Quête ou exil

Qu’est-ce qu’un récit de voyage ? Tantôt récit de quête ou d’exil, de découverte ou de commémoration, tantôt voyage au long cours, narration s’improvisant sur la route ou recomposition du souvenir, le récit de voyage, semble fait de bribes, d’impressions, de descriptions et de disgressions.

croisades, pèlerinages, missions diplomatiques et commerce ont poussé les hommes sur les chemins, sans qu’ils aient d’abord éprouvé le besoin de relater leurs aventures.

Puis, les récits des voyageurs épousent et soutiennent les systèmes de pensée de chaque époque, faisant apparaître ici et là des écarts que les successeurs pourront combler.

Le récit de voyage présente nécessairement une succession de lieux. Naturellement, certaines destinations sont privilégiées.

Avec Tocqueville, l’Amérique, qui, au XVIIIe siècle, représentait la nature originelle, devient un symbole de l’avenir.

La Russie, médiévale pour le romantique marquis de Custine, aura, pour Gide, l’attrait d’une utopie futuriste.

Auparavant, cette fonction d’anticipation était dévolue à la Hollande, fréquentée par les philosophes des Lumières.

L’Extrême-Orient, est, pour les poètes du XXe siècle, une terre de prédilection mystérieuse qui inspire « un voyage au fond de soi » chez Segalen, « un regard de miroir » chez Michaux.

Cependant, s’il est un espace qui attire les écrivains français, c’est l’Orient. Le Levant, qui porte en lui une tradition diplomatique et commerciale, change de nom pour devenir un lieu de création. L’Orient aux contours indécis intéresse parce qu’il rassemble toutes les strates de l’histoire religieuse, faisant s’y côtoyer juifs, chrétiens et musulmans.

La Renaissance a découvert la campagne. Les marcheurs du XIXe siècle, eux, débusquent des sites pittoresques, remarquables par les beaux effets que procure la perspective. Les confins, forêt, mer, montagne ou désert, représentent un espace initiatique…
cordialement Camille

Publicités

2 réflexions au sujet de « Quête ou exil »

  1. Nicolas Bouvier absolument et son prédécesseur sur la meme route vers l’Orient : Ella Maillart. Elle a aussi écrit des récits de ses voyages en bateau en mer etc… A lire absolument aussi.

    • merci Michusa pour ce complément. Je vais chercher les récits des voyages en bateau de Ella Maillart, j’espère seulement qu’on les trouve en numérique. Je n’en ai lu aucun, personne n’est parfait.
      amicalement Camille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s