Monoroue et giroquelquechose

Monoroue et Giro quelque chose

Après un été calamiteux, nous sommes favorisés par une arrière-saison agréable et le« beau temps » nous apporte un air radouci, un soleil qui brille et une fin octobre qui ressemble À un printemps.

J’ai des envies de ces nouveaux moyens de transports urbains que sont les monoroues est les girondes.

J’ai essayé le Giro quelque chose, une minute suffit pour pouvoir l’utiliser, j’ai été enthousiasmé par la facilité avec laquelle on se déplace avec cet engin. Seul bémol, son encombrement, qui, bien que raisonnable et rentrant dans le coffre d’une voiture en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, reste malgré tout trop important pour un usage pratique, comme, pénétrer dans un magasin où s’installer dans un restaurant…

Reste le monoroue qui lui est réellement transportable partout et, n’occupe guère d’espace. Mais, combien de temps faut-il pour le maîtriser réellement? Là est la vraie question, et, il faut se maintenir en équilibre, ce qui, ne me semble ni évident ni inné.

J’ai hâte de pouvoir essayer cela et de me rendre compte par moi-même des possibilités qu’offre cet outil si l’on a un sac en bandoulière ou un sac à dos, enfin toutes ces petites choses que nous transportons régulièrement au quotidien où que nous allions…
Cordialement Camille

Fin de semaine

fin de semaine
La fin de semaine est une période particulière. Les familles qui disposent d’une résidence secondaire en profitent souvent pour y faire un tour.

C’est une façon de changer de rythme et d’habitude, d’oublier le temps d’une escapade brève les problèmes de la semaine écoulée.

D’autres choisissent de rester chez eux pour se reposer, mais eux aussi, modifient leur quotidien durant cette parenthèse.

Est ce à dire que nous avons besoin de changement ? Sans doute, car tout le monde évoque le lundi, son week-end et les mille et une choses galvanisantes qu’il a faites durant ces deux jours de fin de semaine.

Comme si les 5 autres jours de la semaine ne comptaient que comme une épine enfoncée dans le pied qu’il convenait de soigner pendant les deux jours restants.

Personnellement j’ai la chance d’avoir toujours choisi de ne faire que des choses qui me convenaient, aussi le week-end n’a jamais eu d’importance pour moi. Je ne regrette pas mes choix, qui me permettent, depuis toujours de m’épanouir.
Cordialement Camille

temps d’écriture

Temps d’écriture.
Faire un plan, cela implique plusieurs idées regroupées pour faire un ensemble. C’est une méthode pour travailler par bloc de temps.

Supposons que vous vouliez écrire un minimum 1500 mots, c’est-à-dire environ trois pages A4.

Combien d’idées allez-vous exploiter dans ces trois pages?

Tout dépend du sujet, et, de ce que vous voulez en dire. Combien de temps cela va-t-il vous prendre ? Si vous ne savez pas le temps que cela vous prendra, c’est l’une des premières choses que vous devez savoir :

Combien de mots êtes vous en mesure d’écrire et en combien de temps. Cette connaissance est essentielle pour vous entraîner à calibrer votre travail.
Comme le peintre qui s’entraîne à réaliser ses créations dans des formats différents, l’auteur, doit s’entraîner À développer ses idées dans des longueurs différentes et cela quelles que soient les idées.

Ainsi, vous pourrez établir des blocs de temps de travail par exemple de 25 minutes d’écriture intensive avec une pose de cinq minutes pour vous détendre.

L’intérêt de cette méthode est de vous permettre de mesurer votre production et ainsi de faire des progrès.

Si vous pouvez consacrer 1:00 par jour À l’écriture, et que, Durant cette période vous écrivez en deux blocs de temps 2000 mots, vous savez que l’écriture de 60 000 mots vous prendra 30 jours…
Cordialement Camille

Quatre mois

Quatre mois.
Bientôt deux années que j’ai commencé ce blog par hasard, pour voir. Il est temps de le faire évoluer. J’ai fait au cours de cette seconde année de très nombreuses expériences, brèves, mais qui m’ont apportées beaucoup de connaissances sur la façon dont mes visiteurs arrivaient.

