Ecrire : Choisir un genre

Ecrire : Choisir un genre

La plupart des auteurs se sont essayés dans différents registres avant de rencontrer leur public.

Nouvelle, roman d’amour, thriller, théâtre, roman d’aventures, science fiction, etc. Les genres sont nombreux et variés. Ils offrent aux auteurs de quoi s’exprimer et trouver leur voie. C’est une des raisons pour lesquelles il faut produire encore et encore. Pour cela il faut s’entrainer à écrire vite.

Il y a de très nombreux livres qui n’ont pas rencontré leur public à leur parution, et puis l’auteur a eu envie d’écrire autre chose et s’est lancé dans un nouveau genre. Sans raisons particulières, le public a adoré et en a redemandé. C’est souvent inexplicable.

Mais, une chose est certaine, écrire demande un minimum de connaissances techniques qui s’apprennent et qu’il est bon de connaitre.

Avoir cette connaissance ne vous garantit pas que vous trouverez votre public, mais, elle vous permettra de prendre du plaisir à écrire. C’est à mon sens le plus important. Car, lorsque l’on fait quelque chose que l’on aime, on le fait en général bien. L’on est alors payé d’avance puisque l’on a pris du plaisir. La cerise sur le gâteau c’est de rencontrer son public.

Écrire est un travail qui prend du temps et de l’énergie, alors se faire plaisir est essentiel pour continuer à écrire et avoir des envies que l’on va suivre.

Passer d’un genre à un autre n’est pas aisé, car en changeant de registre on perd un public aussi modeste soit-il. Mais continuer à écrire dans un registre qui ne vous amuse plus est une source de contrariétés que peu d’auteurs ont envie de vivre au quotidien.

cordialement

Publicités

8 réflexions au sujet de « Ecrire : Choisir un genre »

    • Merci pour cet encouragement. Il y a tant de choses à écrire sur le roman, car c’est un apprentissage de la vie, de notre vie. C’est découvrir qui l’on est non pas en termes d’actions et de réalisations mais en termes de valeurs personnelles. Notre éducation, la société de l’argent, nous conditionnent pour Faire et non pas pour être.
      cordialement Camille

      • Oui tu as raison Camille, je lis tous tes articles mais je ne les commente pas toujours, mais je t’avoue que j’aimerais bien écrire un roman un jour, seulement pour mon plaisir et tu nous donnes de bonnes idées, encore merci 🙂

      • C’est une bonne idée que d’avoir envie d’écrire un roman. Maintenant il faut commencer. Comment : en écrivant une histoire que tu as vécue. Tes dernières vacances, un conflit dans la famille, au travail etc. Pas besoin que ce soit long. Un roman n’est que l’addition de textes plus courts. Deux, trois, quatre paragraphes de quatre ou cinq lignes font une scène, plusieurs scènes un chapitre … l’important est de commencer à écrire régulièrement. Ensuite on s’essaye sur une structure simple en cinq parties : une situation initiale où tout va bien, suit un évènement qui vient boulverser cet état vient ensuite une réaction, puis un nouvel état et finalement un retour au calme. Ce shéma simple oblige à penser en terme de structure et à réellement bâtir son histoire. Très vite on parvient à écrire comme cela au fil de la plume parce que le shéma est présent et s’impose de lui même. Après, il faut aprendre le minimum de règles qui régissent la nouvelle et le roman et les mettre en application. Mais déjà écrire une histoire courte mais structurée est un bon début pour se poser des questions du genre : Elle est allée au cinéma comme tous les samedis soir, qu’est ce qui peut venir boulverser cet état, quelqu’un qui tente de lui voler son sac par exemple, alors comment va t’elle réagir, pleurer, appeler au secours, se défendre et que se passe t-il après, la police arrive, elle est sauvée, un beau jeune homme vient la défendre … finalement quelle décision prendra t’elle à l’issue de cette agression, ne plus aller au cinéma le soir, ne plus y aller seule … etc. Je vais développer un peu plus dans un article qui paraitra Mardi.
        cordialement Camille

      • Merci Camille, je vais tenir compte de tes conseils mon amie et j’attendrai ton prochain article. 🙂

      • Je ne suis ni un messie, ni un gourou. J’essaie seulement de faire ma part du mieux que je peux et je me réjouis lorsque je peux être utile pour quelqu’un. Merci pour ce commentaire qui me fait rougir de plaisir.
        Cordialement Camille

  1. Bonjour,

    Votre article est très intéressant car le choix d’un genre concernant un livre, une nouvelle ou un roman est primordial. Mais le plus dur reste ensuite de ne pas s’en échapper et se retrouver hors sujet. J’ai moi même rencontré certaines difficultés dans certains puis moins dans d’autres.

    Merci pour votre avis sur ce sujet épineux.

    • Bonjour,
      Il ne faut surtout pas changer de genre en cours d’écriture. Il faut donner à son lecteur ce qu’il attend si on ne veut pas le perdre. Ce qu’il attend, c’est ce que l’on annonce dans les premières pages d’un roman. De plus il y a une fidélisation de l’auteur par rapport à un genre. Lorsque l’on change de genre on doit changer de nom de plume. Cette règle va plus loin encore, lorsqu’un journaliste écrit dans plusieurs supports d’un genre différent, il n’utilise pas le même nom de plume pour ne pas faire fuir les lecteurs.
      Cordialement Camille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.