votre auditoire

Pensez à votre auditoire. Si vous travaillez sur votre livre, essayez d’écrire avec un lecteur spécifique à l’esprit.
Y a t-il quelque chose que vous pouvez inclure dans le texte qui vous donnerait un angle de commercialisation (par exemple mentionner un restaurant, une école, un événement ou quartier)? Même si votre livre est déjà publié, une stratégie utile est de penser à vos lecteurs cibles comme des personnes réelles. Je veux dire de vraies personnes, avec des noms des emplois et des loisirs…

  1. Identifiez votre public : Qui est il ? Que fait-il ? Que veut-il faire avant de prendre sa retraite ? à quoi rêve t-il la nuit ? Quelle est la chose qu’il n’a jamais pu faire lorsqu’il était un enfant? Quel est son poisson favori ? …
  1. 2. Comprenez votre public : Qu’est ce qui pourrait motiver votre lecteur type pour qu’il ait envie de lire votre livre ? Dans quel endroit passe t-il des vacances? Comment planifie t- il ses vacances ?
  2. Cordialement Camille
Publicités

la reécriture

Reécrire est un travail fastidieux et qui demande du temps. Notre capacité de concentration est limitée, alors pour réécrire utilisons de petites tranches de temps.

Je vous affirme que des petits instants que l’on multiplie sont suffisant pour reécrire un roman sans se prendre la tête. j’ai écris un ouvrage complet sur le sujet : « les secrets de la réécriture d’un roman » par Camille saintonge, qui se focalise sur les différentes phases du processus d’écriture.

à titre d’exemple, Commençons par le début de l’histoire.
Un récit, c’est l’histoire d’un personnage principal qui a un problème et qui se lance dans une aventure avec des enjeux important. Vérifiez que vous avez vous tout cela ?
Le personnage principal, quel genre de personne est-ce? dans quelle situation impossible est-il en train de se lancer, que fait il pour résoudre son problème, qu’a t’il à perdre si il ne réussit pas

L’action est le déclencheur de l’émotion et l’émotion le déclencheur de l’action. Avez vous bien marié ces deux éléments?
L’action nous montre l’histoire, l’émotion fait avancer l’histoire.

Commencez avec votre personnage principal et posez vous ces questions :
Quel évènement commence mon histoire :
Qu’est-ce que cela fait ressentir à mon personnage principal :
Alors il fait :
Mais cette action entraine quelqu’un d’autre à faire :
Ceci fait ressentir à mon personnage principal :
Alors mon personnage principal fait :

Représentez vous le personnage principal de votre histoire avant la première page de votre roman, quels sont ses défauts, comment ces défauts ont ils pu donner le coup d’envoi à votre histoire et comment ses valeurs personnelles ont elles servi à construire l’intrigue et les scènes…
Cordialement Camille

10 minutes pour un roman

Écrire par tranche de 10 minutes, peut vous paraître un laps de temps très court pour écrire un roman. Pourtant vous vous apercevrez que c’est suffisant.

Pensez que John Grisham lorsqu’il était avocat à écrit plusieurs romans à succès et à gros tirage en ne consacrant à son projet d’écriture que 30 minutes chaque jour. Il arrivait à son travail 30 minutes avant l’heure, et il consacrait ces 30 minutes à écrire.

Faites l’expérience et à la fin de ces 10 minutes regardez ce que vous avez réalisé. Vous vous apercevrez que bien que vous y ayez consacré peu de temps, vous avez avancé dans votre histoire.

Ne retournez pas en arrière ne cherchez pas à améliorer ce que vous avez écrit. Faites quelque chose d’autre. Et lorsque vous aurez encore 10 minutes à consacrer à vos travaux d’écriture, poursuivez votre tâche.

Ainsi par tranche de 10 minutes vous allez avancer et écrire le premier jet de votre roman. Pour parvenir à atteindre votre objectif il vous faudra simplement organiser un découpage de votre projet pour que chaque étape que vous vous fixerez ne dépasse pas les 10 minutes.

De plus, très vite vous constaterez que le nombre de mots que vous écrivez pendant ces 10 minutes augmentera régulièrement.

J’ai moi même fait cette expérience plusieurs fois au cours de courtes traversées à la voile, car, lire et écrire sur un petit voilier habitable de dix à douze mètres est une activité qui par mauvais temps peut très vite vous donner le mal de mer et vous décourager. Il est donc nécessaire de ne pas y consacrer trop de temps d’affilée quand les éléments ont décidé de vous compliquer la vie.
Cordialement Camille

le coeur du roman

Il y a trois aspects importants dans une histoire, le moment où le héros se remet en question, c’est le point central du roman.
La psychologie de la préhistoire ou le passé de votre héros va lui permettre de se remettre en question et la transformation du héros qui intervient à la fin.

Car, un roman c’est l’histoire d’un personnage principal qui vit des aventures qui vont le transformer, qui vont en faire quelqu’un d’autre à la fin de l’histoire. Toutes les épreuves qu’il traverse n’ont qu’un seul but le faire évoluer.

