citations pour agir

citations pour agir

« Je n’ai pas rencontré un homme avec lequel il n’y ait pas quelque chose à apprendre ». Dr Viony

Chacun d’entre nous possède un savoir, des connaissances, des compétences. Un vécu. Une histoire. Une vie. Il n’y a pas de « petites gens », de « petites expériences ». Un banquier vous apprendra à enrichir votre compte en banque. Un jardinier à enrichir votre paysage.

« Savoir est peu de chose, l’essentiel est de savoir tirer parti de ce que l’on sait » Montaigne

Vous pouvez passer votre vie entière à apprendre. Passer des heures dans une bibliothèque à la recherche de la moindre parcelle du savoir. Vous ne resterez alors qu’un simple étudiant. Le véritable pouvoir réside dans ce que vous ferez de vos connaissances, même les plus simples. Que savez- vous faire ?

« Agis avec gentillesse, mais n’attends pas de la reconnaissance ». Confucius

Si vous agissez dans un but de reconnaissance, tôt ou tard vous développerez de la  rancœur envers autrui. Vos actions apparaîtront alors comme intéressées. Aimez les gens et acceptez de les aider avec enthousiasme.

«La véritable indépendance s’exprime par ces 3 mots : vivre de peu ». Cobbet

Contentez-vous de peu. N’oubliez pas que la liberté réside dans le détachement. Beaucoup de personnes riches sont esclaves de leur train de vie, de leurs possessions, de leur image. Contentez vous du nécessaire, même si vos moyens vous permettent plus. De cette façon, vous serez plus libre qu’un milliardaire qui n’a su résister à la tentation.

« Chacun se dit ami : mais fou qui s’y repose ; rien n’est plus commun que le nom, rien n’est plus rare que la chose ». La Fontaine

L’amitié est sacrée. Le véritable ami est cette personne sur qui vous pouvez compter. Et pour qui vous devez compter. L’amitié se compose à deux. Elle est gratuite, désintéressée et ne compte jamais les points.

« Apprendre par coeur ; ce mot me plaît. Il n’y a guère en effet que le coeur qui retienne bien, et qui retienne vite ». Marie-Jean Hérault de Séchelles

On apprend bien que ce qui nous intéresse. Privilégiez vos centres d’intérêt, vos passions. Approfondissez les connaissances qui vous tiennent à cœur. La mémoire, sélective, est influencée par les émotions : vous retiendrez ce qui vous fait vibrer.

cordialement

Publicités

écrire : grands départs

écrire : grands départs

Les vacances, le soleil sont là. C’est le moment de reconstruire nos rêves pour une nouvelle année en profitant de cette période estivale où tout se ralentit. Entre ceux qui partent en Juillet et ceux qui se préparent à partir en Août, la France n’a plus la tête au travail, c’est comme cela chaque année.

Profitons de la grande loi de l’attraction pour nous concentrer et rassembler toute notre attention, toute notre énergie vers les objectifs que nous voulons atteindre.

Notre pensée nous permet de mettre des mots, des images, sur ce que l’on désire. Notre pensée doit être claire et précise pour concrétiser facilement nos rêves. Nous devons avoir confiance en l’obtention de notre souhait.

Représentons nous l’objet de notre désir, visualisons nos rêves comme s’ils étaient déjà réalisés.

Mais comme nous entrons en résonance avec tout ce qui nous entoure, nous vibrons en fonction de nos émotions. Vous avez sans doute constaté que lorsque quelqu’un a peur des chiens il émet des vibrations que ressentent les chiens en plus des odeurs. Alors, émettons des pensées positives et associons à ces pensées positives les vibrations qui correspondent. Vibrez la joie et l’univers vous apportera encore plus de joie. Vibrez l’abondance et l’univers vous comblera encore plus, vibrez la santé, vous vivrez en bonne santé …

Utilisez les lois de l’attraction pour créer votre vie consciemment.

Soyez conscient de vos pensées, de vos émotions, orientez vos pensées, vos visualisations, et vos émotions dans le sens que vous désirez et émettez les vibrations qui correspondent à vos aspirations, cultiver votre pouvoir d’émerveillement développez le, cherchez tout ce qui vous rend heureux, musique, peinture, écriture …

cordialement

L’atelier d’écriture : comment choisir ?

