L’aventure

La structure d’une aventure ressemble à celle d’une quête, mais avec des différences : là où la quête concernait un personnage et était autant spirituelle que physique, l’aventure concerne surtout le voyage en lui-même (que l’on choisira exotique et dépaysant).
Le protagoniste n’est pas changé par son voyage, l’intrigue ne délivre pas de messages sur la nature du monde et la condition humaine.

— Acte un : le personnage part chercher quelque chose, il rencontre trois obstacles, qu’il ne parvient pas surmonter, et se retrouve dans une situation désespérée (qui s’apparente à la mort), ce qui le force à chercher des réponses à ses problèmes.

— Acte deux : les péripéties. Que va-t-il arriver au personnage ? À nouveau, la structure est similaire à celle de la quête, mais l’accent est mis sur l’aventure, qui doit être dépaysante, doit permettre au lecteur de s’évader. Les péripéties doivent s’enchaîner avec une certaine logique. Une aventure ne marche que si l’on y croit, apporter un soin particulier aux détails qui vont rendre l’univers et les péripéties réalistes.

— Acte trois : le retour et la conclusion, moins développés que dans une intrigue de type « quête ».
cordialement Camille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s