Si vous gardez présent à l’esprit ces trois aspects lorsque vous écrivez vos scènes, vous ne vous éloignerez pas de l’objectif de votre roman : raconter l’histoire d’une transformation. Vous franchirez avec succès les différentes étapes qui vous conduiront du début à la fin de votre récit.

L’on dit souvent qu’il est important de connaitre la fin de son histoire avant de commencer à l’écrire, c’est sans doute vrai, mais si vous savez pourquoi votre héros change et à quel moment il change, le cheminement qu’il doit effectuer pour arriver à la fin de l’histoire s’en trouvera grandement facilité.
voir dans « comment réussir son roman en 10 étapes simples » 14 scènes indispensables dans un roman.
cordialement Camille

le récit de voyage

Le récit de voyage est quelque chose d’un peu particulier. Souvent lorsque quelqu’un fait un récit de voyage, il commence par aujourd’hui nous nous sommes levé à six heures pour prendre le bus pour aller visiter les ruines de machin… la plupart du temps il évoque un trajet pas à pas des horaires etc.

Arrivé sur les lieux, l’endroit est magnifique imposant etc. Mais quel intérêt cela offre t’il pour le lecteur qui peut trouver des trajets et des descriptions pertinentes dans n’importe quel Guide touristique?

Ce qui au contraire intéresse un lecteur c’est que vous brossiez un tableau des lieux comme vous, vous l’avez vécu, l’émotion qu’à suscité l’endroit pour vous, la réflexion qu’il vous a inspiré, pourquoi vous ne regrettez pas d’être venu… Ce sont les mille et un détails que l’on ne trouve dans aucun guide, et qui vous ont surpris.

En un mot, vos sensations, des odeurs, des couleurs, des hommes et des femmes de l’endroit… Tout ce qui fait que vous avez aimé ou détesté, l’atmosphère, l’ambiance, pourquoi vous reviendrez… Faites regretter à votre lecteur de ne pas être venu avec vous… qu’avez vous mangé, bu, comment s’habillent les locaux, à quoi ressemblent t’ils? sont ils tristes ou joviaux, que font-ils, comment vivent-ils, pourquoi viennent ils dans cet endroit? qu’est ce que cela évoque pour eux? avez-vous acheté un souvenir de l’endroit, qu’est ce que c’était, pourquoi ça et pas autre chose… que vous reste t’il comme souvenir de votre visite?
cordialement Camille

La transformation

C’est au milieu de votre roman, entre la partie 2A et la partie 2B (deuxième quart et troisième quart de votre roman) que vous pouvez formuler la préhistoire de votre récit. Votre personnage principal doit à partir de ce moment changer fondamentalement et devenir différent.

Bien sur votre personnage principal peut passer d’un point positif à un point négatif, c’est le cas de mickaël Corleone dans le parrain, mais si vous savez quelle transformation vous allez lui octroyer, vous pouvez vous en servir comme d’un tremplin pour écrire la psychologie de votre préhistoire. Cette façon de faire apportera à votre récit plus de puissance et le lecteur s’en rendra compte.

Mais cette transformation doit être mises en images, c’est un moment que l’on pourrait voir si il agissait d’un film. Ce peut être un dialogue, comme dans « Casablanca » lorsque Rick explique à Ilsa pourquoi il ne peut pas partir avec elle et pourquoi elle doit partir avec son mari et un peu plus loin lorsqu’il met sa vie en jeu pour permettre à Ilsa et à son mari de partir…

Cette transformation est un changement et il a besoin d’être prouvé. Ce changement implique une réalisation intérieure, mais, qui doit être mise en images.

Il est indispensable de bien réfléchir aux actions nécessaires pour prouver qu’une transformation a eu lieu. Il ne vous restera plus qu’à inclure quelque chose au sujet de cette partie visuelle dans le premier quart de votre roman.
cordialement Camille

comment réussir son roman en dix étapes simples

Durant ces dix sept jours je n’avais pas mon ordinateur, mais, j’avais des dossiers et un crayon pour écrire. J’en ai profité pour coucher sur le papier un guide pratique destiné à tous ceux et à toutes celles qui veulent écrire un roman et ne savent pas par où commencer ou qui, ont commencé à écrire leur roman mais ne l’ont pas terminé.

Chaque auteur a sa méthode et il y a donc autant de façons que d’auteurs. Il n’y a pas de bonnes et de mauvaises méthodes pour réussir votre roman, il y a seulement celle qui fonctionne pour vous.

La méthode « comment réussir son roman en dix étapes simples » que j’ai couchée sur le papier entre le tangage et le rouli est unique, elle est le fruit de seize années d’expériences. Durant cette période, J’ai fouillé le net à la recherche de méthodes, de conseils, j’ai lu une quantité énormes d’ouvrages, j’ai rencontré et interviewé des auteurs et j’ai écris vingt cinq romans.

Ma méthode « comment réussir son roman en dix étapes simples » a un seul objectif : vous fournir les outils pour trouver la méthode qui fonctionne pour vous et vous permettre de réussir votre roman.
sur Amazon en Juillet en format numérique et en édition papier début septembre.
cordialement Camille
copyrightcamillesaintongeparis2016