il y a de part le monde

Il y a de part le monde de plus en plus de communautés qui refusent le système actuel. Ils disent non, non pas, au progrès, mais aux dictats financiers et aux contraintes qu’il impose. Je regardais il y a quelques temps une émission sur le brésil sur une communauté qui vivait dans une ile et qui refusait de vendre son sol à des investisseurs qui pourtant leur faisaient un pont d’or.
Leur argument était simple : on leur vend nos terres, on devient leur employé, on ne sait plus ou habiter… Ils n’aspiraient pas à la fortune mais au bonheur.
Ces gens étaient une communauté de pécheurs qui communiquaient bien entre eux et vivaient modestement de la pêche, mais qui étaient libres dans leur univers. Ils avaient même capté une source qui fournissait l’électricité à tout leur village. Ils étaient en bonne santé, avec une espérance de vie normale. Les enfants en bas âge n’avaient pas besoin d’être surveillés et allaient et venaient dans le village et sur la plage loin des dangers de la civilisation…
cordialement Camille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s