résumé 2ème partie

Partie 2 sur 2: Écrire votre résumé

  1. 1- Organisez vos notes.
  2. La partie la plus difficile, lire le livre, est déjà finie ! Si vous avez pris toutes vos notes, vous êtes prêt à écrire le résumé. Vous devrez organiser vos notes en fonction de la chronologie de l’histoire. Regardez où commence et où se termine l’histoire et comment le personnage principal évolue entre les deux.
    • Pour une histoire telle que l’Odyssée, vous devrez regarder comment Ulysse en est arrivé à perdre tous ses hommes et à atterrir sur l’île Calypso pour combattre tous les soupirants et convaincre Pénélope de son identité.
    • Pour une petite histoire comme le Petit Chaperon Rouge, vous devrez regarder pourquoi le petit chaperon rouge va dans les bois, comment la petite fille en est venue à avoir peur d’être mangée et comment elle a été sauvée.
    • 2 – Écrivez le résumé.
    • Cela sera très facile, à présent que vous avez mis toutes vos notes dans le bon ordre. Tout ce que vous avez à faire est d’écrire un court paragraphe qui aborde tous les points essentiels tels que vous les avez dans vos notes : qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Pourquoi ? Vérifiez qu’il inclut également le titre de l’histoire et le nom de l’auteur.
    • Vérifiez que vous vous concentrez uniquement sur l’essentiel de l’histoire.
    • Ne faites pas de citations de l’histoire elle-même. Vous ne devez pas réécrire des conversations de l’histoire dans votre résumé.
    • 3 – Cherchez des exemples de résumés.
  1. Il est beaucoup plus facile d’écrire quelque chose si vous avez consulté auparavant quelques exemples et que vous avez une idée du type de langage à utiliser, ainsi que de la façon dont on peut aborder tous les éléments dans un texte court et cohérent.
    • « L’Odyssée », raconte l’histoire d’un héros grec, Ulysse et de son voyage de 10 ans pour revenir sur l’île d’Ithaque où sa femme, Pénélope et son fils, Télémaque, l’attendent. Ulysse est d’abord emprisonné par la nymphe Calypso jusqu’à ce que les Dieux grecs la forcent à le libérer. Le Dieu Poséidon, qui nourrit une rancune vers Ulysse pour avoir rendu aveugle son fils le Cyclope au cours de l’un de ses précédents voyages, essaie de faire échouer son navire, mais il est stoppé par la déesse Athéna. Ulysse atterrit à Scheria, chez les Phéaciens, où il est enfin en sécurité et où on lui demande de raconter son voyage. Ulysse raconte toutes les aventures qui lui sont arrivées avec son équipage, son passage sur la terre des Lotophages, son affrontement avec le cyclope Polyphème, son aventure avec Circé, les sirènes enchanteresses, le royaume d’Hadès et son combat avec Scylla, le monstre des mers. Les Phéaciens le ramènent à Ithaque, où il entre dans le royaume déguisé en mendiant. Dans le royaume, Ulysse étant supposé mort, les prétendants ont tenté de tuer son fils et de convaincre Pénélope de choisir l’un d’eux. Pénélope, pensant qu’Ulysse est toujours en vie, a refusé. Elle tisse un suaire qu’elle défait au fur et à mesure pour retarder le moment de choisir un prétendant. Lorsqu’Ulysse s’aperçoit de la situation, il massacre tous les prétendants et retrouve sa famille.
    • Ce résumé couvre les principaux évènements de l’histoire à résumer. Celui-ci doit être bref et se concentrer uniquement sur les personnages les plus importants, comme Ulysse, Pénélope, les Dieux, etc.
    • 4 – Relisez votre résumé.
    • Vérifiez qu’il n’y a pas de fautes d’orthographe, que les évènements sont dans le bon ordre et que vous avez correctement écrit le nom des lieux et des personnages. Il est préférable de demander à un ami de jeter un œil afin de vérifier que vous n’avez rien oublié. Lorsque vous avez relu, le résumé est enfin terminé !

        cordialement Camille

juillet aout

Le blog continue durant les vacances, mais plus lentement et avec des humeurs des états d’âme, des petites histoires et des anecdotes pour vous distraire, plus des éléments pratiques comme celui-ci : comment faire un résumé

1ère Partie sur 2
Retenez l’idée centrale du livre que vous lisez : exemples
l’idée centrale raconte comment le pouvoir de l’argent est une force maléfique ou comment les actions d’une personne insignifiante peuvent changer le monde.

