l’affaire d’un coup de coeur

J’étais au marché du dimanche de Trouville sur mer en Normandie, il se mit à pleuvoir et je me réfugiais sous les parapluies de l’étalage d’un bouquiniste. Je remarquais à côté de moi un monsieur dans la cinquantaine. La peau de son visage était colorée en rouge causée par une dilatation des vaisseaux capillaires, il choisissait une dizaine de livres, ni en fonction du titre ni du nom de l’auteur mais de leur format et de leur état.
Je lui adressais avec courtoisie une phrase du genre :
– Vous êtes un gros lecteur
– Non me répondit-il je rêve de lire, mais je n’ai pas le temps, j’achète pour lire lorsque je serai à la retraite…
Je me demandais quel genre d’histoire je pourrai écrire à partir de ce personnage qui ne lirait sans doute jamais les livres qu’il achetait, n’ayant pas pris l’habitude de lire.
J’avais mon « héros » son teint couperosé m’incitait à le faire fréquenter assidument les débits de boissons, je l’imaginais célibataire. L’obstacle qu’il avait à franchir pour devenir le lecteur qu’il rêvait d’être était la boisson.
Mais, un jour il rencontre une jeune femme dont il tombe éperdument amoureux et par amour il va arrêter le bistrot et va avoir le temps de lire…
cordialement Camille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s