exploit

On ne retient des grands exploits de préférence que l’instant pittoresque : César passant le Rubicon, Napoléon au pont d’Arcole …

L’inconvénient c’est que cette façon de faire laisse dans l’ombre la phase de préparation, tous les évènements, efforts, combats que l’auteur de l’exploit a du mener pour être en mesure de réaliser son exploit.

Représenter le héros au moment du triomphe peut séduire le peintre ou le poète mais en réalité la victoire ne se situe pas là, c’est souvent un évènement, une action mineure, un fait marginal qui a demandé le plus d’effort et dont le résultat a décidé de la suite. Mais, il faut s’intéresser à ce passé oublié à l’addition des échecs jusqu’à la première réussite qui en a entrainé beaucoup d’autres pour comprendre un exploit et l’apprécier à sa juste valeur et comprendre la persévérance dont l’auteur a du faire preuve.
Cordialement Camille

Publicités

Des épices au pétrole

Le moyen âge est caractérisé par la course aux épices. Les ambitions des souverains de cette époque vise à trouver des routes pour se procurer les épices que tous convoitent sans avoir à payer aux intermédiaires musulmans des sommes astronomiques.

Le poivre se vend au grain… et le commerce des épices est des plus lucratifs. Qu’importent les pertes humaines, un navire sur cinq qui revient au port trois ans après son départ suffit non seulement à amortir la mise mais laisse un profit juteux.

L’histoire est une leçon, elle éclaire le présent et l’avenir. Lorsque la première croisade entre 1096 et 1099 est lancée pour rétablir la chrétienté en orient. Il s’agit seulement de contrôler la route des épices et les fabuleux bénéfices qu’elles représentent. Le mensonge se poursuivra longtemps et des hommes périront au nom du christ pour le contrôle des épices à leur insu.

Le pétrole reste aujourd’hui une source importante de profits qui se tarit, mais qui lui aussi à engendré et engendre encore bien des conflits et des morts pour son contrôle. Quel produit suffisamment lucratif va le remplacer demain ?
Cordialement Camille

Permis de Conduire

Indispensable de nos jours le permis de conduire est devenu au cours des années de plus en plus cher. Improbable de l’obtenir du premier coup, non pas parce que les jeunes gens ne savent pas conduire, mais parce que c’est un petit commerce lucratif pour les auto-écoles.

Il revient en moyenne à 3000€ ce qui est trop, beaucoup trop pour des jeunes gens qui la plupart du temps ne sont pas encore dans la vie active. Alors que l’on devrait pouvoir l’obtenir après un an de conduite accompagnée automatiquement suivi d’une période de mise à l’épreuve de 6 mois. L’auto-école étant utile seulement pour le code de la route.

De plus avoir une date de passage d’examen n’est pas évident, il faut souvent attendre plusieurs mois ce qui n’est pas l’idéal.
Cordialement Camille

L’imposture

L’imposture, c’est ce qui caractérise la société d’aujourd’hui. Des élus motivés pour se maintenir au pouvoir, avec des avantages importants, installés dans la facilité, hors de la réalité et bien loin de ce que vivent les Français au quotidien.

Ils sont nombreux, disposent de véhicules avec chauffeurs … Pourquoi ne pas s’aligner sur les autres pays de la communauté? Ne peuvent-ils pas pour leurs déplacements utiliser à leurs frais leurs véhicules personnels? On économiserait les voitures leur entretien, chauffeurs etc…

Goutte d’eau dans la cascade des abus en tout genre, mais ce serait bien si ils faisaient leur part.

Peut-être que l’on pourrait se contenter d’un député par département? Là encore économie non négligeable, on pourrait également plafonner leurs frais…

Je crois que en ce qui concerne les élus il y a de nombreuses économies à réaliser, et cela peut être décidé et réalisé par les élus eux mêmes…
Cordialement Camille

Jardins publics

Toutes les nuances de vert, de jaune de rouge… Quelle superbe palette dans les couleurs de l’automne. Il ne fait pas encore froid, mais il ne fait plus chaud non plus, les feuilles tombent sur le sol dans les parcs, les promeneurs sont moins nombreux sur les bancs.

Les bandes de vendeurs de drogue se remarquent de plus en plus pour les promeneurs. Seules les forces de police paraissent ne pas les voir. Il faut dire qu’elles leur ont abandonné le terrain depuis bien longtemps, plus préoccupées par la verbalisation des voitures, petit commerce oblige.

À cela il faut rajouter les groupes de désoeuvrés en tout genre, ils viennent de plus en plus nombreux de pays variés, et, canettes de bière en main ils passent leurs journées sur les bancs. Peut-être également la nuit … laissant canettes vides et déchets variés à même le sol à un mètre ou deux d’une poubelle qui reste vide.

Les parcs ne sont pratiquement plus utilisables par monsieur tout le monde.
Cordialement Camille

restons français

Si comme moi vous en avez assez de ces publicités que les annonceurs prononcent à l’anglaise etc… Évitez d’acheter ces produits. En France on parle français et a se prononce A et pas E…

Dernièrement je me faisais reprendre par un âne parce que je prononçais un mot français en français. La mode veut que la table devienne une tébole… mode que je réprouve énergiquement et que je crois réservée aux ignorants qui veulent avoir l’air de savoir (les plus nombreux tristement).

Restons français tant que nous le pouvons encore. Je précise que mon anglais est courant et que je possède plus de vocabulaire dans cette langue que la plus grande part des américains qui ne s’expriment avec guère plus de 500 mots…
Cordialement Camille

bombard

C’est en octobre 1952 qu’Alain Bombard part des iles canaries pour une traversée de l’atlantique sur un radeau. Il emporte avec lui ni eau ni vivre.

Son objectif : prouver que l’on peut survivre à un naufrage en mer en se nourrissant de poissons et en buvant de l’eau de mer.

Cette expérience sera un succès, il atteindra la Barbade trois mois après son départ des canaries.

Il a 28 ans et est médecin lorsqu’il se lance dans cette aventure qui tristement n’intéresse plus personne aujourd’hui et qui pourtant permet à de nombreux naufragés de survivre grace au matériel de sauvetage qu’elle a permis d’imposer sur tous les navires en remplaçant les chaloupes par des pneumatiques.
Cordialement Camille