Je pense pour agir.

Je pense pour agir.

C’est en analysant une situation et en réfléchissant aux actions nécessaires et efficaces, puis, en les mettant en oeuvre que l’on obtient le succès.

Je n’ai presque plus de carburant dans mon véhicule, je cherche une station, je sors ma carte de crédit, je mets du carburant dans le réservoir. Mon action a été logique et efficace. Le résultat de ma pensée est un succès, je peux continuer mon voyage…

Toute pensée qui ne débouche pas sur une action efficace est une perte de temps. La crainte de l’échec ou le manque d’intérêt pour la tâche à accomplir nous amène parfois à procrastiniser. Reporter ce que l’on a à faire à plus tard n’est pas une bonne solution.

Avec de la persévérance aucun problème n’est insoluble. Ainsi mieux vaut entreprendre en premier ces tâches qui nous pèsent pour éviter de nombreux désagréments et accomplir ensuite les tâches qui nous comblent de joie. Surtout éviter de se focaliser sur des problèmes hypothétiques qui ne sont pas de vrais problèmes à résoudre car, ils ne sont que le fruit de notre imagination. Ne pensez plus pour penser.

Plus vite vous agissez, plus vite vous réussirez ou vous échouerez. Mais si vous échouez, vous pouvez à nouveau recommencer. On apprend beaucoup d’un échec si on l’accepte et que l’on en assume la responsabilité. L’échec n’est que la conséquence d’une mauvaise approche.

Dans un roman, c’est quand le protagoniste change sa méthode qu’il finit d’accomplir sa transformation…

Orientez vos réflexions et vos pensées vers l’action.

Cordialement Camille

Publicités

ma liseuse

Ma liseuse

J’aime la lecture, et, pendant longtemps j’ai préféré le livre papier, celui que l’in tient en main et dont on feuillette les pages. Comme beaucoup de personnes qui lisent beaucoup je lis plusieurs livres en même temps et au gré de mes humeurs je passe de l’un à l’autre.

J’ai malgré tout essayé plusieurs liseuses ces trois dernières années, mais, aucune ne me convenait vraiment. Et puis, par hasard j’ai découvert et essayé une liseuse kindle. Son format est fermé car il ne permet pas de lire le format epub sans être transformé. Le format epub est celui qui dispose du plus grand nombre d’ouvrages en langue française. C’est donc un handicap important.

Mais, j’ai également découvert petit à petit la richesse de la bibliothèque Amazon et sournoisement je suis devenu un inconditionnel du livre électronique.

Aujourd’hui, j’en suis à me demander comment j’ai pu si longtemps me passer d’une liseuse. Où que j’aille, elle ne me quitte plus. Je profite de chaque instant pour lire et je peux prendre plaisir à lire même si je ne dispose que d’un bref instant. Il me suffit d’ouvrir ma liseuse pour retrouver mon livre en cours sans aucun délai. Ce que ne permet pas le livre papier qui demande un minimum de temps pour que l’on puisse prendre du plaisir à lire.

Je ne parle pas du poids de la liseuse qui est insignifiant même avec son étui de protection qui apporte une tenue en main facile que l’on soit droitier ou gaucher et qui dés que l’on ouvre son rabat vous amène la dernière page lue. Le passage d’un livre à un autre est rapide, le surlignage, les annotations sont autant d’avantages supplémentaires qui permettent une récapitulation rapide du contenu que l’on a sélectionné dans un ouvrage etc. Pour abréger, je ne peux plus me passer de ma liseuse.

cordialement Camille

Pour Agir

pour agir

« Je n’ai pas rencontré un homme avec lequel il n’y ait pas quelque chose à apprendre ». Dr Viony

Chacun d’entre nous possède un savoir, des connaissances, des compétences. Un vécu. Une histoire. Une vie. Il n’y a pas de « petites gens », de « petites expériences ». Un banquier vous apprendra à enrichir votre compte en banque. Un jardinier à enrichir votre paysage.

« Savoir est peu de chose, l’essentiel est de savoir tirer parti de ce que l’on sait » Montaigne

Vous pouvez passer votre vie entière à apprendre. Passer des heures dans une bibliothèque à la recherche de la moindre parcelle du savoir. Vous ne resterez alors qu’un simple étudiant. Le véritable pouvoir réside dans ce que vous ferez de vos connaissances, même les plus simples. Que savez- vous faire ?

« Agis avec gentillesse, mais n’attends pas de la reconnaissance ». Confucius

Si vous agissez dans un but de reconnaissance, tôt ou tard vous développerez de la rancœur envers autrui. Vos actions apparaîtront alors comme intéressées. Aimez les gens et acceptez de les aider avec enthousiasme.

«La véritable indépendance s’exprime par ces 3 mots : vivre de peu ». Cobbet

Contentez-vous de peu. N’oubliez pas que la liberté réside dans le détachement. Beaucoup de personnes riches sont esclaves de leur train de vie, de leurs possessions, de leur image. Contentez vous du nécessaire, même si vos moyens vous permettent plus. De cette façon, vous serez plus libre qu’un milliardaire qui n’a su résister à la tentation.

« Chacun se dit ami : mais fou qui s’y repose ; rien n’est plus commun que le nom, rien n’est plus rare que la chose ». La Fontaine

L’amitié est sacrée. Le véritable ami est cette personne sur qui vous pouvez compter. Et pour qui vous devez compter. L’amitié se compose à deux. Elle est gratuite, désintéressée et ne compte jamais les points.