Prenez des notes.
Vous devrez prendre des notes au fur et à mesure de votre lecture, de façon à vous y référer lorsque vous serez prêt à commencer le résumé. Cherchez les « qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Pourquoi ? » qui vous donneront les bases à aborder dans votre résumé.

Trouvez les personnages principaux.
Vous devrez savoir de quoi et de qui parle l’histoire et vous devrez aussi déterminer quels personnages ne sont pas importants dans le récit. Si vous lisez une histoire qui contient énormément de personnages, vous ne devrez pas faire apparaître chaque personnage.

  • Une histoire telle que « Le petit chaperon rouge » est facile à résumer, car vous avez seulement quelques personnages : le petit chaperon rouge, sa grand-mère, le loup et le bûcheron.

Retenez le lieu.
Il s’agit de l’endroit où les évènements se produisent. Cela peut être compliqué à faire apparaître si l’histoire que vous lisez se déroule dans plusieurs lieux différents. Si c’est le cas, vous devrez être plus large.

  • l’exemple d’Harry Potter : les principales actions se déroulent à Hogwarts, donc vous pourrez écrire quelque chose comme « l’école des sorciers de Hogwarts au Royaume-Uni ».
  • Pour une histoire comme Le seigneur des anneaux, qui se déroule sur de larges espaces du territoire, vous pouvez mentionner que ça se passe dans la Terre du Milieu, puis noter quelques lieux importants comment la Comté, le Mordor et le Gondor.
  • Notez l’élément perturbateur de l’histoire.

Il s’agit du principal problème auquel les personnages vont devoir faire face. Mais il ne s’agit pas nécessairement d’un méchant.

  • ◦ Si vous résumez par exemple l’Odyssée, l’élément perturbateur arrive lorsque Ulysse tente de rentrer à Ithaque. Toute l’histoire est guidée par ce désir de revenir dans son royaume, malgré tous les obstacles qui se dressent sur sa route.

Notez les principaux évènements du déroulement de l’histoire.
Ce sont les parties les plus importantes de l’histoire. Vous n’avez pas besoin de noter tout ce que fait un personnage. En fait, c’est exactement ce que vous ne devez pas faire ! Cherchez simplement les évènements en rapport avec l’élément perturbateur ou qui permettent de le résoudre.

  • Cela peut sembler plus facile pour une histoire plus courte telle que « Le petit chaperon rouge », mais vous devez quand même relever uniquement les moments les plus importants comme lorsque le petit chaperon rouge rencontre le loup, qu’il s’apprête à se faire dévorer, car il confond le loup avec sa grand-mère et l’apparition du bûcheron.

Notez la conclusion.
C’est le gros évènement qui répond à l’élément perturbateur de l’histoire et qui résout tous les problèmes. Même dans un livre qui fait partie d’une série, il y a généralement une sorte de conclusion.

  • Dans le petit chaperon rouge, la conclusion est l’apparition du bûcheron qui vient sauver la petite fille et sa grand-mère.

cordialement Camille

lectures

Je lis toute sorte de revues, sans chercher quelque chose en particulier. Mais, je suis plus attiré par les sujets qui abordent un thème qui peut durer dans le temps que par les publications éphémères qui parlent de l’actualité.

Pourtant, je feuillette les magazines que l’on dit people. On les trouve dans les salles d’attente et un peu partout pour occuper le chaland pendant les quelques minutes qu’il doit patienter.

La plupart du temps je ne sais pas qui sont les gens dont ils parlent ni ce qu’ils font, et je m’en moque. Tiré à des centaines de milliers d’exemplaires et vendu au prix d’un quotidien leur contenu n’est jamais à l’honneur de ceux qui réalisent ces publications et a toujours une odeur de caniveau. Mais manifestement la formule fonctionne et parait rentable puisqu’elle se poursuit. Vespasien avait raison : « pecunia non olet »

ce qui me surprend toujours c’est que si un titre a retenu mon attention et que je lis les lignes qui lui correspondent, le titre ne reflète jamais la vérité. Par exemple, j’ai un titre qui me vient à l’esprit : X interpellé par la police devant son épouse. En fait le personnage connu est en voiture et son véhicule est arrêté par la police pour un motif banal alors que le titre laissait supposer une affaire grave…
cordialement Camille

