Le travail bien fait

On trouve dans certaines formations professionnelles ces notions de travail bien fait. Les élèves qui suivent ces formations sont beaucoup plus motivés par la réussite de leur travail que par la rémunération qu’il pourront obtenir une fois leur formation achevée.
Dans un passé encore récent il en était ainsi dans toutes les professions, le boulanger avait à coeur de faire du bon pain, le pâtissier de la bonne pâtisserie…
Aujourd’hui à l’heure où l’Amérique envahit de plus en plus notre société et où des médias irresponsables mettent entre autres en avant la télé-réalité et où des gens jeunes, ni instruits, ni intelligents, incolores inodores et sans saveur, perçoivent des sommes importantes pour leurs participations, le savoir faire et le travail bien fait deviennent risibles et ringuards. Je le regrette personnellement, mais c’est ainsi.
Je crois que cette disparition de la valeur du travail bien fait entraine des frustrations chez les jeunes qui n’ont plus rien pour se raccrocher et qui pêtent de plus en plus les plombs.
Dans l’écriture comme dans toute activité, il y a des règles et l’on peut progresser en permanence pour devenir meilleur.
Quel est l’objectif du personnage principal de la scène, que voit il, que risque t’il de se passer, anticipe t’il en vue d’un conflit éventuel, cela va t’il entrainer une catastrophe? Comment va t’il réagir, quelle solution sera la moins mauvaise, quelle décision va t’il prendre, quel nouvel objectif va t’il choisir…
cordialement Camille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s