ÉCRIRE : Structurer son texte pour le web

Le lecteur doit trouver rapidement ce qu’il cherche.

Comment aider le lecteur à trouver ce qu’il cherche :

  • Il faut mettre les informations importantes au début.
  • Faire des paragraphes courts
  • Mettre des sous-titres suggestifs
  • Faire des listes avec des tirets et autres disponibles sur tous les ordinateurs.
  • Le texte doit être facile à parcourir
  • Se rappeler que les pages courtes sont les meilleures. Le lecteur doit pouvoir parcourir la page rapidement.
  • Mettez les informations importantes dans la première phrase
  • Écrire dans une forme pyramidale

Pensez au dernier journal que vous avez eu entre les mains. Comment l’avez vous lu ? Avez vous tout lu ?

Comment avez vous trouvé ce qui vous interressait ? Réfléchissez à cela car c’est ainsi que tout internaute se comporte, comme vous. L’oeil balaye la page à la recherche des titres ou des sous-titres qui concernent l’information qu’il cherche.

Répondez dans votre contenu aux questions suivantes : qui, ou, quand, pourquoi, comment, combien, quoi.

Vos lecteurs impatients aimeront :

  1. Les tirets et les listes
  2. Que les informations importantes soient mises en évidence, surlignage, couleurs …

Mettez vos mots clés au début de vos phrases. Faites court. Faites simple.

cordialement

Écrire un titre efficace

ÉCRIRE UN TITRE EFFICACE

Comment écrire un titre efficace ?

Il vous est souvent conseillé pour écrire un titre efficace : de regarder ceux des journaux, des magazines, des titres de films … et de s’en inspirer.

Vous allez découvrir ci-dessous 11 techniques différentes pour réaliser vous-même des titres efficaces.

1° Le mot-valise

En voici un exemple paru dans Libération lors de la mort de Gosciny le créateur d’Astérix :

Adieu Goscinyx ! (condensé de Gosciny et d’Astérix). Un mot en englobe un autre.

2° la métaphore

La métaphore est le transport à une chose d’un nom qui en désigne une autre, transport ou du genre à l’espèce, ou de l’espèce au genre, ou de l’espèce à l’espèce ou d’après le rapport d’analogie. Exemple : le PSG au zénith.

3° Métonymie

Une image peut constituer une métonymie (ex. la tour Eiffel représentée pour désigner Paris dans un film) Les voiles du vendée-globe pour parler des bateaux…

4° Le double sens

Peau de banane à la Martinique.

5° Le calembour

c’est un jeu de mots :  Tel paire tel fils. Père et maire …

6° La fraction de citation

tant va la cruche à l’eau …

7° le chiasme

c’est une formule renversée. Une figure de style consistant à inverser l’ordre des termes dans les parties symétriques de deux membres de phrase de manière à former un parallèle ou une antithèse. C’est bonnet blanc et blanc bonnet; il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger

8° Alliance de mots contraires

l’acheteur était vendu.

9° Le paradoxe.

Dépenser pour s’enrichir

10° L’hyperbole

(c’est une exagération). Figure de style consistant à mettre en relief une notion par l’exagération des termes employés.

11° Le chiffre précis : très utilisé sur internet du genre : les 5 secrets de … ou comment j’ai gagné mon premier 1000 000 etc.

cordialement

Écrire pour le web : la page

Lorsque l’on écrit pour le web, avant même d’écrire sa première ligne, il convient de se poser plusieurs questions, et surtout d’y répondre.

1° Pour qui écrivez-vous ?

Il est impératif de savoir pour qui l’on écrit. Personnellement, j’écris pour un ami. J’imagine un lecteur type et je visualise mon interlocuteur ou mon interlocutrice.

Ainsi, lorsque j’écris je m’adresse à mon lecteur ou ma lectrice type. Les mots deviennent plus personnels, je peux imaginer ses réactions et répondre par avance à ses questions.

2° Que veut trouver dans mon article mon lecteur type ? 

C’est la seconde question qui découle de la première. En répondant à cette question, je prépare mon article et dispose les éléments dont je veux parler. Dans cet article concernant la page web par exemple, j’écris pour un lecteur qui est concerné par l’écriture pour le web et je traite ici du premier élément de l’écriture sur la toile : la page, comment la concevoir. Mon troisième élément répond à la 3° question qu’il faut se poser :

3° Qu’est-ce que je veux que mon lecteur fasse ou trouve dans mon texte ?

Ici je désire que mon lecteur trouve les différents éléments qui permettent de bâtir une page pour Internet.

  1. Pour qui est-ce-que j’écris ?
  2. Que veut trouver mon lecteur dans mon article ?
  3. Est-ce-que je veux que mon lecteur fasse quelque chose de particulier et/ou est-ce-que je souhaite qu’il trouve quelque chose de spécial ?