Pourquoi écrire des nouvelles

1. Ecrivez des nouvelles régulièrement
écrivez une nouvelle par mois. A la fin de l’année, vous en aurez écrit douze, et vous aurez une bonne idée de ce qui vous fait vibrer, des personnages que vous aimez faire exister dans vos textes. Un auteur écrit. Blog, nouvelles, romans…
Ecrivez tous les jours, au moins une heure.
2. Terminez les nouvelles que vous commencez
Le principal intérêt d’écrire une nouvelle c’est de vous habituer à terminer des textes.
Tous les auteurs ont dans leurs cartons des histoires commencées pour lesquelles ils ont perdu leur intérêt en cours de route.
Etre un auteur, c’est terminer ses textes. Les blocages, les doutes, sont le lot de toute personne qui se confronte à l’écriture et qui ne baisse pas les bras tant que le texte n’est pas fini.
3. Variez les sujets, les genres et les styles
Le format de la nouvelle la rend idéale pour expérimenter différents sujets d’écriture, différents personnages et styles d’écriture.
Vous pouvez écrire dans un genre que vous ne connaissez pas, juste pour le tester, juste pour voir ce qu’il peut donner. Vous devez finir le texte pour savoir si le terrain auquel vous venez de vous frotter a du sens pour vous.
4. Développez votre univers narratif
Faites revenir des personnages d’une nouvelle à l’autre, des décors. Vos nouvelles seront parfaites pour explorer votre univers narratif, pour vérifier votre intérêt pour cet univers avant de vous lancer dans un roman qui prendrait place dans cet univers.
L’intérêt de la nouvelle c’est qu’elle peut fonctionner sans une intrigue trop développée. Développez un personnage pendant quinze pages et ne vous souciez pas de l’histoire, un minimum de fil conducteur dramatique suffira à rendre votre nouvelle intéressante. Plus tard vous pourrez utiliser des passages de cette nouvelle dans un roman quand le personnage aura fait ses preuves.
cordialement Camille

écoutes, migrants

Les médias ne parlent plus que d’écoutes et de migrants, deux sujets qui offrent un intérêt limité.

Les écoutes, c’est le sujet numéro un et c’est amusant, car, quel pays n’écoute pas les autres? Ce qui serait intéressant ce serait de savoir ce que les américains ont appris, mais, du contenu il n’est pas question, alors cette révélation est un tuyau percé de peu d’intérêt.

Quant aux migrants, le problème n’est pas nouveau, et ils continueront à arriver. Les médias sont en train de faire du sujet un thème pour la campagne présidentielle en opposant les uns et les autres sans rien résoudre.
cordialement Camille

farniente, oisiveté

L’inactivité, le soleil, la mer, sont souvent associés aux vacances, pourtant nombreux sont ceux qui ne prennent pas de vacances, et, parmi ceux qui en prennent, beaucoup n’en profitent pas pour lézarder au soleil et ne rien faire, mais, au contraire ceux là ont un objectif et veulent profiter de ce temps disponible pour réaliser quelque chose.

La lecture chez certains prend une place plus importante à cette époque de l’année, cependant celui qui n’a pas l’habitude de lire sera vite fatigué après quelques pages et puis, le soleil qui calcine et fait transpirer n’est pas un moteur pour s’adonner à une activité même peu consommatrice d’énergie comme la lecture, il prédispose aux longues siestes y compris les « crapuleuses » aux flocs flocs que l’on attend pas et qui s’invitent à la fête.

C’est pourquoi, de plus en plus les 5 semaines de vacances raccourcissent et se ramènent à une semaine ou deux, non pas pour des raisons économiques mais parce que quelques jours au soleil à ne rien faire suffisent largement à la plupart d’entre nous qui préfèrent consacrer le reste de leur temps libre à faire quelque chose, et, pour cela ils choisissent des lieux tempérés où l’on ne ruisselle pas au moindre mouvement et ou le cerveau ne cuit pas mais est une source de réflexions et de créations.
cordialement Camille

vespasien

C’est en 79 après JC un 23 juin que l’empereur romain Vespasien mourut.

On lui doit le Colisée et la vespasienne. C’est L’empereur romain Vespasien, qui fit établir des urinoirs publics à Rome.

Il a étendu un impôt spécial qui touchait l’industrie et le commerce, à la collecte de l’urine, utilisée par les teinturiers pour préparer les étoffes avant de les mettre en couleur ou, quelquefois, pour dégraisser les laines, les étoffes, et ouvrages faits de laine, comme draps, ratines, serges, bas, bonnets, etc.

Moqué et raillé pour cet impôt, il aurait répondu aux rieurs : « L’argent n’a pas d’odeur » (« pecunia non olet »), phrase devenue proverbiale.
cordialement Camille