L’atelier d’écriture : comment choisir ?

C’est une question qui m’a été posée et à laquelle je répond maintenant.

La première question qui me vient à l’esprit est : Pourquoi ?

Pourquoi voulez-vous participer à un atelier d’écriture ?

  • Si vous cherchez un endroit pour vous détendre et participer à des jeux d’écriture, l’atelier d’écriture en fonction des participants pourra être amusant et vous stimuler pour écrire d’avantage.
  • Si c’est pour augmenter le nombre de vos visiteurs sur votre blog, c’est une bonne chose à condition que cela vous coute le moins cher possible, voir même rien.
  • Si c’est pour écrire, j’ai envie de vous demander : avez-vous besoin d’un atelier pour écrire ?

Ne pouvez-vous pas vous-même tirer au hasard une série de mots dans le dictionnaire et écrire une histoire ?

Ne pouvez-vous pas répondre à des questions comme : Qu’est-ce que j’aime ? Quels sont mes rêves … ?

Il existe en librairie des livres remplis de ce genre d’exercices. Reste maintenant la question de l’émulation par le travail en groupe. À cela je répond, pourquoi pas, mais, sous peine d’être déçu n’en attendez pas plus que de vous faire un groupe de «copains et de copines» dont les critiques mêmes positives ne vous serviront pas vraiment à apprendre à écrire.

Cependant, il existe certains ateliers où vous apprendrez à écrire une nouvelle ou un roman. Ces ateliers vous apprendront à le faire , si votre but est d’écrire une nouvelle ou un roman. Ils ont un début de session et une fin. Leur durée est variable. Le programme vous annonce pas à pas les différentes étapes que vous aurez à franchir, pour faire quoi, et en fin de session vous aurez écrit au moins une nouvelle voir un roman pour ceux qui durent plusieurs mois. Ils vous couteront de l’argent, mais vous aurez appris quelque chose.

Donc, regardez bien quel est l’objectif de l’atelier, si c’est pour «peigner la girafe» ou réaliser quelque chose.

cordialement

anecdote du mercredi : aujourd’hui j’ai fais un rêve

anecdote du mercredi : aujourd’hui j’ai fais un rêve

nav_45R0901_L620

Réveillé très tôt, je rêvais que j’étais à bord. Le catamaran de plus de dix huit mètres de long arrivait à Larnaka dans l’île de Chypre. Nous avions parcouru les cent quatre miles nautiques qui séparent Beyrouth de Larnaka durant la nuit. Nous arrivions dans l’île d’Aphrodite. Je me réveillais, les narines excitées par une odeur de café et d’oeufs au plat. Je me demandais qui préparait le petit déjeuner. J’avais pris le premier quart après le diner, j’avais donc fait une nuit quasi complète. Qui donc s’activait dans la cuisine latérale ? Je tâtais la place à côté de moi, elle était vide, mon épouse était levée, Normal elle avait pris le quart de 4h30 le matin, et son quart terminé elle avait du s’allonger sur un des canapés de la plage arrière pour dormir une heure ou deux loin de l’air conditionné. J’avais vraiment envie maintenant d’une grande tasse de café avec des oeufs au plat. Je me levais et sortais par le carré. Sur le pont arrière quelqu’un avait dressé la table du petit déjeuner. Nous étions à l’arrêt en face de l’entrée du port de plaisance de Larnaka. Je n’avais même pas senti la manoeuvre, ni entendu les ancres flottantes. Le catamaran était vraiment confortable avec ses 190 m2 habitables et tout le confort d’un appartement bourgeois.

Il faisait déjà chaud. Une petite brise rafraichissait l’atmosphère. Un claquement me fit sursauter. J’ouvris les yeux, j’étais dans mon appartement parisien. Mon rêve prenait fin, le courant d’air qui avait fait claquer une porte m’avait tiré d’un rêve agréable.

cordialement

lagon 620 – Arcachon juin 2009 – mention obligatoire/ Mandatory crédit photo Nicolas Claris

 

Écrire : pour apprendre, il faut écrire

Écrire : pour apprendre, il faut écrire

  • Pourquoi ne pas tenir un carnet de sujets à écrire ?

Après la mort de Baudelaire on retrouva tout un cahier de sujets qu’il se proposait de traiter un jour ou l’autre.