Une fois cette partie définie, je n’oublie pas qu’il y a trois catégories de pages web :

  • Des pages de navigation. Elle contiennent de brèves indications pour aider le lecteur à aller vers ce qui l’intéresse.
  • Des pages de sommaire. Ce sont des pages qui contiennent des titres expliqués.
  • Des pages de contenu. Elles contiennent beaucoup plus de détails, car, si l’internaute les lit, c’est qu’il a trouvé ce qu’il cherchait et va donc rester plus longtemps.

Quel que soit le type de page que vous avez choisi d’écrire, vous devez :

Dire quelque chose au lecteur et/ou l’encourager à faire quelque chose. Ainsi, lorsque l’on parle de l’écriture web, il serait plus juste de parler de réécriture pour le web.

suite dans d’autres articles.

amicalement saintonge

mon aventure wordpress

Découvert par hasard sur l’ipad de mon épouse, je me suis lancé dans l’aventure wordpress. En peu de temps, j’avais créé mon blog et j’écrivais mon premier article. Maintenant je souhaite intégrer une boite de capture d’emails pour créer une liste de diffusion.

Existe-t’il un widget où l’on puisse coller du code html n’importe ou sur la page et surtout où l’on veut ?

J’ai également constaté la présence d’une publicité, je n’en veux pas.

J’ai fais un tour sur le forum, sans trouver une réponse qui me convienne.

Si quelqu’un veut bien m’apporter son aide, elle est la bienvenue.

cordialement

Gagner de l’argent en écrivant

C’est un peu ce qui arrive aux propriétaires de sites et aux blogueurs.

Comment rentabilisent-ils leurs implantations ?
En écrivant bien sur. Ils déposent un maximum d’articles dans les annuaires d’articles et sur leur site ou blog.

Le seul but de ces pages d’écriture est d’attirer des visiteurs sur leur site ou sur leur blog pour constituer leur « marché ».

Mais, il ne s’agit pas seulement de mettre de l’encre sur du papier. Ce qu’ils écrivent doit être pertinent et surtout utile à leurs lecteurs.

L’écriture pour Internet est-elle spéciale ?
Non, mais comme nous allons le voir, elle est différente de l’écriture en général, car, les contraintes ne sont pas les mêmes. Sur Internet, un clic suffit pour vous transporter sur une autre page. Il faut susciter l’intérêt du lecteur avant d’écrire ce que l’on veut lui dire.

Pourquoi l’écriture web est différente de l’écriture papier ? Parce que la toile est active et vivante. Êtes-vous en mesure de citer un site web que vous avez visité dernièrement ? Vous rappelez-vous pourquoi vous l’avez visité ? Vous avez la réponse. Les gens vont sur le web pour avoir une réponse précise sur un sujet qui les concerne.

Comment les gens lisent-ils sur Internet ?

Ils ne lisent pas. Leurs yeux parcourent le texte à la recherche des mots clés qui correspondent au sujet qui les a amené sur le web. Ils sont prêt à cliquer sur n’importe quel lien qui leur semble susceptible de leur permettre de résoudre le problème qui les préoccupe. Ils savent qu’il existe des milliers de pages qui peuvent les aider à trouver la solution qu’ils cherchent.

S’ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent d’un simple coup d’oeil, ils vont chercher ailleurs.

fin de l’introduction sur l’écriture pour le web.

cordialement

Comment vient la passion de l’écriture ?

En vérité je ne me suis aperçu de rien. J’ai commencé alors que j’étais étudiant par créer une publication pour rendre service. Comme il fallait bien qu’elle ait un contenu et que les volontaires pour remplir les pages ne se bousculaient pas, j’ai écris.

Plus tard alors que je poursuivais un troisième cycle aux USA, j’ai proposé pour améliorer mon ordinaire, des articles aux journaux et aux hebdomadaires nationaux sur des Français qui avaient réussi outre-atlantique. La presse régionale française en demandait également.

Mes études terminées j’ai fais une carrière qui m’a fait voyager dans le monde entier. J’ai poursuivi mes articles, j’étais déjà sans doute accroché, car, avec mes premières économies j’ai lancé un magazine touristique, puis un second… La presse ne me suffisait plus, je me suis lancé dans l’écriture de livres (j’en ai écris 15). Depuis j’ai toujours écris.

Maintenant je fais dans l’eBook sur internet. Je prends toujours autant de plaisir à écrire, et, c’est cette passion que je souhaite faire partager. Mais je ne sais toujours pas comment elle m’est venue.
Amicalement
Camille Saintonge http://www.ecrire.edition-solidaire.com

Écrit sur un IPAD, ce qui est loin d’être confortable.