Je n’ai utilisé aucune des règles marketing que je connaissais, je me suis contenté d’apporter à mes lectrices et lecteurs un contenu présenté discrètement et sans racolage aucun, avec, pour seul objectif de leur être utile.

Je me suis rendu compte que mon lectorat était composé À plus de 80 % d’auteurs et auteures, ce qui a été pour moi plutôt encourageant.

J’ai échangé par mail avec certains et certaines avec beaucoup de plaisir. Ce blog est devenu pour moi comme un réflexe. La première chose que je fais en prenant mon petit déjeuner le matin, vers les 6:00, c’est de prendre mon carnet pour y écrire un article ou deux suivant mon humeur et je vais continuer.
Camille Saintonge

Ces instants de bonheur

Le plaisir de faire ce que l’on veut et de vouloir ce que l’on fait, contribue largement à nous apporter de grands moments de bonheur.

Si il vous arrive de ne pas savoir ce que vous voulez, sachez au moins ce que vous ne voulez pas et quand à ce que vous n’aimez pas pourquoi ne pas le changer? à condition bien sur que le changement ne concerne pas les gens. Car les individus ne changent pas, jamais. Croire que les individus peuvent changer, c’est aller au devant de grandes désillusions et de désagréments importants.

Cherchez chaque jour à chaque instant à retrouvez vos rêves. C’est bon de rêver et de vivre ses rêves. C’est aussi le moyen de les réaliser en vous comportant maintenant comme si vous aviez déjà ce que vous voulez.

Ayez confiance en vous, les possibilités de l’auto-suggestion sont sans limites, et nos pensées ont tendances à se réaliser
Demandez et vous recevrez
cordialement Camille

Trois secrets d’écriture

Trois secrets d’écriture
Le plus grand secret de l’écriture c’est la réécriture. Elle permet de rajouter au texte déjà écrit tout ce que l’on avait oublié ou traité trop rapidement. Le premier jet est pour les idées, l’intrigue est élaborée, le cheminement est réalisé, on sait qui est qui, qui fait quoi et pourquoi. Pour faire bref le récit est ficelé.

La réécriture va permettre d’habiller le récit. J’ai sur ce blog écrit un article sur comment écrire une scène, ce papier peut servir de check liste pour vérifier que l’on a bien mis tout ce qui était nécessaire au lecteur pour qu’il puisse rentrer dans l’histoire.

Le second secret est le calibrage. Il est impératif lorsque l’on écrit un chapitre de savoir combien de mots il va comporter. Suivant que l’on a à dire la longueur du texte à écrire va moduler le contenu.

Le troisième secret enfin est la régularité du travail et le nombre de mots que l’on est en mesure d’écrire chaque jour. Cette régularité que l’on appelle une routine est une habitude qui permet d’arriver au bout de son récit sans découragement mais également sans surprise. On est pas toujours satisfait, mais qu’importe, mieux vaut un récit achevé dont on est pas satisfait que pas de récit du tout.
Cordialement Camille

édition numérique

édition numérique
L’édition évolue vite ces dernières années. On est tout doucement en train de passer du livre papier au livre électronique.

Cette révolution est en train non seulement la façon de lire, mais également le contenu des publications.

Dans l’édition ancienne formule une fois son texte écrit, l’auteur devait le soumettre à un éditeur…
Entre le moment où l’éditeur acceptait le texte et celui ou le lecteur pouvait le trouver dans les rayons d’une librairie, il pouvait s’écouler de nombreux mois.

Aujourd’hui avec l’édition électronique l’auteur peut mettre son livre en ligne en quelques jours, et, poursuivre son travail créatif. D’autre part la durée de vie d’un livre électronique est beaucoup plus longue que celle d’un livre papier qui est le plus souvent retiré de la vente dans les trois mois de sa mise en vente.