Les sujets que vous inscrivez dans votre carnet peuvent être très divers, et, passer d’une réflexion entendue au bistrot du coin à un fait divers trouvé dans un journal, ou un souvenir, une note de voyage, à peu près n’importe quoi peut constituer un sujet.

Relisez votre carnet de temps en temps, les sujets que vous y avez inscrits vont pouvoir murir lentement dans votre subconscient et un jour le déclic se produira. Surtout, n’arrêtez pas de l’enrichir de nouveaux sujets lorsqu’ils se présentent, vous aurez ainsi à disposition une mine de sujets et vous ne serez plus jamais en panne d’inspiration.

  • Écrivez vos expériences

Vous assistez à un spectacle, écrivez vos impressions

  • Amusez vous à décortiquer un récit.

à l’aide de stabilos de couleurs, marquez ce qui concerne le protagoniste d’une couleur. Choisissez une autre couleur pour l’antagoniste, encore une autre pour les lieux et une dernière pour tout ce qui concernera l’action.

regardez les chevauchements de couleurs et lorsque vous écrivez vous-même une nouvelle, essayez d’arriver aux mêmes chevauchements.

  • Apprenez à regarder, comme celui qui dessine regarde pour reproduire ce qu’il voit. L’écrivain lui regarde pour traduire par des mots ce qu’il voit.
  • Regardez la nature, les gens dans les lieux publics, choisissez une personne en particulier et essayez de mettre des mots pour exprimer ce que vous voyez.
  • Apprenez à écouter les rythmes, les harmonies et les mélodies des voix qui vous entourent. Essayez de traduire ces sons en mots, la langue française est riche et le nombre de verbe qui expriment un son est considérable.
  • Apprenez à ressentir

L’art de la fiction consiste à décrire le monde des émotions humaines.

  • Apprenez à vous souvenir

La mémoire du romancier lui sert à revivre avec toute l’intensité et tous les détails des moments passés qui l’ont marqué. C’est une résurrection de notre vécu lointain.

  • Lisez pour vous documenter toutes sortes de lectures : des annuaires, des Atlas, des ouvrages spécialisés, des lectures populaires, documentaires, littéraires, techniques : bricolage, couture, ménage, électricité, sports, jardinage, … etc.

cordialement

Concours de nouvelles Juillet

Concours de nouvelles Juillet

  • Mairie de Varaville (Nouvelle à thème libre – Jusqu’au 31 juillet 2013) 
  • Association Envie de vous lire (Nouvelle à thème – Récolte tardive – Au plus tard le 31 Juillet 2013) 
  • Association L’envolée bleue – Editions bleu pétrole (Roman, récit, nouvelle ou recueil de textes courts à thème libre – Jusqu’au 31 juillet 2013) 
  • Bibliothèque Michel-Raimbaud (Nouvelle et poésie à thème – Le Miroir – Concours  ouvert à tout participant résidant en France métropolitaine, à partir de 12 ans, sans distinction de nationalité – Avant le 31 juillet 2013) 
  • Médiathèque La Mine de Mots  (Nouvelle polar à thème – Intra Muros – Attention modification de l’article 1 du règlement : le concours est désormais ouvert à toute personne résidant en France métropolitaine – Avant le 31 juillet 2013)  
  • Ville de Liancourt – Médiathèque municipale Lucien Charton (Nouvelle – Ecrire une nouvelle en intégrant les termes imposés suivants : fratrie – danser – jardin – couleur – Avant le 27 juillet 2013)
  • Association Jazz en Velay (Nouvelle à thème – Le jazz – Jusqu’au 20 juillet 2013) 
  • Commune de Saint-Georges sur Loire (Nouvelle à thème – Une rencontre imaginaire dans un commerce de St Georges – A partir du 15 mars jusqu’au 15 juillet 2013)
  • Hachette livre (Roman – Contraintes : écrire un manuscrit destiné à la collection Black Moon ; roman destiné aux jeunes adultes et répondant aux critères de genre suivants : romance, dystopie, paranormal, registre intimiste, frisson – Le participant ne doit jamais avoir publié de roman à compte d’éditeur – Jusqu’au 15 juillet 2013)
  • Bonne écriture

cordialement