roman : envie d’écrire

roman : envie d’écrire

Avoir envie d’écrire un roman. Oui, mais comment commencer ?

En écrivant une histoire vécue. Vos dernières vacances, un conflit familial, au travail, etc. L’important est de choisir quelque chose de simple que vous avez en tête. Ne tenez aucun compte de la longueur de ce que vous écrivez, quatre lignes, dix lignes,  cela n’a pas d’importance pour l’instant. Un roman est l’addition de textes courts. Deux, trois, quatre paragraphes de quatre ou cinq lignes font une scène, plusieurs scènes un chapitre … Ce qui compte, c’est de prendre l’habitude d’écrire régulièrement.

Lorsque l’on aura pris l’habitude d’écrire régulièrement, on pourra commencer à progresser en écrivant des histoires pour le plaisir d’écrire pour soi, avant d’en écrire pour les autres.

Ensuite on commencera à prendre l’intérêt du lecteur en compte. Au début vous aurez des récits incomplets où les idées intéressantes ne seront pas mises en valeur. Cela sera le moment d’introduire dans vos histoires un second personnage et de commencer un jeu de rôle avec lui en alternant les visions et les paroles. Cela vous servira pour créer un minimum de tension dramatique dans vos histoires.

Pour accéder aux étapes suivantes il est indispensable d’apprendre des techniques. Une fois que vous écrirez facilement des histoires complètes à votre manière il sera temps de vous préoccuper de la structure, du caractère de vos personnages et de la focalisation…

Lorsque votre habileté technique se sera encore accrue et que vous commencerez à avoir un bon niveau, personne ne pourra plus vous aider, vous devrez progresser par vous même. L’écriture est un domaine merveilleux où l’on progresse toute sa vie.

Les étapes ci dessus sont celles qu’ont du franchir tous les écrivains. Lisez, analysez ce que vous lisez, essayez de reproduire les mêmes structures …

Je vais exposer pour mémoire le modèle classique en trois partie. Le philosophe grec Aristote l’a exposé dans sa «poétique» Deux cents ans avant notre ère.

1 L’exposition

2 Les péripéties

3 Fin et conclusion de l’histoire

cinq grand moments caractérisent l’intrigue :

1 L’exposition

2 Le début de l’action

3 Les complications

4 Le climax

5 Le dénouement

Une situation initiale où tout va bien, précède un évènement qui vient bouleverser cet état suivi d’une réaction qui entraine des complications, puis un combat terrible et finalement un retour au calme. En utilisant ce schéma cela vous obligera à penser en terme de structure et à réellement bâtir votre histoire. Très vite vous parviendrez à écrire comme cela au fil de la plume parce que vous aurez du réfléchir avant d’écrire. C’est un bon début pour se poser des questions, exemple :

Elle est allée au cinéma comme tous les samedis soir, qu’est ce qui peut venir bouleverser cet état : quelqu’un qui tente de lui voler son sac par exemple

alors comment va t’elle réagir : pleurer, appeler au secours, se défendre

et que se passe t-il après : la police arrive et capture l’agresseur ou un beau jeune homme vient la défendre et met l’agresseur en fuite …

finalement quelle décision prendra t’elle à l’issue de cette agression, ne plus aller au cinéma le soir, ne plus y aller seule … etc.

cordialement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.