« Apprendre par coeur ; ce mot me plaît. Il n’y a guère en effet que le coeur qui retienne bien, et qui retienne vite ». Marie-Jean Hérault de Séchelles

On apprend bien que ce qui nous intéresse. Privilégiez vos centres d’intérêt, vos passions. Approfondissez les connaissances qui vous tiennent à cœur. La mémoire, sélective, est influencée par les émotions : vous retiendrez ce qui vous fait vibrer.

cordialement

Ambiance

Donnez une ambiance à vos descriptions

Les descriptions, sont souvent négligées ou traitées trop rapidement.

Beaucoup d’auteurs ne s’intéressent pas aux descriptions, parce qu’elles ralentissent l’action et ne se lisent pas aussi facilement que les dialogues. Seulement, l’écriture doit aussi donner des informations essentielles au lecteur pour qu’il rentre mieux dans l’histoire. Les lieux, les personnages, les objets utilisés, etc. La réponse aux questions de bases : Qui ? Quand ? Quoi ? Où ? Comment ? Pourquoi ? Combien ? font parties des incontournables que l’on peut facilement introduire dans des descriptions.

C’est dans les descriptions que votre style peut s’exprimer le plus clairement. Cela ne veut pas dire que vous devez écrire de longues descriptions, mais il est aisé de choisir vos mots pour mettre en avant les traits les plus pertinents de vos personnages, créer une atmosphère, ajouter du suspense… Pensez aussi à décrire les sensations, pas seulement visuelles et auditives, mais aussi tactiles, olfactives et les goûts …

Utilisez la sonorité des mots et des noms, les objets du décor et tout ce que vous voulez pour donner un ton, une profondeur, une couleur, une musique particulière à une scène. Si une histoire commence dans un pays où il fait chaud, par exemple, décrivez l’éblouissement du soleil, la chaleur étouffante, mais aussi la sensation d’écrasement, le poids de l’air chaud, la transpiration sur la peau, etc. recherchez dans votre dictionnaire les verbes appropriés. En fait, donnez à votre récit une ambiance particulière.

cordialement

La mécanique du roman

La mécanique du roman
La mécanique d’un roman ce sont les liens et les rapports qui régissent le fonctionnement des personnages entre eux.

L’intrigue découle directement de ces liens et rapports. Lorsque vous la bâtissez, c’est là que vous découvrez par rapport aux liens que vous avez établis entre les différents personnages de votre récit, s’il convient ou non de rajouter un personnage pour lisser votre récit.

Toute rupture dans ces liensentraine des difficultés de compréhension pour le lecteur qui risque de perdre le fil si ils sont mal ou insuffisamment précisés et définis. Il y a toujours un fonctionnement de cause à effet.

C’est parce que X est jaloux ou curieux ou amoureux… qu’il entreprend telle action particulière qui va contribuer à faire avancer le récit et va lui permettre de de découvrir telle autre chose.

Un récit est un ensemble où tout doit être clair et simple et surtout logique. Difficile d’être crédible en faisant chercher un restaurant à quelqu’un qui sort de table, sauf si …

Les personnages dans un récit sont liés par des rapports qui contribuent à l’intrigue.
On parle de la mécanique de certains auteurs où les actions s’enchainent si naturellement qu’elles semblent évidentes et que malgré tout nous sommes curieux de découvrir la suite, ce qui, entraine le lecteur de chapitre en chapitre jusqu’à la fin ou un lien ou une caractéristique annoncé et préparé bien avant et que l’on a oublié, vient, bouleverser cette enchainement qui change alors de direction pour surprendre le lecteur.
cordialement Camille

Égéries

Égéries

Les Français connaissent mal l’histoire de France. Ils n’en ont souvent retenu que quelques rois qui ont plu aux historiens qui, souvent ont écrit une fiction au lieu de s’en tenir aux faits réels.

Il est une façon plaisante de la redécouvrir en s’intéressant aux femmes qui ont manipulés ces héritiers du trône de France. D’une maitresse à une autre ou plutôt d’une femme de pouvoir à une autre on avance dans le temps. Et, si notre mémoire échoue à se rappeler certains rois, aucune de leurs égéries ne nous est inconnue.

Leurs ambitions se succèdent et s’enchainent, laissant dans l’ombre ces amants à leurs chasses, leurs plaisirs, leurs fragilités… L’histoire de France vue du côté des femmes qui ont fait la France donne un éclairage différent aux événements qui se sont succédés sous leurs différents règnes et où se mélangent craintes, ambitions, intérêts… et où les sentiments humains expliquent beaucoup mieux que ce que l’historien considère comme de la politique et qui n’est que le fruit d’une aventure «galante».

Les conflits humains expliquent tout, l’amour, la haine, la vengeance… et toutes les actions courageuses ou sordides qui en découlent.

Lorsque l’on écrit, on prend l’habitude comme un sixième sens, de chercher, les rivalités, les conflits, les aspirations, les intérêts, les jalousies, dans toute chose pour en comprendre le mécanisme. C’est surprenant de découvrir que cela explique tout en fonction de la personnalité des acteurs et des actrices.

cordialement Camille