ne pas semer la confusion chez le lecteur en relatant trop d’évènements à la fois, ou en « passant » trop vite et trop souvent d’un personnage à un autre.
cordialement Camille