fiction et émotion

Votre lecteur lit votre fiction parce que vous lui fournissez une expérience émotionnelle puissante. Si vous écrivez un roman (par exemple une idylle), vous devez créer chez votre lecteur l’illusion qu’il tombe amoureux lui-même. Si vous écrivez un thriller, vous devez créer chez votre lecteur l’illusion qu’il est en danger mortel et a seulement la chance la plus minuscule de sauver sa vie (et toute l’humanité…). Si vous écrivez un rêve (une fantaisie), vous devez créer chez votre lecteur l’illusion qu’il est en réalité dans un autre monde où tout est différent et merveilleux et magique. Etc. pour tous les autres genres.
Si vous échouez à créer ces émotions chez votre lecteur, vous aurez échoué. Si vous créez ces émotions chez votre lecteur, vous aurez réussi. Plus et mieux vous créez l’expérience émotionnelle désirée chez votre lecteur, mieux sera votre fiction. La satisfaction lorsque vous écrivez n’arrive que lorsque vous avez réussi à créer une expérience émotionnelle la plus complète possible pour votre lecteur.
cordialement Camille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s