les lapins sortent du chapeau

Les univers façon stephen king ont la vogue, une histoire qui se déroule dans un univers normal qui bifurque à la fin du récit sur quelque chose qui sort du chapeau et qui n’a plus rien à voir avec l’univers du départ mais qui est une fiction surnaturelle qui tend à expliquer tout ce qui était un peu mystérieux dans le récit…

Je n’aime pas ces fins qui sortent du chapeau même si elles sont porteuses de grandes ventes, elles me laissent toujours l’impression d’un abus de confiance, conséquence d’un solide plan marketing.

En réalité, la science fiction n’est pas à mon goût, même quand elle s’applique à entrainer le lecteur dans un délire à partir de choses de tous les jours agrémentées de mystères qui s’expliquent à partir de la fiction finale.

Je reproche à ces romans de ne pas s’appeler roman de science fiction ce qui fait que je me fais parfois piéger et que j’en achète, je les lis, et lorsque j’arrive à la phase de délire je suis furieux de m’être fait piéger mais, heureusement je m’applique à me rappeler le nom de l’auteur pour l’éviter. J’ai ainsi lu deux livres dans ce genre le mois dernier.
cordialement Camille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s