En général le livre numérique touche beaucoup moins de lecteurs, mais il reste à la vente plus longtemps.
cordialement Camille

Saltimbanque

Saltimbanque
Une vocation loupée

Ce matin en ouvrant la télévision pour regarder les évènements en cours, je fais cela seulement deux à trois fois par semaine, j’ai eu la surprise d’entendre qu’un individu avait changé…

Bien sur, cela m’a interpellé, car, heureusement ou malheureusement les changements réels que l’on peut constater avec le temps sur un individu quel qu’il soit, sont peu pertinents sur le fond. Seule l’apparence extérieure, avec l’âge ou suite à un travail de composition peu modifier l’apparence qu’il veut donner de lui. Mais, il reste ce qu’il est et ce qu’il a toujours été au fond de lui même.

Les présentateurs sont plus choisis pour leur souplesse et leur obéissance que pour leurs connaissances et leurs compétences, mais là, c’était trop. Comme les médias sont couteux, il convient de se demander qui paye la facture de ce plan de communication qui ne s’embarrasse guère de vérité. Je n’ai pas encore la réponse, mais en me posant la question, j’ai échappé à ce mensonge que manifestement les médias n’ont pas fini de nous rabâcher.

C’est surprenant ce côté acteur de certains personnages qui pour atteindre leur but n’hésitent pas à faire écrire une pièce qu’ils jouent et rejouent devant un public choisi pour lui faire croire que c’est à la vie comme sur la scène. Mais, lorsque le spectacle est terminé, il faut enlever le maquillage et remettre les talonnettes pour paraitre plus grand. La réalité est parfois amère, attention au réveil…
cordialement Camille

Vidéo

Et bien je viens de découvrir que le mini iPad pouvait être un instrument beaucoup plus pratique qu’une camera pour faire une vidéo.

C’est un outil assez peu encombrant et qui offre l’avantage de faire des vidéos d’une qualité suffisante pour une formation. La mise en ligne est facile, le micro de l’iphone est suffisant pour le son, le micro intégré est également utilisable à condition de ne pas être trop loin. Il est également possible d’utiliser un micro sans fil pour se filmer soi même en train de parler…

La partie vidéo réalisée, il suffit de l’envoyer dans imovie pour l’améliorer et ajouter des transitions, des images fixes… Le son bien entendu peu être ajouté après.

Une autre utilisation du mini Ipad c’est celle d’un prompteur. On prépare un texte qu’il suffit de lire tandis que l’on se filme, avec son ordinateur portable par exemple…

Pour une conférence virtuelle ou une formation c’est très pratique et cela permet beaucoup de fantaisie. Les plans filmés étant toujours courts, on change facilement l’angle de la prise de vue pour un résultat agréable.
cordialement Camille

petits plaisirs

je m’amuse beaucoup en ce moment à faire des expériences pour améliorer ma liaison avec mon blog depuis un mini ipad.

J’utilise un logiciel de dictée et ensuite après un copier-coller je reporte mon texte dans un autre logiciel qui envoie d’un seul clic vers mon blog. c’est rapide, il ne faut que quelques instants pour envoyer un article de 200 à 300 mots.

Le logiciel de dictée sur ipad s’appelle dragon il fonctionne plutôt bien et nécessite quelques corrections, mais dans l’ensemble c’est correct.
Le logiciel qui envoie vers mon blog s’appelle macjournal et là c’est une autre histoire :

Macjournal pour ipad n’est pas vraiment à conseiller car hormis la fonction d’envoi vers le blog (qui mériterait quelques améliorations pour inclure tags, date d’envoi, like…) rien ne fonctionne sans bug, mais j’espère que des améliorations interviendront dans l’avenir, car sur ipad c’est pratique de pouvoir ajouter une fonction de visualisation de fichiers. Il prévoit même un vérouillage de fichiers par code mais qui ne fonctionne pas. Son coût est de cinq euros, c’est peu si cela fonctionnait mais, beaucoup pour un outil qui ne tient pas ses promesses.
cordialement Camille