le pouvoir par le récit

Durant l’élection présidentielle nous avons assisté à une bataille d’histoires et non à un débat sur des idées. L’avenir de la France a dépendu de la capacité des citoyens français à choisir les bonnes histoires…

Fabriquer des histoires afin de conquérir le pouvoir puis de l’exercer, prendre en charge leur diffusion virale pour créer un horizon d’attente dans lequel elles vont prendre consistance en manipulant les conditions socio-techniques de leur diffusion et de leur interprétation dans la société est une tentation.

Le danger c’est que le pouvoir éxécutif devienne un pouvoir de coordination des flux d’informations, avec un contrôle centralisé de la politique d’information, un pouvoir d’influence directe et indirecte sur les médias, et, une mobilisation du soutien public aux initiatives présidentielles.

Les citoyens inondés par le spectacle symbolique de la politique, deviendraient incapables de juger les leaders et le bien-fondé de leurs politiques.
cordialement Camille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s